Camping-cariste Bassin d'Arcachon 33

Actualité Aire / Bon Plan

L'immense aire Camping-car Park du Barcarès fait réagir les camping-caristes

Vidéo: l'immense aire Camping-Car Park du Barcarès fait réagir les camping-caristes

Les réactions des personnes

Thérèse: Halucinant ce monde. Je suis contente de ne pas être avec tous ces camping-cars!

Sylvaine: On y a passé quelques jours en juillet dernier et c'était pas blindé. Belles balades à faire en vélo. Juste ça manque un peu d'ombre mais ça a le mérite d'exister et de pouvoir stationner au bord de mer en été.

Sylvie: Quelle horreur. Les uns sur les autres. Il y a tellement d'endroits plus tranquilles. Pas pour moi, là.

Anne: Il y a bien d autres endroits aux alentours face à la mer. Bien sûr, sur de simples parkings, mais on est autonome! En pleine nature, le rêve pour nous. Chacun ses goûts, je respecte le choix de chacun.

Michel: Moi, j'ai connu cela, et j'avais des voisins charmants et calmes malgré 3 gamins, si chacun respecte son voisin, il n'y a pas de problème et faudrait que certains se mettent dans la tête que dans peu de temps, nous n'auront plus le choix… Les stationnements sauvages tranquilles vont se raréfier, mais j'avoue que si je peux, je préfère.

Pimidou: Sans doute pas pour un long séjour, mais pour une soirée, les emplacements vraiment proche de la mer ne sont pas si nombreux.

Sylvie: C’est une aire pratique car proche des commerces, de la plage, du Lídia et des promenades à vélo. Assez calme en été. Que demander d’autre? Moi perso, j’aime.

Pierrick: C'est l'horreur! Vive les campings.

Phil: En hiver c'est bien d'avoir un minimum de confort notamment électricité. Merci!


Camping-cariste : " Ne nettoyer pas vos casettes avec le Tuyaux du plein d'eau ! " 

Borne de vidange pour camping-car, dans un camping de la Drôme

Nicole et Alain sont camping-caristes. Ils utilisent régulièrement des bornes dont le robinet dédié au plein d'eau est relié à un tuyau. Et ils ont constaté que certains camping-caristes utilisaient ce tuyau pour nettoyer le réservoir des WC. Pas très sympa pour les suivants, qui lors de leur prochain plein d'eau… feront aussi le plein de bactéries.

Fidèles lecteurs de votre revue depuis de nombreuses années, nous tenions à vous relater quelques faits que nous rencontrons de plus en plus souvent. Dans deux campings cet été ainsi que dans quelques aires lors de vidanges, nous avons croisé des camping-caristes qui nettoyaient leurs cassettes WC avec le même tuyau qui sert au remplissage d’eau. Bonjour l’hygiène ! Mon mari en a fait la remarque à un des camping-caristes concernés, lui montrant le fonctionnement des divers tuyaux; celui-ci, étranger, a visiblement compris mais a continué de nettoyer sa cassette. Nous pensons que cela est dû au manque de formation et d’information lors de l’achat ou de la location du camping-car.

Cela nous a dégoûtés à jamais de nous servir des tuyaux déjà en place. Il serait plus commode et hygiénique de ne disposer que d’un robinet bien séparé et distinct sur lequel le camping-cariste se raccorde avec son propre tuyau...


Camping-car Park veut ouvrir les campings municipaux à l'année pour les camping-cars 

Camping-car à l'étape sur un emplacement de camping

Avec la nouvelle formule Camping de mon Village, Camping-Car Park propose aux communes de prendre en main leurs campings municipaux. Ces terrains seront ouverts hors-saison spécialement pour les camping-cars et les vans, grâce à un système d'accueil automatisé

Camping-Car Park est un réseau d'aires d'accueil pour camping-cars, qui regroupe une centaine d'étapes à travers la France. Ces sites restent généralement la propriété des communes, Camping-Car Park en assurant la gestion. Avec Camping de mon Village, l'entreprise basée à Pornic s'offre un nouvel axe de développement en direction des campings municipaux, avec à la clef des étapes toutes saisons pour camping-cars.

Hors-saison, le camping devient une aire

C'est à l'occasion du Salon des Maires, qui s'est déroulé à Paris en septembre 2017, que Camping-Car Park a présenté cette nouvelle formule. L'idée est simple: Camping-Car Park gère le camping municipal, qui reste normalement ouvert en saison (tentes et caravanes peuvent toujours y séjourner), et demeure accessible aux camping-cars et vans le reste de l'année. Ces campings labellisés "Camping de mon Village" fonctionneront hors-saison grâce à un dispositif automatisé (barrières, horodateur…), à la manière des aires Camping-Car Park. Selon toute vraisemblance, les sanitaires ne seront pas accessibles, mais on peut s'attendre à des services équivalents à ceux proposés sur les aires d'accueil (électricité, wifi, vidange et plein d'eau).

Une question: le tarif

Camping de mon village est présenté par Camping-Car Park comme le "Premier réseau de campings éco" (comprendre économiques). Le document de présentation distribué aux visiteurs du Salon des Maires évoque même des tarifs low-cost. Pour autant, l'argument avancé auprès des élus locaux est bel et bien économique "Basculer d'une gestion déficitaire à une gestion excédentaire". On a hâte de connaître les tarifs qui seront proposés hors saison par ces campings.

On attend de connaître les réactions des camping-caristes, mais il est probable que la formule Camping de mon VIllage suscitera des commentaires enthousiastes. Beaucoup de camping-caristes apprécient de séjourner dans des campings, mais déplorent que ces établissements ferment une grande partie de l'année. D'autres craindront que les communes en profitent pour interdire les camping-cars partout ailleurs que dans leur camping. L'un des mots d'ordre de camping-car Park n'est-il pas de "maîtriser le stationnement des camping-caristes"? C'est l'argument avancé par Camping-Car Park dans la brochure éditée à destination des maires… Mais on n'en est pas encore là. Avant d'avoir à séduire les camping-caristes, Camping-Car Park devra surtout convaincre les élus locaux


Le camping municipal acceuille les camping-cars , aux Aynans ( Haut Savoie ) 

Borne de services pour camping-car du camping intercommunal du Pays de Lure

Le camping Le Pâtis, qui dépend de l'intercommunalité de Lure, en Haute-Saône, se dote d'une nouvelle borne de services. Une bonne adresse pour profiter de la nature: randonnées, à pied ou en vélo, cours d'eau, pêche…

• Localisation : 10 km au sud de Lure.

• Aire municipale sur le camping Intercommunal Le Pâtis, situé rue des Lavandières.

• Stationnement : sur les 50 emplacements du camping, tous accessibles aux camping-cars, payants : de 7,50 à 9,50€ par emplacement.

• Services : tous, payants : 3€ le jeton pour utiliser la borne.

• GPS : N 47°37’18’’ – E 6°27’20’’

• Contact : 03 84 63 95 01 / 07 87 02 39 11 (camping).

Autour de l'aire...

Le pays de Lure est riche en opportunités de randonnées, pédestres comme cyclistes. Quant aux différents cours d’eau (l’Ognon, le Rahin, Le Razou et la Reigne), ils permettent une pêche en rivière de première catégorie.


Interdiction des camping-cars : Damgan condamnée à retirer c'est panneau et ses portiques .

Le port de Damgan (Morbihan)

Dans un arrêt du 24 novembre 2017, la Cour d'Appel de Nantes a condamné la commune de Damgan, dans le Morbihan, à retirer un panneau d'interdiction des camping-cars, ainsi que les portiques placés à l'entrée de quatre parkings.

C'est encore une fois le Comité de Liaison du Camping-Car qui a agi en Justice auprès de la Cour d'Appel de Nantes, pour défendre les droits des camping-caristes sur la commune de Damgan. En cause: un panneau d'interdiction portant l'inscription "interdit aux camping-cars et cars". Les juges ont décisdé que ce panneau, qui n'est pas prévu par la réglementation, doit être retiré.

Quatre portiques illégaux

Autre aspect visé par l'arrêt de la Cour d'Appel: des portiques de hauteur installés à l'entrée de quatre parkings de la commune. La juridication administrative considère que ces installations sont illégales, car elles "n’ont pas pour objet de signaler l'existence d'un obstacle mais simplement d'empêcher le passage des véhicules de plus de 2,10 mètres". Les quatre portiques et le panneau devront donc être retirés avant deux mois (l'arrêt ayant été rendu le 24 novembre 2017).

