Camping-cariste Bassin d'Arcachon 33

Actualité du Web

Le GéOpitmiste à changer sont camping-car !

Depuis plus de deux ans, le GéOptimiste a entrepris son voyage en camping-car sur les routes de France pour venir à votre rencontre. Et avec l’année 2018 qui débute, s’ensuit son lot de nouveautés. Au début de chaque JT, on retrouve à présent, un générique complètement retravaillé ainsi qu’un logo repensé.

Et pour compléter ces changements, le GéOptimiste voyage maintenant à bord d’un nouveau camping-car ! Précédemment, il roulait avec un profilé Adria Coral. Depuis quelques jours, notre baroudeur est passé à l’intégral. Grâce au soutien du constructeur slovène, le GéOptimiste continue son périple avec un Sonic d’Adria, équipé de lits jumeaux et d’un lit de pavillon.. Une bonne nouvelle pour notre ambassadeur du camping-car !


La motricité renforcée , un atout évident 

Motricite renforcée

Parce qu’elles ont développé depuis plusieurs années une relation privilégiée avec l’entreprise francontoise Poclain, les marques HymerHymercar et Carado se retrouvent en première ligne et proposent cette transformation dans leur catalogue France, sous forme d’un pack d’équipement comprenant notamment le différentiel à glissement limité, la rehausse de la garde au sol ou le blindage du sous-moteur. Cette proposition s’étend aussi, dans le cas de l’Hymer Crossover Exsis-T, à de très nombreuses évolutions complémentaires :
 

Cabine de couleur gris alu métallisé

Phares anti-brouillards

Bouclier avant peint

Rétroviseurs bras courts

Barres de toit + échelle

Jantes alliage 16’’

Douchette extérieure

Stores plissés de cabine

Pneumatiques spéciaux adaptés au projet du client 

La valeur du pack Hymer Crossover représente un coût de 8290€, mais il est facturé à l’achat du camping-car 5790€, soit une économie de 2500€.


A Poitiers , les Gendarmes rouleront bientôt en camping-car 

Les gendarmes de Poitiers rouleront bientôt en camping-car pour aller à la rencontre des habitants des communes rurales.

La gendarmerie de Poitiers vient d’acquérir un camping-car. Transformé en brigade mobile il ira à la rencontre des habitants des communes rurales du département de la Vienne. Un dispositif qui vise à rapprocher forces de l’ordre et populations.

La gendarmerie de Poitiers s’est dotée d’un camping-car et l’a transformé en bureau mobile, rapporte France Bleu Poitou. Une brigade mobile à bord du véhicule ira à la rencontre des habitants des zones rurales dès la fin du mois de février.

L’espace couchette du camping-car a été aménagé en bureau tandis que l’espace repas servira d’accueil aux visiteurs. Les citoyens pourront venir y faire des réclamations, déposer plainte ou obtenir des renseignements. Le camping-car disposera du même équipement informatique que dans les locaux en dur.

Maintenir un lien avec les communes rurales

Dès la fin février, cette nouvelle brigade mobile sera chargée de sillonner les routes de la Vienne et s’arrêtera dans les petites communes du département qui ne disposent pas de gendarmerie.

Le tout nouveau véhicule a été présenté à Jacqueline Gourault en visite dans la Vienne. La ministre auprès du ministre de l’Intérieur a salué cette initiative qui va dans le même sens que le dispositif de police de sécurité au quotidien, présenté jeudi par Gérard Collomb, et qui vise à rapprocher forces de l’ordre et populations.


Hotte Aspirante à bord du camping-car

Que changer au coin cuisine des camping-cars? Les internautes répondent

Quand on achète un camping-car, on ne pense pas toujours à tous les aspects pratiques de la vie à bord. La cuisine, par exemple, qui s'accompagne d'odeurs, de saletés et d'humidité. C'est la question dont nous parlons aujourd'hui, et qui conduit les camping-caristes à débattre de l'utilité de la hotte aspirante à bord du camping-car.

Les commentaires sont venus nombreux, dès la publication de ce message. A croire que tout camping-cariste est confronté à ce double problème: celui des odeurs et celui de la condensation. Et très vite le débat a tourné sur un sujet particulier: la hotte aspirante est-elle efficace? Pour répondre à cette question, rien de mieux que des avis d'utilisateurs.

