Le Camping-car Du Bassin 33

Conseil ///Camping-car///

Conseil n°4 

10 conseils d'achat : comment choisir le bon camping-car ?

le fourgon - nos 10 conseils

Un camping-car, ça coûte cher. Il ne faut donc pas se tromper au moment d'en acheter un. Voici 10 conseils d'achat, qui vous permettront de comprendre la différence entre profilés, intégraux et fourgons, de choisir la bonne marque, les bonnes options, et le bon moment pour acheter.

Si vous êtes convaincu que la "formule" camping-car est faite pour vous, c’est déjà beaucoup. Mais il restera à choisir le bon camping-car. Celui qui correspond le mieux à votre mode de vie et au rythme auquel vous comptez l’utiliser. Voici nos 10 conseils pour vous aider à trouver le camping-car qui vous conviendra le mieux.

 1  Profilé, intégral, fourgon ou capucine?

Le profilé offre un très bon rapport entre compacité et habitabilité. Il est aussi moins onéreux qu'un intégral, et plus aérodynamique qu'une capucine. C'est pourquoi il reste le plus vendu. L'intégral, modèle à la carrosserie inédite qui "efface" la cabine de l’utilitaire d’origine, est LE camping-car par définition. Ses avantages: une vision panoramique sur route  et une cabine offrant une réelle habitabilité. Quant au fourgon, il est discret, maniable et compact.

 2  Avantages et inconvénients du fourgon

Le fourgon aménagé est LE camping-car tendance. Des modèles généralement de 6 mètres offrant un bon niveau de confort mais évidemment une habitabilité moindre que les modèles recarrossés. Leur discrétion et leur maniabilité séduisent non seulement de nouvelles générations d’usagers mais également des camping-caristes expérimentés qui ne veulent plus "s’encombrer" d’un grand modèle difficile à stationner.

 3  Toutes les marques ne se valent pas

La plupart des constructeurs ont fait le choix d’être des généralistes, ayant à leur catalogue des modèles à tous les prix ou presque. Les savoir-faire aussi tendent à se niveler (sauf chez les marques de luxe), parce que les usines sont devenues des sites d’assemblage plus que de fabrication, et que de très nombreux équipements et accessoires sont propres à toutes les marques. Aujourd’hui, quand une marque a meilleure réputation qu’une autre, c’est surtout grâce à l’efficacité de son service après-vente.

 4  La taille, ça compte

Si la majorité des camping-cars du marché reste encore au-dessus de 7 mètres, les modèles inférieurs à ce seuil connaissent aujourd’hui davantage de succès. Le succès actuel des fourgons aménagés montre à quel point nombre d’usagers redoutent des longueurs trop encombrantes qui rendent parfois difficile la circulation et, surtout, le stationnement en ville. À l’inverse, si vous entendez utiliser votre camping-car régulièrement dans l’année et ce, en toute saison, vos exigences de confort et d’espace seront davantage satisfaites à bord d’un grand camping-car.

 5  Choisir le bon agencement

Premier critère de choix: le type de couchage. En France, la mode est au lit central. Vous trouverez alors à l'arrière du véhicule une chambre comportant un lit double, dont on peut faire le tour. Mais il existe bien d'autres possibilités: les camping-cars à lits jumeaux, sans lit permanent au sol, à lit transversal… Pensez que ce choix n'a pas seulement une incidence sur votre confort: la longueur du camping-car varie aussi en fonction du positionnement du lit. Salon et salle d'eau peuvent aussi être disposés de différentes manières. Visitez autant de camping-cars que possible avant de faire votre choix.

 6  Dès 45.000€ pour une entrée de gamme

Si l’on trouve des modèles donnant toute satisfaction à partir de 45.000€ (notamment dans la famille des fourgons aménagés) le prix moyen d’un camping-car reste supérieur à 55.000€. C’est à ce niveau tarifaire qu’on peut commencer à avoir des exigences. S’agissant des profilés. Car pour les intégraux, il faut davantage compter sur 65.000€, un seuil qui peut très largement être dépassé si l’on veut des prestations de très haut de gamme (vrai double plancher, chauffage central…).

 7  Pensez aux options

La quasi totalité des camping-cars offre un équipement de base complet, même sur les premiers prix: 100l d’eau propre, un chauffage à gaz, des sanitaires complets, etc. Pour autant, si votre budget est restreint, certaines dotations risquent de ne pas être au rendez-vous ou figurer au catalogue des options: grande fenêtre de toit, maxi frigos (175l), parfois climatisation de cabine. Sachez que cette dernière est aujourd’hui très recherchée et que son absence est susceptible de freiner une revente en occasion. Naturellement, auvent, antenne satellite, panneau solaire, porte-vélos, accessoires jugés indispensables aujourd’hui, ne seront pas de série.