Jurisprudence confirmée

Cette décision de la Cour d'Appel de Nantes confirme la jurisprudence établie par le Conseil d'Etat. Dans des arrêts des 13 avril et 15 avril 2016, la haute juridiction administrative avait retoqué des décisions de la Cour d'Appel de Nantes au sujet des communes de Lacanau et Carolles, concernant, déjà, des panneaux de signalisation et des portiques de hauteur. En bref: le Conseil d'Etat demandait que soit étudiée la question de la légalité de ces installations.


Le rodéo des mobylettes : Michel a dormi sur l'aire de camping-car  d'Arles 

L'aire de camping-cars d'Arles

Michel, camping-cariste, nous fait le récit de sa nuit passée sur l'aire d'accueil d'Arles, dans les Bouches-du-Rhône. Un parking gratuit, appréciable, mais qui fait un peu "zone". La nuit, Michel a assisté à un rodéo de mobylettes et de voitures. Un spectacle désagréable, dont on espère qu'il ne se répète pas tous les soirs.

J’ai eu l’occasion de passer une nuit à Arles pour la visite de la ville et de ses beaux monuments. Je n'ai qu'une photo à vous envoyer, elle n'est pas très bonne car prise depuis l’autre coté du Rhône.

Il y a une aire pour les camping-cars, gratuite, mais pas très facile à trouver car pas très bien signalée, sur le quai de la gare maritime au pied du pont de la rocade. C’est un parking en sol stable et dur en gravillons, légèrement pentu par endroit, le long du quai. Jolie vue sur la ville, le quai est nickel.

A mon goût, l’endroit fait un peu "zone"

Assez bruyant dans la journée, mais calme la nuit, sauf que le soir où je m’y trouvais, vers 20h30, des jeunes en mobylettes et scooters sont venus et ont fait du rodéo… ainsi qu’une voiture qui est repartie sur les chapeaux de roues, a embarqué le gravier et qui a bien failli terminer sa course sur les premiers camping-cars causant quelques frayeurs aux propriétaires, ça bien duré une heure. Si c’est pareil tous les soirs…

L’aire de services est indépendante, de l’autre coté des piles du pont et gratuite.

Le centre historique est à 1 km à pied par le vieux pont.

Précision de la rédaction

La municipalité d'Arles précise sur son site internet que le stationnement sur ce parking est facturé 5€ la nuit. Nous avons interrogé Michel sur ce sujet, qui lors de son séjour sur place, n'a vu aucun affichage, marquage ou horordateur laissant penser que le stationnement était payant.


L'aire de camping-car de carcasonne passe à 16€ les 24h .

Carcassonne: une nouvelle aire pour camping-cars

Michel, camping-cariste et correspondant régulier du Monde du Camping-Car, nous donne son avis sur l'aire de camping-cars de Carcassonne. Michel s'y est rendu en été: en juillet-août, le tarif du stationnement s'élève à 16€.

L’aire de stationnement de Carcassonne jouxte le camping municipal.

Bel aménagement, emplacements plats, délimités, spacieux et arborés, le lieu est calme et à 1 km environ de l’entrée de la cité de Carcassonne.

Ces emplacements ne sont pas équipés de prises de 220v, l’aire de services est très spacieuse et pratique du point de vue accès.

Le tarif est de 16€ pour 24h.

Un peu chère à mon goût, mais très bel espace et il y a même un barbecue à notre disposition.

Le camping dispose d’emplacements pour les camping-cars, mais le tarif est de 29€… pour 24h.

Nous avons vérifié

Après avoir reçu le courrier de Michel, nous avons retrouvé notre article de novembre 2016, annonçant la création de l'aire. A ce moment-là, le tarif étaient encore de 12€ pour la nuit, et 2€ pour le plein d'eau. Le tarif de 16€ la nuit est bien celui pratiqué sur l'aire de camping-car, durant les mois de juillet et août. Le reste de l'année, ce montant passe à 14€ (ce qui reste élevé).

Dans son courrier, Michel nous a indiqué que les services devaient être payés en plus: 5€ le plein d'eau. Il semble que sur ce point, un malentendu subsiste. Le site internet de l'aire d'accueil indique en effet que le plein d'eau est inclus dans le forfait, et que le montant de 5€ est demandé aux camping-cars de passage.


L'aire d'accueil de camping-car fermée jusqu'au 1er mars pour cause de vandalisme 

Une plainte a été déposée en gendarmerie et l’aire de camping-car restera fermée jusqu’au 1er mars.

Les ouvriers municipaux ont constaté, mardi matin, que l’aire d’accueil des camping-cars avait été vandalisée. La porte d’accès aux services (vidange des WC et accès à l’eau potable) a été arrachée, le monnayeur qui récupère les jetons a été forcé, ainsi que la gâche électrique qui commande l’ouverture de la borne.

Un acte de vandalisme inutile puisqu’il n’y avait pas d’argent dans l’appareil, les services étant accessibles avec des jetons. Une plainte a été déposée en gendarmerie et l’aire de camping-car restera fermée jusqu’au 1er  mars.


L'aire de Gruissan Mateille : j'ai aimé son côté sauvage , écris michel 

L'aire de camping-cars de Gruissan, dans l'Aude

Michel, correspondant régulier du Monde du Camping-Car, nous donne son avis sur l'aire de l'étang de Mateille à Gruissan (dans l'Aude), où il a séjourné à l'été 2017.

Placement libre

Le terrain est vaste et sauvage, entre la route et l’étang de Mateille, un peu bruyant en journée si l’on se pose coté route, mais calme la nuit. Le sol est stable et plat. Il n’y a pas d’emplacement délimité, on s'arrête là où il y a de la place, en respectant une certaine distance par rapport aux voisins, il y a un peu d’ombre avec quelques tamaris. Moi, j’ai aimé ce coté sauvage, mais cela peut ne pas plaire à tout le monde.

Services et tarif

En principe, il y a l’électricité, mais au moment où je suis passé, je n’ai pu en disposer car plus de prises libres. Mais j'ai pu m'en passer vu le soleil: j’ai mon panneau solaire. Il y a une plateforme de vidanges et ravitaillement d’eau et un bloc sanitaire avec WC et peut être des douches, je n’ai pas vérifié. L’accueil est très sympa.

Le tarif en juillet/août est de 8€ (services compris), un peu moins en mai, juin et septembre.

L’aire n’est pas ouverte toute l’année. Il faut noter qu’il y a un supermarché à 800m environ et quelques commerces.


Une aire près du Pont du Gard 

Le calme absolu de la campagne permet au voyageur de se ressourcer en profitant de paysages apaisants.

L'aire de camping-cars de Théziers est située à une vingtaine de minutes du Pont du Gard, dans un site particulièrement calme, proche de la sortie d'autoroute.

• Localisation : 15 km au nord de Beaucaire.
• Aire privée Artegros, située D19, direction Fournès.
• Stationnement : payant : 6€/24 h (vidanges comprises)
• Services : eau de rinçage non potable
Vidanges payantes seules: 2€.
Balançoire, jeux de boules, table pique-nique.
• GPS : N 43°54’43’’ – E 4°37’16’’
• Contact : 06 18 29 59 76 (propriétaires)
Office de tourisme: 04 66 37 22 34

Autour de l'aire...

En pleine campagne, dans un calme absolu, vous êtes à quelques kilomètre du Pont du Gard. Si vous n’êtes que de passage, sachez que la sortie n°23 de l’autoroute A9 n’est qu’à 5 km.


Voyage à plusieurs en camping-car : bon plan ou galère 

Camping-cars au lac de Madine, dans la Meuse

Vos amis, ou vos frères et sœurs sont aussi camping-caristes? Quoi de plus naturel que de prévoir un itinéraire à plusieurs équipages… Mais voilà: on n'est jamais sûr que l'expérience sera une réussite.

D'abord, il y a mille manières de voyager à plusieurs. Vous pouvez coordonner vos GPS, et vous donner rendez-vous sur les lieux d'étape et de visite. Vous pouvez aussi vous suivre, en convoi. La première solution paraît préférable: on est plus cool au volant quand on n'a pas à se soucier d'autres véhicules. Et puis avec les téléphones portables, on se retrouve très facilement en cas de besoin.