Que nous révêlent ces témoignages? D'une, que les hottes aspirantes sont parfois efficaces, mais pas toutes. De deux, que l'on peut faire sans hotte aspirante. Certains sont satisfaits de leur lanterneau turbovent (ventilateur électrique utilisable plutôt par temps doux), d'autres adaptent leurs repas au temps (les grillades dehors quand il fait beau, les légumes à l'eau quand il fait moche). Au final, tout le monde est rassasié et heureux, et c'est bien ce qui compte!

Dominique: Hotte et cuisinière avec four dans notre McLouis tout comme a la maison!

Louise: Nous avons un turbovent. Il extrait les odeurs et lorsqu'il fait chaud on fait rentrer l'air. Moi perso je préfère ça à la hotte. Mais je ne cuisine jamais de poissons ni de gambas à l'intérieur du camping-car.

Claudette: Pas de la grande cuisine. Les vacances… Des légumes à l'eau, des grillades dehors quand le temps le permet. Eet on mange très sainement et bien.

Bricole: Mon vieux Rapido avec juste un extracteur, eh bien il n'a pas oublié les gambas poêlées du jour de l'an en Espagne. 1 mois après, j'essaie de faire partir les odeurs avec du vinaigre blanc dans une casserole sur le radiateur électrique, après avoir tenté les parfums, les vaporisateurs… Eh bien c'est pas gagné.
Nico: Frottez les sièges à l’alcali dilué dans de l’eau. Avec cette recette, j’ai réussi à faire partir l’odeur de tabac d’une voiture d’occasion. Faites quand même un test sur un coin de siège peu visible pour être sur que ça n’abîme pas vos sièges.

Denise: Je cuisine souvent à l'extérieur avec un grill.

Fernand: Nous, notre hotte est inutile car sans sortie extérieure, mais ça éclaire bien les plaques

Monique: Gagnez 5kg… Pas de hotte et ouvrez la fenêtre. Personnellement, je ne l'ai jamais utilisée.

Bernard: Depuis 2001, tous mes camping-cars ont eu une hotte aspirante. Au début, j'étais très sceptique quant au résultat, considérant cela plutôt comme un gadget. Je me suis rendu très vite que ça fonctionnait fort bien, et que ça contribuait efficacement à extraire les odeurs de cuisine. Car en camping-car, surtout lorsque nous sommes en vadrouille pour plusieurs semaines (ou mois) la cuisine, c'est quasiment comme à la maison! Donc hotte aspirante nécessaire et très utile.

Chantal: le nôtre est de 2002 et nous n'avons pas de hotte aspirante. Cuisiner est galère en hiver malgré la ventilo et les fenêtres entrouvertes, il y a de la buée partout et surtout, ne pas cuisiner de poireaux sinon on dort dans l'odeur du poireau. Je regrette que ce soit si pénible pour ça lorsqu'il fait froid.

Suzanne: J'ai une hotte dans mon camping-car, mais complètement décalée par rapport à la plaque de cuisson.

Jacques: Pas de hotte dans le mien, mais un turbovent monté à l'achat et qui se trouve juste au dessus de la cuisine, ce qui permet d'aspirer les effluves désagréables mais qui n'empêche pas complètement la buée lors d'une cuisson de pâtes par exemple. Dans ce cas, ouverture de fenêtre cuisine obligatoire, ce qui est d'ailleurs la solution la plus efficace.

Jean-Michel: Quand la cuisine risque de sentir, nous utilisons un réchaud et à l'extérieur (si le temps le permet....).

Josy: J'ai bien une hotte dans mon camping-cars que j'utilise chaque fois que possible bien que viandes et poissons soient grillés en principe à l'extérieur. 

François: Il suffit d'aérer en cuisinant et de nettoyer après chaque repas pour pouvoir se passer de hotte.

Jocelyne: Nous avons un hotte très efficace sur un CI Riviera de 2006. Quand on part je fais de la cuisine comme à la maison.


L'autoroute est-elle devenue trop chère pour les camping-cars ?

Camping-car sur l'autoroute

Après le prix du diesel, celui de la contravention de stationnement (devenue forfait de dépassement), l'augmentation des tarifs d'autoroute pointe le bout de son nez. Chaque année, la presse alerte les automobilistes sur les effets de cette inflation. Dans un article paru sur le site internet du Parisien, le délégué général de 40 Millions d’automobilistes déclare que "prendre l'autoroute est devenu un produit de luxe".