 8  De l'utilité du lit de pavillon

Toutes les marques proposent désormais des gammes de profilés avec lit de pavillon. Des couchages simples ou doubles, escamotés dans le toit du véhicule, que l'on descend à l'étape. Ces lits de pavillon sont de mieux en mieux conçus. Parfaitement intégrés, ils "s’oublient" la journée (ils interdisent toutefois le recours à une fenêtre de toit) et n’entraînent le plus souvent qu’une modeste optimisation de la hauteur hors tout du véhicule. Et si ces couchages ne sont pas utilisés en permanence, ils offrent l’opportunité d’un excellent lit d’appoint.

 9  Le camping-car, une valeur sûre si on l'utilise

Le camping-car est un bon investissement… si vous l’utilisez régulièrement (plus de 2 mois par an en cumul). Et puis vous pouvez le louer quand vous ne l’utilisez pas, une démarche facilitée par les sites de location entre particuliers. Au moment de la revente, le prix évolue en fonction de l'âge du camping-car. Il perd une assez grande partie de sa valeur les deux premières années (en moyenne 30 %) et cette décote se ralentit ensuite. Généralement, un camping-car bien entretenu se revend favorablement entre 6 et 8 ans.

 10  Privilégiez les périodes de destockage

L’achat d’un camping-car neuf ne se négocie pas comme du mobilier de salon ou une cuisine dans certaines grandes surfaces. Des périodes de salon ou de portes ouvertes peuvent être l’occasion de disposer de packs ou d’équipements supplémentaires gratuitement ou pour une somme symbolique. Mais en dehors de périodes de déstockage, et pour un modèle de l’année, ne comptez pas profiter d’une remise de 5 ou 10 %.


Conseil n°3

Comment attacher une remorque à son camping-car ?

Comment attacher une remorque à son camping-car ?

Poser un attelage adéquat

Pour bien attacher sa remorque, il faut avoir l’attelage qui convient à votre camping-car. Tous les châssis de camping-car ne permettent pas d’atteler. Il faut donc penser à vérifier si votre camping-car dispose d’un châssis qui permet d’accueillir l’attache remorque nécessaire. Une fois ces vérifications effectuées, il est temps de se procurer le bon attelage. Les attelages remorques de Rameder ont la particularité d’être variés et de correspondre au modèle de votre véhicule. Vous pouvez donc opter pour un équipement standard ou haut de gamme avec le faisceau électrique adéquat. Lorsque vous avez l’attelage et le matériel nécessaire, il est temps de le poser sur le châssis de votre camping-car. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à attacher la remorque correctement à l’arrière du véhicule et le tour est joué.

Les choses auxquelles il faut faire attention avant de tracter une remorque

Tout d’abord, votre camping-car doit posséder un moteur assez puissant pour pouvoir tracter une remorque. Les véhicules de 130 à 140 chevaux conviennent et permettent de limiter la consommation de carburant. Cependant, il est également possible de posséder un camping-car beaucoup plus puissant pour tracter la remorque. Outre la motorisation du véhicule, vérifiez si la remorque est correctement attachée pour éviter les accidents. Il faut également regarder si les câbles sont bien attachés et si les feux de freinage et clignotants de la remorque sont connectés à ceux de votre camping-car. N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur le type de permis à avoir pour conduire avec une remorque.

Conseils de conduite avec une remorque

Avant de prendre les routes avec la remorque, il faut faire un contrôle du camping-car et notamment de la pression des pneus. Le contrôle technique s’effectue tous les deux ans, vérifiez donc si vous êtes à jour concernant la procédure. Lorsque vous conduisez avec une remorque à l’arrière, Il faut prendre en compte la longueur du camping-car et de la remorque que vous transportez. Soyez donc bien attentif aux manœuvres que vous effectuez. Avec une remorque, les distances de freinage sont plus longues et la vitesse doit être réduite sur les petites routes et les descentes. C’est la prudence qui prime.


Conseil n°2

Comment éviter la gelée sur votre camping-car ?

Voilà, le froid s'est installé dans toute la France, on avait des pics de -30c°, aujourd'hui je vais vous donner quelques conseils pour bien faire attention au gel sur votre camping-car !
Si votre camping-car ne tourne pas et qu'il reste stationné chez vous pour le temps de l'hiver, alors je vous donner quelques astuces.

 

  • Vidanger les eaux restant dans la cuve pour éviter que ça forme des plaques de glace .
  • Vidanger la pompe à eau pour ne pas avoir de surprise après l'hiver quand vous voudrez aller en vacances, donc vidanger pour pas qu'il y a de l'eau qui reste dans la pompe.