Voyages en groupe à l'étranger

Les voyages à plusieurs sont aussi très différents selon l'endroit où l'on se trouve. A l'étranger, on aime se retrouver entre amis pour partager l'excitation de la découverte, mutualiser les compétences linguistiques et se serrer les coudes en cas de pépin technique. Tandis que dans son propre pays, on se sent moins seul.

Choisir ses étapes en groupe

Mais voilà. Voyager en groupe comporte certains écueils. Il faut être sûr de suivre le même rythme, d'apprécier le même type d'étapes ou les mêmes visites. D'ailleurs, si vous voyagez en été à plus de deux camping-cars dans des régions particulièrement touristiques, il est plus rassurant de s'arrêter au camping pour pouvoir réserver à l'avance le nombre d'emplacements nécessaires.

Convivialité et sécurité

Quant aux avantages du voyage en groupe, ils sont nombreux et évidents. La convivialité: le stationnement tête-bêche pour se retrouver sous le store, les parties de pétanque, les équipées au marché… La sécurité: on s'inquiète moins de se faire visiter la nuit, si l'on a des voisins amis.

Voyagez-vous parfois à plusieurs camping-cars?
C'est plus sympa, plus rassurant… ou c'est aussi un peu plus compliqué?

Message des camping-cariste : 

Colette: Oui, c'est plus compliqué, et le groupe peut même éclater au bout de trois jours… alors que l'on était partis pour un mois!

Marc: Jusqu'à ce qu'on s'engueule c'est souvent très sympa.

Chris-Lou: Nous sortons toujours à plusieurs depuis près de 6 ans. Mai il faut bien s'entendre. Pour nous jamais eu de problème. Pourvu que ça dure.

Eric: Non, je préfère être seul. Chacun fait comme il veut bien sûr, mais je ne comprends pas qu'on s'entasse les uns les autres.

Silvano: Je voyage seul avec mon épouse, mais c'est toujours très sympa de faire des rencontres au gré des étapes avec d'autres camping-caristes. On a toujours quelque chose à se raconter. En ce qui concerne le parking de nuit, c'est toujours plus rassurant d'être à plusieurs, même si on ne se connaît pas.

Chantal: C'est super quand on est avec de bons amis.

Jocelyne: C'est bien, mais parfois pour stationner c'est pas facile en pleine saison.

Gérard: Sympa. Même avec des gens rencontrés sur la route et avec qui on chemine après.

Christian: Je l'ai fait en Hollande avec mon meilleur ami. C'est super et on s'invite mutuellement à passer les repas ensemble. C'est tout sauf être les uns sur les autres. Au contraire, chacun reste chez lui quand il le souhaite.

Franck: On le fait souvent à deux ou trois équipages. Il y a toujours des moments où on n'est pas tous d'accord, mais dans l'ensemble cela se passe très bien et ça reste d'excellents souvenirs.

Florence: Seule mauvaise expérience, avec mon beau-frère. Il voulait toujours être devant avec ses trois GPS, et on se perdait tout le temps.

Evelyne: Sympa, mais compliqué pour se garer en ville pour faire les visites, et pas sympa si vous avez un râleur jamais content avec vous.


Bogny-sur-Meuse , une aire de camping-car à 2€ tous service 

L’aire de Bogny-sur-Meuse est vraiment au bord de la Meuse.

L'aire de camping-cars de Bogny-sur-Meuse, toute équipée, peu chère, au décor assez exceptionnel, tout est réuni pour faire de l'étape de Bogny-sur-Meuse un vrai bon moment.

• Localisation: 13 km au nord de Charleville-Mézières.
• Aire intercommunale située rue de la Meuse
• Stationnement: sur 20 emplacements + 6 emplacements supplémentaires à 50 m le long de la Meuse.
• Services: tous, payants: 2 € (monnaie) pour eau et électricité. Borne située à 150 m de la zone de stationnement.
• GPS: N 49°85’89’’ – E 4°74’42’’
• Contact: 03 24 53 94 20 (Mairie)

Autour de l'aire...

L’offre pour l’accueil des camping-cars a évolué à Bogny-sur-Meuse avec l’ouverture d’une grande aire de stationnement dotée de bornes pour branchements électriques. Une étape idéale pour découvrir la belle vallée de la Meuse et “grimper” au rocher des grands Ducs (227 m) pour un panorama exceptionnel sur les villages de Joigny-sur-Meuse et Nouzonville.


Storeet fauteuils interdits au Cammping-car Park de St-Antoine-de-Breuih 

L'aire Camping-Car Park de St-Antoine-de-Breuilh

Michel, lecteur et correspondant régulier du Monde du Camping-Car, s'est arrêté sur l'aire de Saint-Antoine-de-Breuilh, en Dordogne. Il nous donne son avis sur cette aire, qui appartient au réseau Camping-Car Park. Bien aménagée et riche en services, cette aire est bruyante en journée. Elle reste assez chère comparée à l'aire municipale de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, qui présente quelques avantages…

Mardi, veille de la Toussaint, j’ai fait une virée en Dordogne pour me rendre sur les tombes familiales. En passant à Saint-Antoine-de-Breuilh (24), je me suis arrêté devant l’aire de camping-car qui y a été créée il y a quelques temps par Camping-car Park.

Services complets

Ce que j’en pense: beaux emplacements, délimités par marquage au sol, vidanges des eaux usées et noires, ravitaillement en eau propre et électricité, une borne pour deux emplacements. L’aire est très facilement accessible. Le tarif est raisonnable vu les services compris.

Bruyante en journée

Mais, attention, au bout de l’allée, c’est la voie ferrée Bordeaux/Sarlat (pas de train la nuit) et derrière moi, la nationale 136 avec pas mal de circulation. Donc dans la journée, un peu bruyant. Le village offre peu de choses, boulangerie, 2 restaurants et rien d’autre à voir sur place, mais à 4 kilomètres, il y a la très jolie bastide de Sainte-Foy-la-Grande (33). Et là, ça mérite le détour.

 Stores et salons de jardin interdits

Deux remarques, sur cette aire, tout déballage est interdit. C'est-à-dire qu’il n’est pas question d’ouvrir son store ni de descendre table et fauteuils. Personnellement, quand je paye, je veux pouvoir disposer d’un minimum de confort. Si je reste deux ou trois jours sur place et que le temps le permet. Si ce n’est que pour une journée de visite, la question ne se posera pas.

 Une aire gratuite à 4 kilomètres

D’autant plus qu’à Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt (toujours en Dordogne), à 4km de là, il existe une aire grauite. Bien que beaucoup plus modeste, (bien signalée et juste à coté de l’église), et dénuée borne électrique, cette aire municipale est gratuite pour la vidange comme pour le ravitaillement en eau. De plus, elle est à 300m de Sainte-Foy-la-Grande. Il n’y a que le pont à traverser, la rivière Dordogne servant de limite départementale entre les deux communes. Autre points positifs de cette aire, supermarché, buraliste/tabac/journaux, boulangerie à 200m et plein de restaurants dans la bastide de Sainte-Foy. J’y conseille d’ailleurs tout particulièrement deux restaurants: "Côté Bastide", rue de l’Abattoir et "Le 8", 8 rue Marceau. Mais il y en a d’autres.


Vue sur la campagne , sur l'aire de Saint-Martin-de-Fressengeas .

L’aire est juste stabilisée, mais la place ne manque pas avec vue sur la campagne environnante.

Sur cette aire du Périgord, tout semble fait pour une étape tranquille. Des plateaux, une campagne à perte de vue, des villages atypiques, rien de mieux pour réussir son séjour en camping-car.

• Localisation : dans le nord du département, 24 km au sud-est de Nontron.
• Aire municipale située en centre bourg, derrière la mairie.
• Stationnement : gratuit, pour 7/8 camping-cars.
• Services : tous, payants : eau et électricité : 3€ (jetons).
• GPS : N 45°26’34’’ – E 0°50’45’’

• Pour les jetons:
boulangerie (sauf mercredi): 05 53 52 59 86
bar: 05 53 62 35 44
Mairie (le matin): 05 53 62 31 51

Autour de l'aire...