Qu'en pensent les camping-caristes? Une idée reçue dit qu'ils évitent les autoroutes. Est-elle fondée? Nous avons posé la question sur notre page facebook. Réponse: beaucoup délaissent déjà l'autoroute lorsqu'ils voyagent à bord de leur véhicule de loisirs. Parce qu'elle leur paraît déjà trop chère. De nombreux camping-caristes affirment ainsi que cette nouvelle hausse de tarifs n'aura pas de conséquence sur leur pratique du camping-car.

Ils ne sont pas concernés

Marie-Rose: Pas du tout concernée. Je ne prends jamais l'autoroute en camping-car. Je suis en vacances dès le départ et donc j'aime profiter des paysages et des haltes improvisées tout au long de ma route!

Jacques: Pas concerné du tout. Depuis 2003, jamais d'autoroute avec mon camping-car. Surtout que je conduis une capucine de plus de 3m de hauteur qui risque de me faire passer en tarif 3 et par les nationales et même des petites routes, ça nous permet de découvrir des lieux et des endroits superbes. Mais cela n'engage que moi, car certains ne peuvent pas faire autrement.

Joël: Nous boycotons les autoroutes,nous sommes camping caristes depuis 8 ans et à la retraite depuis 2 ans maintenant nous avons le temps d' arriver et ça nous permet de traverser de très beaux endroits

Bruno: Je boycotte les autoroutes payantes depuis 4 ans qui pour moi est un pur racket!

Yves: J'évite un max de prendre l'autoroute. Trop chère par rapport au temps gagné.

Jules: Pas conserné du tout. Je ne prends jamais l'autoroute. Le camping-car n'est-il pas fait pour visiter et prendre son temps?

William: J'ai déjà pris autoroute il y a plus de 10 ans. J'avais payé 22€ pour 90km je me suis dit plus jamais. Je préfère les petites routes de campagne ou de montagne, et garder les sous pour un bon résto.

Sébastien: J'ai fait le choix de ne pas prendre les autoroutes à péage et de mettre plus de temps. Par moment il n'y a pas une grande différence exemple Lille Lyon avec péage c'est au moins 75 € aller alors que sans péage oui peut-être 3 heures de plus mais passage par le Luxembourg et le plein de gasoil a moins de 1 € le litre. En moyenne sur mes trajets je mets 1h00 a 1h30 de plus ou moins mais j'économise une vingtaine voir une trentaine d'euros.

Catherine: Pas concernée par le racket autoroutier quand je roule en camping-car. En voiture ça m'arrive de temps en temps, mais pas souvent.

Jean-Luc: J'évite de les prendre pour l'instant, mais comme le changement de vitesse à 80 km/h arrive, on va y réfléchir. Nous ne sommes pas encore à la retraite!

Chantal: Jamais d'autoroutes, la France est trop belle, découvrons-la.

Ils se sentent concernés…

Thierry: Il va falloir choisir entre le racket des autoroutes et les pièges des radars sur les nationales.

Daniel: 85€ pour un aller retour sur Gap, ça chiffre quand même un peu beaucoup le week-end dernier.


Hausse des péages : le ras-le-bol des usagers

Les 41 000 tarifs du réseau autoroutier augmentent à partir de ce jeudi 1er février. Des hausses systématiques de moins en moins acceptées.

Plus ponctuelle qu’une montre suisse et aussi inéluctable que la nuit suit le jour, la hausse des péages est de retour. Comme chaque année au 1er février, automobilistes, motards, conducteurs de poids lourd, d’autocar ou de camping-car, tous vont devoir mettre la main au portefeuille. Cette année, pour parcourir les 9 000 km d’autoroutes concédées, le conducteur d’une voiture légère (classe 1) devra débourser de 1,03 % (autoroute de la Maurienne) à 2,04 % (autoroutes Rhône-Alpes) supplémentaires. Ainsi, pour rejoindre Lyon (Rhône) depuis Montpellier (Hérault), via l’A7 et l’A9, un automobiliste payera 27 € au lieu de 25,20 € l’année dernière. Une hausse automatique.