Si vous êtes en vacances sur une aire de camping-car ou en montagne, alors il faut êtres vigilant pour pas que ça puisse geler quand il reste sur place.

1. Mettez un isolant sur la porte à bouteilles de gaz .
2. Protégez les tuyaux qui sont dessous avec un isolant pour pas que les tuyaux gèlent.
3. Mettez deux bouchons à vin sur les lave glaces pas avoir d'ennuis une astuce .


Conseil n°1

Comment bien préparer votre camping-car pour l'hiver ?

Je vais vous donner 18 points clés pour l'hivernage de votre camping-car .

18 points clés pour l'hivernage de votre camping-car

Les feuilles des arbres prennent de belles couleurs, les journées raccourcissent, le froid arrive tout doucement... C'est l'annonce de l'hiver ! Que vous soyez adeptes des caravaneiges ou plutôt du genre à mettre votre camping-car au repos en attendant les beaux jours, il est nécessaire de bien le préparer pour affronter le froid et l'humidité sans dommages. On vous détaille les petits soins et bonnes astuces pour mettre votre camping-car en hivernage "Prêt à partir" aux premiers beaux jours.

Commençons par l'intérieur de votre camping-car

Le point le plus important pour l'hivernage de votre camping-car est le circuit d'eau, tant pour l'hygiène que pour les problèmes de gel.

Le circuit d'eau : le point le plus important

Vidangez les réservoirs d'eaux

Vidangez et nettoyez les 2 réservoirs (eaux propres et eaux usées). Vous pouvez utiliser un produit spécial (Sani Tank), de l'eau javellisée (maximum un berlingot pour 10L pour ne pas attaquer les matériaux) ou encore un produit dérivé de son utilisation principale comme le Stéradent (1 à 2 pastilles pour 10L).

Purger l'eau

Le gel peut endommager les canalisations. Ainsi, pensez à laisser les différents robinets ouverts (évier, lavabo, douche et douchette extérieure) ainsi que la trappe de visite afin de vider totalement la réserve d'eau en purgeant tous les circuits.

Stocker la pompe à eau au chaud

La pompe à eau craint particulièrement le gel. Il est conseillé de la démonter et de la stocker au chaud. Vous pourrez en profiter pour nettoyer le filtre et à vidanger le vase d'expansion.

Vidanger le boiler

Le boiler doit absolument être vidangé pour éviter le gel. N'oubliez pas de laisser la vanne de vidange en position ouverte et d'obturer la cheminée (on ne veut pas d'une toile d’araignée dans le conduit !).

Désinfecter les WC

toilette-hivernage

Le nettoyage de la cassette des toilettes est une étape primordiale. Il faudra désinfecter la cuve (toujours à l'eau de javel), puis la rincer. Pensez à laisser la trappe ouverte pour ventiler au mieux. Vous pourrez également graissez les joints des vannes avec de la graisse silicone.
En cas de toilette chimique, il vous faut vider, désinfecter à l'eau javellisée et rincer la cuve en utilisant un additif (type Aqua-Rinse). Lubrifiez le clapet et le joint de cuve avec un spray d'entretien et lassez la trappe ouverte. Vidangez et désinfectez la cassette.

Hivernage rime bien souvent avec ménage

Ensuite il vous faut vider, nettoyer et ranger votre camping-car. Pour commencer, mettez les appareils hors tension (réfrigérateur, chauffage...).

Nettoyer le réfrigérateur

Vous pouvez nettoyer votre réfrigérateur à l'eau vinaigrée ou javellisée et l'essuyer avec un chiffon propre. Penser à mettre les caches sur les grilles d'aérations extérieures et laisser la porte entrebâillée pour éviter les mauvaises odeurs et la formation de moisissure.

Vider et nettoyez vos placards

Il est indispensable de vider entièrement et nettoyer vos coffres et placards (attention aux denrées alimentaires dans l'espace cuisine, rien ne doit rester). Laissez les portes ouvertes afin de laisser circuler l'air et éventuellement mettre un absorbeur d'humidité.

Relever les coussins et défaire les lits

lit hivernage

L'air circule difficilement autour des matelas et coussins. Afin d'éviter le phénomène de condensation, disposez- les "en chapeau" au dessus d'un coffre ou d'une table et éloignez-les des parois. La meilleure solution étant, si c'est possible, de les entreposer au sec dans votre maison.
Les matelas doivent être défait pour une meilleure aération. Si vous possédez un lit pavillon, nous vous conseillons de mettre ce dernier en position basse afin que l'air puisse circuler un maximum.