Vous êtes au nord du Périgord Blanc, pays de plateaux calcaires. Quelques kilomètres au sud, ne manquez pas St-Jean-de-Côle, un des plus jolis villages du Périgord riche en beaux monuments, et aller avoir son vieux pont en dos-d’âne qui enjambe la paisible Côle.


Bléneau , une étape pour camping-cars entre terre est rivière 

Parfait contraste entre campagne et village pour cette aire de bléneau

On ne va pas bouder notre plaisir en nous arrêtant sur cette charmante aire de camping-car. Au bord d'un canal, avec toutes les commodités et entièrement gratuite, elle a des atouts indéniables.

• Localisation : à l’ouest du département de l'Yonne, 12 km au nord-ouest de Saint-Fargeau.
• Aire située au bord du Loing, le long du parc dit des jardins d’eau (4 ha).
• Stationnement : pour 7 camping-cars, sur aire bitumée,  gratuit.
• Services : tous, gratuits.
• GPS : N 47°41’52.86” / E 2°56’42.6”
• Contact : 03 86 74 91 61 (mairie).

Autour de l'aire...

Voilà une étape agréable proche des principaux commerces. Depuis Bléneau sans doute serez-vous tenté de voir Rogny-les-Sept-Ecluses qui mérite la visite de ses sept écluses qui permirent jusqu’en 1880 aux bateaux de passer de Loire en Seine.


Un guide Stop Accueil Camping-car de la FFCC

Le lien du PDF ; Guide stop accueuil camping car f f c cGuide stop accueuil camping car f f c c (5.28 Mo)

Bonne lecture .


La fin de la belle vie pour les camping-cars sur les cales de Loire à Saumur 

StationnementSaumurKiosk.jpg

Ce vendredi 22 juillet 2011, a eu lieu la présentation des nouvelles dispositions de stationnement des camping-cars sur la Ville de Saumur. Afin de ne pas masquer les perspectives des monuments classés et du site remarquable de la ville, classé en secteur sauvegardé et au patrimoine mondial de l’UNESCO, le stationnement des campings car et des autocaravanes est conseillé sur l’aire d’accueil de Dampierre-sur-Loire et interdit sur les cales de Loire. Cette mesure fait suite aux dégradations et vols intervenus sur plusieurs véhicules en bord de Loire et s’inscrit dans un désir de maintenir la sécurité des autocaristes. Elle permet également de garantir une meilleure hygiène. Ainsi donc, à partir de ce jour, le stationnement est donc réglementé pour les véhicules dont le gabarit dépasse 2m en hauteur et (ou) 5m en largeur. Des panneaux ont été apposés sur les cales de Loire et une brochure est à disposition en mairie de Saumur, en mairies annexes et à l’Office de tourisme pour fournir toutes les informations.
Continuer à accueillir ce "fond de commerce"

Cependant, dans un souci d’accueillir au mieux ces touristes, La Ville de Saumur a décidé de mettre à la disposition des camping-cars de nombreux sites d’accueil. Différents parkings leur sont accessibles en journée et une aire leur est réservée gratuitement pour la nuit. Ainsi, les auto-caristes pourront désormais trouver refuge : 
• de 8h à 22h, le stationnement est gratuit sur les parkings du château (espace de stationnement engazonné côté ouest), place des Ardilliers, place Marc Leclerc, place du Chardonnet, du stade et de la piscine d’Offard, et sur l’aire de camping-cars de Dampierre-sur-Loire. 
• après 22h, sur la Ville de Saumur, le stationnement est obligatoire sur l’aire de camping-cars de Dampierre-sur-Loire située sur la RN 947, dans un parc ombragé en bord de Loire, reliée au centre-ville de Saumur par 5 km de pistes cyclables.


Les camping-cars sont les bienvenues au camping-carvaneige du Ley , à Gourette ( Pyrénées ) 

Caravaneige, l'aire de camping-cars les pieds dans la neige

Le nouveau gérant du camping caravaneige du Ley, à Gourette nous a contactés pour nous annoncer qu'il accueillait les camping-cars à bras ouverts. Une bonne adresse pour les sports d'hiver dans les Pyrénées Atlantiques.

Nichée au coeur des Pyrénées, la station de Gourette est idéale pour s'adonner au ski ou à la randonnée. C'est ici, près du Ley, petite rivière de montagne, qu'est installé le caming-caravaneige du Ley. Le lieu n'est pas récent, cela fait presque 40 ans qu'une étape est installée ici pour les amateurs de véhicules de loisirs. Mais, le domaine n'était plus géré que par la mairie depuis 4 ans et était proche de l'abandon. C'est dans cet état que l'ont découvert Vanessa et David Jouan l'an dernier.

Des patrons camping-caristes

Camping-caristes depuis 10 ans, ces restaurateurs savoyards ont eu le coup de foudre. "On est complétement tombés sous le charme. On a vu ces installations, où il y avait à peine l'électricté, et le reste n'était plus entretenu, le cadre est tellement exceptionnel, ça nous faisait mal au coeur", explique David. Alors sans attendre, ils sont allés voir la mairie de Gourette avec un projet sous le bras, celui de reprendre entièrement le camping, de tout retaper et de proposer de vrais services pour accueillir au mieux les camping-caristes, le tout pour 15 ou 20€, sans ou avec électricité.

"Notre rêve: avoir notre camping"

La municipalité a ainsi décidé de leur faire confiance et les travaux ont débuté dès juillet dernier. "Ça a toujours été notre rêve d'avoir notre camping" souligne M. Jouan, ancien routier, qui a fait des métiers liés à la route sa passion. Et il a fallu travailler dur pour rendre l'endroit plus agréable. "Souvent les aires ne sont que des parkings, on voulait faire plus, que les gens soient vraiment content de se poser ici, puis de revenir ensuite." Pour cela, ils ont renové une salle de restauration (25 couverts), avec une cuisine professionnelle, pour servir des plats chauds de la montagne aux clients. Un bar, faisant également les petits déjeuners, une salle commune avec cheminée, télévision, wifi, consoles de jeux et canapés. Et ils ont tenu aussi à installer une petite épicerie proposant des produits du terroir local. Autant de services nécessaires pour occuper les occupants des 80 véhicules pouvant stationner. 

Bientôt une piscine couverte chauffée?

À tout cela s'ajoutent bien évidemment des sanitaires chauffés entièrement restaurés. "On voudrait en faire un peu plus," nous confie David. "On espère pouvoir passer à 100 places la saison prochaine, et aussi, si tout se passe bien, peut-être installer une piscine couverte et chauffée d'ici quelques saisons." Car cet entrepreneur voit plus loin que la saison d'hiver, "même si on ouvre de début décembre (voire plus tôt selon la neige), jusqu'en avril, on voudrait aussi proposer les services l'été, et offrir la possibilité à des campeurs de poser leur tente." Il faut dire qu'ici tout est fait pour attirer les vacanciers, en plus des services proposés, les camping-caristes ont accès gratuitement à la télécabine située à côté et qui dépose les vacanciers directement aux pieds des pistes.

  Infos pratiques 

Aire de camping Caravaneige du Ley, 
D 918 
64440 Gourette
Tél.: 05 59 53 75 78
07 68 19 62 93
Ouverture: du 09/12/2017 au 30/04/2018
Tarifs: 15€/nuit sans électricité
20€/nuit avec électricité
GPS: N 42°57'46" - O 0°20'21"


Le camping de la Gassotte , à Saint-Savin ( Vienne ) : accueil les camping-cars 

Occupant le site d’un ancien moulin à eau sur les bords de la Gartempe, le camping se situe à 800 m de la fameuse abbaye de Saint-Savin

Grâce à cette grande aire bien équipée, vous aurez tout loisir de découvrir tranquillement le village de Saint-Savin et d'arpenter ses rues charmantes et de visiter sa belle église abbatiale.

• Localisation : à l’est du département de la Vienne, à 18 km au nord de Montmorillon.

• Aire en camping privé, Le Moulin de la Gassotte, situé 10, rue du 8-Mai-1945.
• Ouvert toute l’année, sanitaire ouvert du 15/04 au 15/10.
• Stationnement : sur 40 emplacements, payant (tarif camping) : 9 € l’emplacement + 3€ le branchement électrique.
• Services : tous, sauf électricité, payants : 2 € (régler à l’accueil du camping).
• GPS : N 46°34’09.1” / E 0°52’07.7”
• Contact : 05 49 48 18 02 (camping)
ou camping@moulindelagassotte.fr
• Sit internet: www.moulindelagassotte.fr

Autour de l'aire...