En effet, les contrats de concession signés entre l’Etat et les autoroutiers permettent à ces derniers d’augmenter chaque année leurs tarifs au minimum de 70 % de l’inflation de l’année écoulée. A cela, ils peuvent ajouter une compensation à la suite d’une hausse de la fiscalité. Ainsi, la redevance domaniale (somme payée par les entreprises à l’Etat pour l’occupation du domaine public) a été augmentée de 100 M€ en 2013. Pour la compenser, il a été décidé d’un rattrapage sur trois ans entre 2016 et 2018. Pour les concessions les plus récentes (après 2000), les évolutions tarifaires dépendent d’un panier d’indice des prix.

«Prendre l’autoroute est devenu un produit de luxe»

« Mais, quel que soit le mode de calcul, les autoroutiers gagnent à tous les coups, dénonce Pierre Chasseray, délégué général de 40 Millions d’automobilistes. C’est insupportable. Prendre l’autoroute est devenu un produit de luxe. On oblige les moins aisés, notamment les jeunes, à emprunter le réseau secondaire, gratuit, alors qu’on sait qu’il est plus dangereux. »

Même agacement du côté des transporteurs routiers. « Payer pour prendre l’autoroute d’accord mais là on atteint des prix ahurissants », s’insurge Jean-Marc Rivera, secrétaire général de l’Otre (Organisation des PME du transport routier). « La catégorie 3, la nôtre, est la plus impactée par ces hausses, regrette de son côté Yvan Lefranc-Morin, directeur général de l’autocariste FlixBus France. Cela représente 200 000 € à 300 000 € en plus alors que nous sommes du transport public, nous avons un effet vertueux. Chacun de nos cars retire 30 voitures des routes. »

Pour protester, 40 Millions d’automobilistes a boycotté en début de semaine le Comité des usagers du réseau routier national où étaient présentées ces hausses. « Il serait temps qu’un gouvernement prenne ses responsabilités et entame un bras de fer avec les autoroutiers, poursuit Pierre Chasseray. La Cour des comptes, l’Autorité de la concurrence comme les usagers, tout le monde dénoncent ces hausses systématiques. »

-

500 millions d’euros sur les vingt prochaines années

En 2015, Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, avait bien tenté de geler les tarifs, avant que le gouvernement de Manuel Valls fasse marche arrière en invoquant des risques juridiques. Conséquence, pour rattraper cette année blanche, il est prévu une hausse supplémentaire chaque année entre 2019 et 2023. Pire, l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) a calculé que cette tentative pour s’opposer aux autoroutiers va coûter 500 M€ sur les vingt prochaines années.

De son côté, l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa) plaide sa cause, arguant que « les augmentations annuelles des tarifs sont indispensables au maintien de l’équilibre économique des concessions autoroutières, c’est pourquoi elles sont inscrites dans les contrats de concession ».


Nouveaux ! Une petite entreprise innove des prototypes de verrin pour les camping-cars

Si vous voulez plus d'information contacter : contact@cal4uze.eu ou  par téléphone : 06.80.20.67.39 


Nantes: une centaine de camping-cars détruits par un impressionnant incendie

Les enquêteurs estiment qu'un branchement sauvage sur un compteur électrique pourrait avoir provoqué l'incendie. 

Les propriétaires du concessionnaire Loisirs 44, situé à Orvault en banlieue nantaise, sont encore sous le choc. Ce mardi soir, un incendie a ravagé la bagatelle de 90 véhicules entreposés, soit un préjudice de près de trois millions d'euros explique 20 Minutes.

Si personne n'a été blessé par le sinistre, une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances du départ des flammes. Selon les premières constatations, un branchement sauvage effectué sur un compteur électrique voisin pourrait avoir pris feu, faisant exploser par la suite les bonbonnes de gaz situées dans les camping-cars. 

Sans qu'aucun lien ne puisse être prouvé, la version en ligne du quotidien indique qu'un campement de gens du voyage se trouvait sur le terrain mitoyen de la concession. 

Dans l'incendie, des voitures, stationnées sur un parking voisin, ont également été détruites. 


Pas de Vignette Crit'Air ? 68€ d'amende !

 -

A compter du 1er juillet 2017, l'absence de vignette Crit'Air sur le pare-brise de votre voiture vous coûtera 68€.