Décoller les l'anternaux et libérer les stores

Nous vous conseillons d'ouvrir légèrement les lanternaux panoramiques pour éviter que les joints finissent par coller après une longue période d'inutilisation. Quant aux stores, il est préférable de les laisser ouverts afin de ne pas solliciter les ressorts de manière prolongée.

Passons à l'extérieur de votre camping-car

Lavez, brossez, siliconez, gonflez...

Lavage de la carrosserie du camping-car

Hivernage de votre camping-car

L'hivernage de votre camping-car est souvent l'occasion d'un grand nettoyage. Un véhicule sale aura tendance à vieillir plus rapidement en raison des saletés qui stagnent.
Pour commencer, laver la carrosserie de votre véhicule au jet haute pression (attention à ne pas trop vous attarder les parties sensibles). Lorsqu'il est sec, utilisez un produit de lavage et un balai à brosse douce pour décoller la saleté incrustée, rincez rapidement, avant que le produit ne sèche (procéder par petites surfaces vous rendra la tâche plus facile). Attention toutefois à bien nettoyer les baies à l'éponge et n'oubliez pas le dessous de votre véhicule ! Si certaines trainées noires persistent, frottez-les avec un linge humidifié de pierre d'argile (pierre blanche) et rincez.
Un bon lavage est aussi l'occasion de détecter d'éventuelles rayures ou points de rouille et ainsi d'y remédier. Pour protéger la carrosserie, vous pourrez appliquer une cire de protection.

Protéger les joints d'étanchéité

Ensuite, passez à la protection des joints d'étanchéité. Les joints supportent mal les variations de températures et détestent le froid. Il faut ainsi penser à les graisser après une longue période d'inactivité pour ainsi éviter des craquelures éventuelles. Choisissez du silicone (en spray) pour les joints en plastique et du talc pour ceux en caoutchouc. N'oubliez pas les joints du coffre de toit, du compartiment à cassette, du coffre à gaz et du toit dôme.

Obturation

Pour ne pas laisser le froid entrer dans le véhicule et éviter les pensionnaires indésirables, utilisez des caches-obturateurs en plastique adaptés à vos grilles et prises d'air ( boiler, chauffage, réfrigérateur...).

La mise en hivernage est également le moment de vérifier les fixations de vos accessoires extérieurs comme un top-box, une antenne, une échelle, un porte vélo, etc. Autorisez votre véhicule à une petite ballade de 30 km ( une fois par mois c’est parfait !) pour éviter aux joints de sécher et huiler les pièces moteur.

Le porteur

La pneumatique du camping-car

Hivernage pneu

Pour limiter la déformation des pneus du à un stationnement prolongé (la gomme n'apprécie pas beaucoup les longues périodes sans rouler), gonflez les pneumatiques à la pression maximale, celle recommandée par le manufacturier (généralement la pression maximale est de 5,5 bars de pression). Nous vous conseillons également de déplacer votre véhicule une fois par mois afin d'éviter que vos pneus ne soient pas toujours au contact au même endroit sur la bande de roulement.

Le frein à main desserré

Pour laisser votre frein à mains desserré et éviter qu'il reste bloqué par le gel (bien souvent les mâchoires restent "collées" abîmant le système de freinage), vous immobiliserez votre véhicule sur des cales en plastique.

Pensez à faire le plein

essence hivernage

Afin d'éviter toute condensation à l'intérieur de votre réservoir (pouvant dégrader la qualité du diesel), nous vous conseillons de faire le plein avant l'hivernage de votre camping-car.

Stationnement pendant le remisage de votre camping-car

Hivernage à domicile

    • Garage
    • Abri de jardin ( préau, abri pliant PVC...)
    • Sans Abri particulier

Si vous êtes dans ce dernier cas, vous pouvez toujours prendre quelques précautions supplémentaire :

    • Faites contrôler l'étanchéité de la cellule par un professionnel.
    • Évitez de stationner sur une pelouse ou contre une haie qui produisent beaucoup d'humidité et tenez le véhicule à l’écart des arbres risquant de casser par vent violent.
    • Si votre porteur est ancien, le mieux sera de faire le plein du circuit de refroidissement avec un liquide antigel « basse température ».

Gardiennage

Si vous souhaitez vous assurez que votre camping-car passe l'hiver au chaud, vous pouvez lui louer son espace grâce aux services proposés par les sociétés de gardiennage (ex : Caravan’ Park, l'hivernage du Grabat, Locaferme...). Le tarif pour l'hivernage d'un camping-car dépend de la taille du véhicule et de la durée mais comptez 150 € en moyenne pour 6 mois d'hivernage.

La location de votre camping-car

Une autre solution pour permettre à votre moteur de fonctionner régulièrement : vous pouvez le louer sur www.yescapa.fr et le rentabiliser plutôt que le laisser inactif !

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×