Ex-camping municipal, le camping de La Gassotte a été repris récemment à titre privé par des propriétaires motivés. Les places ne manquent pas et vous êtes à 10min à pied (800 m) des commerces et de l’église abbatiale aux célèbres peintures murales.


Le camping " S'adapte " aux camping-cars à Contrexéville dans les Vosges .

Une nouvelle aire à Contrexéville, rien que pour les camping-caristes

Cette commune des Vosges dispose déjà d’une aire de services municipale, mais sans places de stationnement dédiées aux camping-cars. Les nouveaux propriétaires du camping de Contrexéville ont donc pensé à les accueillir spécifiquement.

Une nouvelle aire à Contrexéville, rien que pour les camping-caristesLa formule proposée par le camping de Contrexéville n’est pas inédite mais reste des plus intéressantes pour les camping-cars. En effet, le site réserve 20 grands emplacements aux camping-cars, situés à l’intérieur du camping, et accessibles à un tarif spécial camping-car, soit 11€ pour deux personnes avec l’électricité ou 8€ sans branchement. Autre formule proposée, celle du stationnement en journée (entre 7 h et 22 h): l’étape d’une durée de 5 heures est facturée 5 €, avec l’accès aux services (électricité comprise).

Plusieurs formules

Enfin, les usagers désirant uniquement recourir aux services pourront le faire également, le forfait vidanges et plein d’eau leur coûtera alors la somme de 2,50€. Cela, sans l’électricité, mais avec la connexion Wifi et l’accès au bloc sanitaire. La borne est accessible aux mêmes dates d’ouverture que le camping : du 1er avril au 30 octobre. Notons que  l’aire du camping se situe à 500 m des thermes, du centre-ville et des commerces, en bordure de forêt.

Infos pratiques

Contact : camping de Contrexéville
Rue du 11-Septembre-1944
88140 Contrexéville
Tél. : 03 29 08 15 06
info@campingcontrexeville.com
www.campingcontrexeville.com
GPS: N 48°10’48.60” / E 5°53’6.90”


Alain , contres les camping-caristes qui déploient stores est chaises longues sur les aires

Alain, camping-cariste de Charente

Ce camping-cariste de Charente, que nous avons rencontré sur l'aire d'accueil de La Palmyre (Charente-Maritime), s'insurge contre le comportement de certains camping-caristes. Il faut laisser de la place pour les autres camping-cars, et ne pas occuper trois emplacements en déployant le store et le salon de jardin.

Lorsqu'un journaliste du Monde du Camping-Car arrive sur une aire d'accueil, c'est toujours avec un appareil photo en bandoulière, un carnet et un stylo à la main. Souvent, les camping-caristes s'étonnent, se retournent, s'inquiètent: qu'est-ce que c'est que ce monsieur qui prend des photos des camping-cars? C'était le cas d'Alain, sur l'aire de la plage à La Palmyre, à 9 heures du matin un jour d'août 2017.

 

Un parking, pas une aire

Notre journaliste va donc naturellement saluer Alain et son épouse Jacqueline. Ce couple de camping-caristes d'Angoulême (Charente) s'apprêtent à partir en balade, mais ils acceptent de discuter quelques instants. Le temps de donner leur avis sur l'aire d'accueil de La Palmyre. "On est restés deux jours ici. On arrive du Cantal, on va en Bretagne pour les enfants." Cette aire d'accueil affiche un tarif de 12€ par jour (pour les services et l'étape). "C'est cher pour un parking. Car oui, c'est un parking, les voitures peuvent entrer et stationner ici." Alain tend la main, et nous constatons avec lui que l'aire dispose d'une entrée sans horodateur, mais clôturée par une barre de hauteur.

A bas les stores !

Pour autant, Alain n'est pas mécontent de La Palmyre. L'aire… pardon le parking, est situé à côté de la plage. Il est grand et propre. Ce qui dérange plus Alain, c'est le comportement des autres camping-caristes sur les aires d'accueil. "Il y en a qui prennent 4 places, parce qu'ils sortent le store et le salon de jardin." Alain nous raconte alors une scène à laquelle il a assisté quelques années plus tôt, toujours à La Palmyre. "Un camping-cariste arrive sur l'aire et ne parvient pas à trouver de place. Il faut dire que beaucoup d'emplacements étaient occupés par des stores et des chaises longues. Le monsieur a demandé aux gens de replier leurs stores. Les gens lui faisaient des bras d'honneur. Finalement il a fait le forcing: pliez, parce que je recule. Les gens ont enfin replié leur store."

Ils nous font du tort

Autre sujet de mécontentement: "Au printemps on est venus à La Palmyre. Il y avait des camping-cars partout dans les sous-bois. Certains avec des barbecues, sous les pins. La police passait et ne disait rien. Depuis, ils ont mis des buses pour empêcher le passage, et des piquets de bois." Des comportements qui choquent Alain, qui aimerait pouvoir stationner plus librement, en respectant les règles du code de la route. "On est refoulés de partout, à cause de gens pas raisonnables."


Tarif exorbitant , mais proximité du centre : l'aire de camping-car d'Aigues Mortes , dans le Gard 

Tarif exorbitant, mais proximité du centre: l'aire de camping-cars d'Aigues Mortes, dans le Gard

Michel, camping-cariste et correspondant régulier du Monde du Camping-Car, nous a écrit pour nous donner son avis sur l'aire d'Aigues-Mortes, dans le Gard. Si le tarif lui paraît excessif (20€ pour stationner 24 heures), Michel ne regrette pas son étape: la ville est sublime, agréable et animée.

J’ai passé une nuit à Aigues Mortes pour la visite de la ville fortifiée. Il y a une aire mixte, pour voiture et pour les camping-cars au pieds des remparts, sol stabilisé en gravier poussiéreux et des allées séparées par des haies. Pas d’emplacement délimité. Le parking dispose d’une aire de services complète mais sans électricité, sur le coté rue.

Tarif: 20€ pour 24 heures

La proximité du centre historique est un plus certain, mais le prix est exorbitant: le stationnement coûte 20€ pour 24h… L’entrée est fermée par des barrières automatiques avec prise de ticket.

Pas de regrets

Toutefois, je ne regrette pas, car cette cité est magnifique, le soir, il faisait très chaud et il y avait beaucoup monde dans les rues et aux terrasses des restaurants, et beaucoup d’animation.


Concarneaux . Parking payant : l'Etat passe la mains à la Marie 

Maguy Baqué, adjointe à la citoyenneté, (à droite) avec Stéphanie Gouez, responsable du service commerce et tourisme de la ville de Concarneau.

À partir du printemps, ce sera à la mairie de Concarneau de gérer le stationnement payant assuré jusqu’alors par l’État. Conséquence ? Le dépassement de la durée devrait coûter plus cher.

Les horodateurs à carte plébiscités

Du 22 juin au 15 septembre, les parkings du centre-ville étaient payants. 42 horodateurs sont chargés de récupérer les sous. Dont huit à carte bancaire. Ces derniers équipent entièrement le quai d’Aiguillon. Deux autres sont situés sur la place du 8-Mai et deux autres sur les aires de camping-car (Porzou et gare). Cet été, 30 % des conducteurs ont choisi de payer par carte. 50 % pour les aires de camping-car. L’an prochain, quatre horodateurs, voire plus, seront implantés en centre-ville.

L’État se désengage

L’État va transférer aux collectivités locales ayant un stationnement payant la gestion globale de ce dernier. Pour les grandes villes comme Quimper, dont les parkings sont payants toute l’année, ce sera le 1er janvier 2018. Pour Concarneau, le transfert commencera le 1er avril pour les camping-cars, et le 22 juin 2018 pour les parkings du centre-ville.

L’amende devient un Forfait de post-stationnement (FPS)

Finie l’amende pénale dressée pour dépassement de durée, ou non présentation de ticket. Elle devient une redevance d’occupation du domaine public, appelée Forfait de post-stationnement (FPS). Ça change quoi ? Beaucoup. Auparavant, le montant de l’amende était fixé par l’État. Vous dépassiez, ça vous coûtait 17 €. Désormais, c’est le conseil municipal qui fixera le montant du FSP qui ne pourra être supérieur à la durée maximum de stationnement soit, pour quatre heures, 5,60 € pour la zone 1 et 2,80 € pour la zone 2.

La municipalité ne devrait pas être perdante

Le conducteur ne doit pas se réjouir. Le FPS ne coûtera pas 5,60 €. Comme ce qui se pratique à Quimper, l’astuce sera d’augmenter le tarif de la dernière heure soit d’ajouter une durée suffisamment dissuasive pour que les automobilistes payent ! La dernière heure pourrait alors coûter quelque 20 € voire plus comme à Quimper (35 €) ou Paris (50 €). Comprendre, l’amende déguisée devrait coûter plus cher… pour rentrer dans les clous du budget « amendes ». Il rapporte en effet à la Ville en moyenne chaque année 145 000 € (80 % pour les seuls parkings payants), en incluant celle de la police (zone bleue, stationnement gênant). Mais comme l’État ne reversera pas ces dernières aux collectivités, il faudra bien combler le manque à gagner « puisqu’il n’y aura pas de compensation de la part de l’État », selon Maguy Baqué, adjointe à la citoyenneté.

Le souci de la mairie

Qui traitera les futurs avis de paiement du fameux FPS ? Si la mairie s’engage à le faire, elle devra débloquer des moyens, et du personnel. Elle a aussi la possibilité de « rémunérer » l’État pour qu’elle traite et lui renvoie les avis de paiement. Régie ou pas, le conseil municipal aura à délibérer.

Le bilan amendes été 2017

3 666 amendes ont été délivrées cet été. C’est plus de 2 000 en moins que l’été 2016 (6 000).

Mauvaise nouvelle

L’amende de 17 € va passer à 35 € pour défaut de disque ou dépassement de durée autorisée en zone bleue au 1er janvier 2018.

Demi-heure gratuite

Le gratuit a toujours du succès. 11 300 automobilistes ont bénéficié cet été de la demi-heure gratuite quai d’Aiguillon…


Camping-car : la longueur idéale pour stationner

Camping-car: la longueur idéale pour stationner

Quelle est la longueur de votre camping-car? Vous ose-t-elle problème, au moment de chercher une place de stationnement? Les camping-caristes abonnés à la page facebook du Monde du Camping-Car partagent leur conception de la longueur idéale…

La longueur idéale pour un camping-car? C'est difficile à dire. Tout dépend du nombre de personnes à bord, des habitudes personnelles, des endroits où l'on veut stationner. Et globalement, tous les camping-caristes sont heureux du gabarit de leur véhicule. Ceux qui voyagent en van, comme ceux qui roulent dans un motorhome américain de 12 mètres de long (car oui, il y en a en Europe). Pour autant, si l'on se limite aux camping-cars de 6 mètres à 7,50 mètres, les différences en terme d'habitabilité ne sont pas négligeables. Nous les avons répertoriées dans un article.

Des places de stationnement trop courtes

Mais quelle que soit le nombre de passagers et les routes que vous empruntez, il reste une donnée incontournable: le stationnement en ville. Si votre véhicule sort du marquage au sol, vous pouvez être verbalisé pour gêne à la circulation (ça s'est vu, même si ce n'est pas si fréquent). Or, les places de stationnement mesurent en général entre 5m et 5,30m de long. Seraient-elles trop petites pour les camping-cars? C'est un autre débat.

On trouve toujours une place

Pour autant, on finit toujours par trouver une place où stationner. Parfois en laissant le porte-à-faux dépasser sur un terre-plein. Tant que ça ne dérange personne… Il faut néanmoins reconnaître qu'on trouve plus facilement des places libres quand on conduit un véhicule de moins de 6 mètres, plutôt qu'avec un 9 mètres de long.

A votre avis, quelle est la longueur de camping-car idéale?
Celle qui permet de stationner en ville,
sans limiter trop fortement l'espace intérieur.

Sandrine: J'ai un 5,49m pour deux, génial. A peine plus long qu'une grosse voiture. Je précise bien c'est un camping-car à capucine, pas un fourgon. Aucun souci de confort, agencement très bien pensé et un beau volume (mon compagnon fait plus d'1,90m)

Michel: Personnellement, j'ai un 6,35 m, mais comme j'aimerais que le prochain soit avec un lit central et que je voyage seul, j'aimerais un 7 m. Mais c'est déjà compliqué pour se garer. De préférence et si possible, je me gare en marche arrière de façon que le porte-à-faux déborde sur le trottoir sans trop gêner les passants… Si je déborde sur un massif ou un terre-plein, ça ne gêne ainsi personne.
Guy: J'ai un 7 m. J'essaye de trouver des places pouvant mettre mon porte-à-faux au-dessus du terre-plein.
Juliette: Nous avons un 7m, et on se gare toujours en marche arrière, avec le porte-à-faux au-dessus du trottoir ou pelouse.

Henri: Dans un premier temps les campings car avaient pour la plupart des longueurs de 5,5m à 6,5m pour des largeurs de 2,20m environ. Ils s'adressaient à une clientèle très nomade et spartiate. Celle que l'on trouve aujourd'hui dans les fourgons et les compacts.

Thérèse: Nous avons un vieux 6 metres pour deux c'est parfait et on se gare partout

Christian: L'idéal, 6 ou 7m. Tout depend de l'agencement interieur, par rapport au nombre de personnes à transporter.

Jean-Claude: Le camping-car idéal mesure 5m à l'extérieur et 8 ou 9m dedans. Je le cherche encore!

Delphine: La bonne longueur pour se garer en ville me semble être 6m maxi. Plus grand, on peut mais c'est un peu plus compliqué (actuellement possesseur d'un camping-car de 7,30m et avant d'un camping-car de 6m....donc je sais de quoi je parle).

Richard: J'ai un 6m avec lit de pavillon. Donc beaucoup d'espace pendant la journée et facile à manœuvrer en ville. Avec une largeur de 2,2m c'est sympa..

Alain: Il faudrait des places spéciales camping-car, au-delà des fourgons qui eux ont un encombrement d'utilitaires.

Dominique: pour nous la longueur idéale, c'est le confort à l’arrêt. Jusqu’à présent on arrive toujours à se garer. Tassés à deux dans un fourgons pour pouvoir stationner n'importe où, pas pour nous.

Jocelyne: 7 m c'est bien, après trop compliqué pour se garer même dans un camping.

Alexandre: Pour répondre à la question et pour pouvoir se garer où on le souhaite maxi 6,60m

Jean-Pierre: J'ai un 7,50m et la remorque moto et je me gare… partout.

Martine: Le mien fait 6,80m. Très bien agencé, et mon mari n'est pas un maigre!


Que faire des camping-cars ?

À la suite de l’annonce de la fermeture de l’aire de camping-car du Guémadeuc, face à la mobilisation des commerçants qui sont contre la fermeture et à certains riverains qui ne veulent plus voir ces véhicules, le maire, Jean-Yves Lebas et Pascal Pellan, adjoint au développement économique et au tourisme ont fait une mise au point.

« Il n’y a pas d’obligations légales à une commune, y compris celles classées tourisme, d’avoir une aire de camping-car. Rappelons que les campings privés ont la possibilité de les accueillir ».

50 véhicules par jour

Le souci du Guémadeuc, c’est qu’il semble être victime de son succès. « On dépasse souvent les 50 véhicules, la décision de fermer est un geste envers des administrés qui en ont assez de voir des toits de véhicules depuis leurs jardins. Aujourd’hui, dès qu’on veut mettre les camping-cars dans une zone habitée il y a une levée de bouclier. Après le travail de la commission qui sera mise en place en octobre, Il faut que le conseil municipal statue d’une manière officielle et claire en décembre. Cette commission étudiera toutes les possibilités d’implantations sur la commune en une ou plusieurs localisations. Nous n’avons pas pris d’engagement auprès des riverains du Guémadeuc leur disant qu’il n’y aurait plus rien », précise Jean-Yves Lebas

Une commission ouverte

« On va se mettre autour de la table. Nous inviterons tous ceux qui ont une légitimité à faire valoir un point de vue, riverains, commerçants, camping-caristes et experts de la fédération des camping-cars ou de Côtes-d’Armor Développement, élus de la majorité et de l’opposition. On ne se refuse aucune hypothèse. Le scénario qui sera retenu et voté en conseil municipal sera appliqué en ayant force de loi » conclut Pascal Pellan.

Pour la saison 2018, une nouvelle proposition pérenne verra donc le jour « on ne peut pas passer à côté de ce nouveau mode de consommation de vacances et à son poids économique pour Pléneuf-Val-André », assure Pascal Pellan.


L'Auvergne-Rhône-Alpes terre de camping-cars 

Evelyne et Daniel devant leur camping-car sur l'aire de Durtol(63) / © Christian Darneuville

Evelyne et Daniel sont de jeunes retraités. Pour eux vacances riment avec camping-car. Avec leur véhicule ils ont choisi de séjourner à Durtol, à quelques kilomètres de Clermont-Ferrand. Un plaisir qui, au fil des années, s’est transformé en un véritable art de vivre.

"C'est la suite de la tente de camping quand on avait vingt ansexplique Evelyne. On va faire nos courses dans les petits marchés pour être en contact avec les gens".

Le couple prendra ensuite la direction de Marseille. En tout ils auront passé une quinzaine de jours en Auvergne. Au programme balades en vélos, randonnées, visites et petits restaurants.

Deux aires d'accueil pour camping-cars dans le parc des Volcans

Les camping-cars sont de plus en en plus nombreux. Dans le parc naturel régional des volcans d’Auvergne deux aires d'accueil ont été créés. Sur la commune d'Orcines par exemple une réglementation interdisant le stationnement sauvage a été mise en place.  Depuis juillet 2016  une aire permet de recevoir des véhicules tout au long de l'année.

Six à huit euros pour passer la nuit. Deux euros pour le plein d'électricité ou d'eau et la possibilité de vidanger les eaux grises. Depuis son ouverture l'aire de  a enregistré pas loin de 1700 nuitées.
On a plusieurs commerces, des restaurants à proximité. Cela  favorise l'économie locale explique Jean-Marc Morvan le maire d'Orcines


Un peu plus haut  le parc Vulcania a lui aussi investi plusieurs centaines de milliers d'euros pour accueillir les camping-caristes. L'aire a été créée en 2014. Soixante-cinq  emplacements, des services entièrement automatisés et une vidéo-surveillance vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

La mode est au camping-car ultra-compact


Le maître-mot des camping-caristes : la liberté.  Liberté de s'arrêter où l'on veut, de partir quand on veut mais une liberté plus ou moins chère en fonction des options. Pour son édition 2017  la foire internationale de Clermont-Cournon accueille un village dédié à ces véhicules. La grande tendance du moment, c'est le camping-car « ultra-compact » un véhicule que l'on utilise toute l'année et qui se transforme quand vient le temps des vacances.

Après les années de crise, les ventes sont reparties à la hausse en France. Une progression à deux chiffres depuis plusieurs années. On compte aujourd'hui 420 000 camping-cars en France. Rien qu'en juillet 2017 plus de 2000 véhicules ont été immatriculés.


L'aire de camping-car de Treigny déborde 

Le succès de l’aire de Treigny réservée à l’accueil des camping-cars ne se dément pas, un endroit connu au-delà des frontières de la Puisaye et de la Bourgogne. 

Mercredi soir, ils étaient plus de quarante, et jeudi soir, quarante-sept véhicules prêts à passer la nuit sur la commune.

Le succès de l’aire de Treigny réservée à l’accueil des camping-cars ne se dément pas, un endroit connu au-delà des frontières de la Puisaye et de la Bourgogne.

De l’avis même des utilisateurs, l’endroit est bien placé avec des commerces à proximité et puis l’accueil est très sympathique.

Bien sûr, ce qui attire c’est Guédelon, Boutissaint, Ratilly et tous les autres…

Jeudi soir, ils étaient vingt-sept adhérents de l’association « Cercle Le Voyageur » venant de toute la France, à investir complètement  l’aire de Treigny.

Une association qui regroupe les possesseurs de Camping-cars LE VOYAGEUR dont l’usine se trouve près d’Angers.

Certains étaient déjà venus à  Treigny et connaissait Jean-Pierre Métenier, qui vient tous les soirs distribuer ses petits sacs au nom de l’Office de Tourisme, des sacs remplis de prospectus, avec des bonnes  adresses et des idées de visites.

Des visites gourmandes souvent, comme celle qui va mener les adhérents du  « Cercle Le Voyageur » aux Caves de Bailly vendredi.

Une belle idée dans l’air du temps que cette aire de Treigny.

Une aire de service réservée au club de camping-car Le Voyageur ! LOL !!!! 


Camping-caristes sont les bienvenues dans le lot-garronne BOE

Les camping-caristes sont les bienvenus

Le site de Montalembert et ses abords n’en finissent plus de changer de visage depuis quelques mois. C’était tout d’abord la construction d’un nouveau parking, situé entre la déchetterie et le canal il y a quelques mois, qui lançait le développement de ce côté-ci du canal latéral à la Garonne.

Puis, ce fut la pose de la passerelle, pour piétons et cyclistes, au-dessus de ce même canal en début d’année qui reliait ce nouveau parking au site de Montalembert, à la halte nautique, à l’office de tourisme et au parc avec ses jeux pour enfants.

230 000 pratiquants

La dernière pierre du développement, en matière touristique et de loisirs, de cet ensemble vient d’être inaugurée vendredi avec une aire de service pour camping-cars. Mitoyen avec le nouveau parking, sur la rive gauche du canal, il vient compléter une offre pour touristes itinérants désormais importante.

Car, avec les plaisanciers qui naviguent sur le canal et qui font halte depuis près de vingt ans à la capitainerie de Montalembert, et les camping-cars qui peuvent désormais se ravitailler, le site de Montalembert fait la part belle au tourisme itinérant, qu’il soit fluvial ou routier. C’est l’Agglomération d’Agen qui est maître d’œuvre dans la création de cette nouvelle aire. Comprise dans le schéma communautaire des aires de services pour camping-cars, celle de Boé est la troisième après celle de Saint-Hilaire-de-Lusignan, inaugurée en mai 2013, et celle d’Astaffort, en février 2014. La constructuon d’une quatrième est prévue à Foulayronnes dans le troisième trimestre de l’année.

« Cette aire de services que nous inaugurons est idéalement située. Le canal est à quelques pas et le parc Montalembert et la halte nautique, qui accueille l’office de tourisme, s’offrent à tous grâce à la passerelle flambant neuve. La demande était là depuis plusieurs années et je suis sûr que cette aire de service va fonctionner à plein régime », s’enthousiasme le maire et vice-président de la l’Agglomération d’Agen, Christian Dézalos.

« Les camping-caristes constituent une part importante de la clientèle touristique, économique et culturelle. Notre agglomération ne disposait que de peu de structures d’accueil. Le plan mis en place tisse un maillage qui répond à cette demande de tourisme itinérant dont on recense, en France, 230 000 pratiquants », a indiqué pour sa part Annie Galan, présidente de la commission tourisme et ruralité de l’Agglomération.


Paul et Thérèse , pas d'accord avec le camping-car hors des aires d'accueil 

Thérèse et Paul, camping-caristes

Sur l'aire d'accueil dite "du Corsaire", à La Palmyre, la plupart des camping-caristes ont sorti les chaises de jardin et descendu le store. On est en plein milieu du mois d'août, le temps est au beau fixe, c'est l'heure de la sieste. Thérèse et Paul sont assis comme tout le monde devant la porte de cellule de leur profilé.
"On est là en voisins, on habite à Brie-sous-Mortagne. Pour nous, ce sont les pré-vacances avant le grand départ." Tous les ans, ces deux retraités effectuent deux grands voyages. Traditionnellement, le Portugal et l'Espagne constituent la destination d'automne. "Nous sommes en camping-car quatre ou cinq mois par an en tout, si l'on compte les grands et les petits voyages." Thérèse et Paul restent plutôt chez eux en été, à part pour de petites excursions. "En juillet on a reçu nos petits enfants. On les emmène parfois en camping-car, mais un par un, et plutôt dans les campings. Les aires, ce n'est pas intéressant pour les enfants."

Les aires, ce n'est pas pour les enfants
Pas accueillantes pour les enfants, les aires de camping-car? "C'est intéressant si la plage est à côté. Mais notre grand a douze ans et ce qui l'intéresse, c'est les copains et la piscine. Plus les activités pour les jeunes. Et puis sur une aire on n'est pas tranquilles, il s pourraient se faire renverser. Et vous n'imaginez pas, les jours de mauvais temps sur une aire de services, quel ennui pour les enfants… Les aires, c'est plutôt pour les retraités. Enfin… pour les couples."

Ils nous font du tort, ces gens-là
On le voit, nos deux camping-caristes sont deux habitués des aires d'accueil. Nous leur faisons remarquer qu'à La Palmyre, des camping-cars stationnent en dehors des aires, parfois pour la nuit. "Ils nous font du tort, ces gens-là. J'ai peur que ça finisse à saturation pour les locaux. Quelquefois, c'est la faute de la commune, qui ne nous accueille pas. Mais ici, il y a deux aires. Allez voir sur les parkings qui longent la plage de la Grande Côte, il y a une centaine de camping-cars garés là." Thérèse intervient: "J'ai plusieurs amies, dans le coin, qui ne supportent plus. Certains camping-caristes ne sont pas respectueux, ils abandonnent leurs poubelles, déballent toutes leurs affaires sur le trottoir…"

Au bord de la mer, c'est plus cher et c'est normal
Pour Paul, le plus important est que les communes continuent à créer des aires. "Les communes qui ne veulent pas accueillir les camping-car, elles ont tort. On fait marcher le commerce. A Saint-Pierre-d'Oléron, il y a une centaine de camping-cars tout l'hiver. Les commerçants ne veulent pas que le pont devienne payant!" Quant aux tarifs pratiqués par les aires d'accueil, il n'effraie pas ces deux camping-caristes. "Ici c'est 12€ la nuit avec l'eau, la vidange et l'électricité. Mais c'est une station balnéaire. Il est normal que ce soit un peu plus cher qu'à la campagne. Il faut regarder la moyenne: sur un an, entre les aires payantes, les aires gratuites, les séjours au camping avec la CampingCard Acsi, nous ne dépensons pas plus de 10€ par nuit."

Le même budget qu'à la maison
Pour ce qui est du budget, tous deux ont les idées claires. "Le camping-car, ce n'est pas forcément cher. Pour notre voyage au Portugal, tous les ans, nous dépensons comme à la maison. Même le budget de carburant n'est pas forcément plus élevé: chez nous, nous faisons beaucoup de petits aller-retour en voiture. Et si vous louez une maison ou que vous allez à l'hôtel, c'est beaucoup plus cher que le voyage en camping-car, surtout avec des enfants!"

Oser le voyage à l'étranger
Le conseil de Thérèse et Paul: "Il ne faut pas avoir peur de voyager. C'est facile, même à l'étranger." Le couple a sur ce sujet une anecdote à nous raconter: "Il y a deux ans, on a traversé le Portugal en suivant le Douro. A un moment, on cherchait un barrage, on ne le trouvait pas. La route rétrécissait, et ça m'inquiétait parce qu'on craignait de se retrouver coincés sans pouvoir revenir en arrière. On s'arrête, on demande, on ne parle pas portugais, mais on se comprend quand même. Le monsieur nous propose de monter avec nous pour nous indiquer le chemin. Une fois au barrage, il nous a montré les endroits à voir. Et puis on l'a déposé au village au retour."

Bien accueillis en Corse
"On est toujours bien accueillis. Même en Corse. Il faut arriver en invité, pas en conquérant. On dit bonjour, on demande l'autorisation pour s'arrêter. Et on dort au camping. Déjà, il n'y a pas d'aires, et puis avec la carte Acsi en mai, ce n'est vraiment pas cher. Par contre il ne faut pas y aller en juillet-août. Il y a trop de monde."


Service , stationnement , étapes des camping-cars : est-il normale que tout soit payant ? 

Aire de camping-car du Corsaire, à La Palmyre, en Charente-Maritime

Débat sur la page facebook du Monde du Camping-Car. Si la quasi-totalité des camping-caristes trouvent normal de payer le plein d'eau, l'affaire est plus compliqué pour ce qui est de l'étape et du stationnement. Les internautes nous invitent à distinguer aires d'accueil et parkings…

Aujourd'hui, la plupart des camping-caristes trouvent normal de payer une redevance pour le plein d'eau et d'électricité. Tant qu'elle est raisonnable. Mais pour ce qui est du stationnement, c'est plus compliqué. Le sondage que nous avons mené sur notre page facebook a récolté des réponses toutes en subtilité. Payer pour l'étape sur une aire d'accueil où l'on peut sortir le salon de jardin, oui. Mais cela ne doit pas nous interdire de nous arrêter aussi sur des places de parking aux mêmes conditions que les voitures. Pour une heure ou pour la nuit, comme les voitures…

Pensez-vous que services et stationnement
devraient être distingués,
pour le plein d'eau soit payant,
et le stationnement gratuit?

 

Dan: Payer les services, c'est normal. Payer des aires où l'on peut sortir les tables, c'est normal. Mais pas obliger les gens à se parquer s'ils ont envie d'être libres.

Nadine: Tout à fait d'accord pour payer quelque chose. C'est normal. L'entretien des parkings, l'eau des vidanges, etc.

Michel: payer, c'est tout à fait normal.

Maryline: D'accord pour payer afin que cela soit entretenu. Et je trouve normal de payer notre consommation d'eau et d'électricité.

Claudine: D'accord pour payer si l'aire est bien entretenue et propre.

Cécé: Oui pour payer, car l'investissement n'a pas à être supporté en intégralité par les habitants de la commune.

Denise: D'accord pour payer les services, sinon ce sont les communes et donc les contribuables qui s'en acquittent et ce n'est pas juste. Quant au stationnement, payer oui mais si c'est calme et pas entassé. Dans le cas contraire, nous cherchons un autre lieu pour la nuit (payant ou pas). Pour nous le stationnement ne va pas forcément avec les services.

Jean-Philippe: Payer pour des services, ok. Mais pas à des prix exorbitants. Prenez le bord de mer, ils nous prennent pour des Américains. Style les Saintes-Maries-de-la-Mer: 12€ pour un parking goudronné, de l'eau mais à Tataouine… C'est abusé.

Pierre: Payer pour les services, ok. Quant au stationnement, comme les autres véhicules.

Gérard: Dans les zones de stationnement payant, c'est en général gratuit la nuit… pour les voitures et véhicules assimilés! Payer le jour comme une voiture, pourquoi pas. Payer pour les services, pourquoi pas. Mais ne mélangeons pas tout.

Micheline: Il est tout à fait normal de payer les services. En ce qui concerne le stationnement, s'il est bien situé et bien organisé (possibilité d'ouvrir un store), d'accord pour payer. Mais s'il est à plus d'un kilomètre des commerces et si nous devons êtres serrés comme sur les parkings de ville ou de village (qui sont d'ailleurs le plus souvent interdits aux camping-cars), pas d'accord pour payer.

Frédérique: C'est normal de payer pour les services, mais pour le stationnement, je ne suis pas d'accord pour qu'il y ait deux poids deux mesures. Certaines villes font payer le double du stationnement voiture. Ça, ce n'est pas normal, puisque nous ne sommes pas considérés comme différents par le code de la route.

Alain: Beaucoup de communes investissent pour attirer les touristes Elles peuvent proposer de belles aires gratuitement. Souvent même, le service vidange + plein d'eau est gratuit. Par contre ce sont souvent les communes du bord de mer qui essaient de tirer bénéfice des camping-caristes. Celles-ci, je les boude, surtout si elles conservent cette politique en dehors de la saison.
Denise: Il faut comprendre que la pression foncière n'est pas la même en bord de mer. C'est déjà bien que certaines communes proposent des aires. Cela dit, ils n'attendent pas les camping-caristes pour faire du chiffre dans les commerces. Ils ont déjà tellement de touristes que les camping-caristes représentent une goutte d'eau.

Nicole: Payer pour des parkings sans services, je ne suis pas d'accord. Payer pour l'eau c'est tout à fait normal.

Marie-Joëlle: Payer pour les services, ok. Le stationnement sur un emplacement spécifique, ok. Mais sur un parking, niet.

Eddy: Il est tout à fait normal de payer. Sinon les communes devront faire payer leurs habitants.

Mireille: Payer le stationnement, non. Mais les services, oui, à prix raisonnable.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×