Amis automobilistes attention ! La vignette écologique Crit'Air devient officiellement obligatoire. Un décret publié le 5 mai dernier au Journal Officiel vient en effet de créer "une contravention en cas d'absence de présentation de certificat qualité de l'air pour un véhicule circulant dans une zone à circulation restreinte, en cas de violation des mesures d'urgence arrêtées en cas de pic de pollution atmosphérique".

Autrement dit, à partir du 1er juillet prochain, tout automobiliste devra arborer une vignette Crit'Air sur son pare-brise pour pouvoir circuler dans une zone à circulation restreinte et lors des pics de pollution. A défaut, le contrevenant sera puni d'une amende de troisième classe dont le montant s'élèvera à 68€ (minorée à 45€ et majorée à 180€). Les véhicules particuliers, les utilitaires inférieurs à 3,5 T et les deux-roues sont concernés.

Les autres usagers de la route, c'est-à-dire les véhicules affectés au transport de personnes et au transport de marchandises (les bus, les autocars, les poids lourds...), risqueront eux une amende de quatrième classe soit 135€ (minorée à 90€ et majorée à 300€).

 

Les véhicules diesel d'avant 2001 devront rester au garage

 

Pour mémoire, le dispositif Crit'Air, matérialisé par une pastille de couleur à apposer sur son véhicule, permet de classer les véhicules en fonction de leur niveau d'émissions polluantes. Il existe aujourd'hui six catégories de vignette, de la vignette verte pour les véhicules électriques et hydrogène jusqu’à la pastille grise dédiée aux diesel mis en circulation entre 1997 et 2000. Les voitures datant d’avant 1997, qui représentent pourtant 9% des voitures particulières en France, sont elles carrément exclues de la classification. Les rues de Paris notamment leur sont donc automatiquement interdites du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures (les Bois de Boulogne et de Vincennes ainsi que le périphérique ne sont pas concernés par ces interdictions). Et à partir du 1er juillet, les véhicules particuliers diesel et les véhicules utilitaires légers mis en service avant le 1er janvier 2001 (vignette grise) devront eux aussi rester au garage !

 

Comment se procurer la vignette Crit'Air ?

 

D'ores et déjà obligatoire à Paris mais aussi à Grenoble et Lyon, la vignette le sera également bientôt dans d'autres villes de France dont Lille et StrasbourgPour vous la procurer, rendez-vous vite sur le site Internet dédié : www.certificat-air.gouv.fr. Prix du macaron : 4,18€, montant de l’acheminement par voie postale inclus.


Nantes : L'incedie à détruit 90 camping-cars et fait 3 millions d'euros de dégâts 

Le bilan des dégâts est énorme. Pas moins de 90 véhicules camping-cars ont été détruits dans l’incendie qui a ravagé les locaux du concessionnaire Loisirs 44, spécialisé dans la vente de véhicules de loisirs. Soit un préjudice financier estimé à 3 millions d’euros (toujours en cours d’évaluation), rapporte la police. Par chance, personne n’a été blessé.

Un branchement sauvage ?

Le feu s’était déclaré mardi soir, vers 19h45, au 316 route de Vannes à Orvault, causant notamment de grosses perturbations de circulation sur le périphérique. D’après les premiers éléments de l’enquête, il aurait pris dans un compteur électriquequi aurait fait l’objet d’un branchement sauvage. Des bonbonnes de gaz qui équipent les camping-cars ont explosé. Un camp de personnes d’origine rom se trouvait juste à côté. Il a d’ailleurs dû être évacué pendant cet impressionnant incendie.

Plusieurs voitures de location, stationnées sur un parking voisin, ont également été détruites. Les opérations de nettoyage et d’enquête se poursuivent.


Les Camping-Cars Pilote au Dakar Avec Yamaha

Depuis le 6 janvier, la 40 édition du rallye du Dakar, s’est élancé du Pérou pour une course de 2 semaines composé de 14 étapes. Parmi les 500 concurrents qui étaient sur la ligne de départ, on pouvait compter la Yamaha Racing Official Team Rally. Et cette année, l’équipe Yamaha « ambitionne de remporter l’épreuve moto » grâce à son pilote Adrian Van Beveren, arrivé en 4ème position l’an passé.

Et pour cela, l’équipe est soutenue par le groupe Pilote ! En effet, le constructeur de camping-car, conjointement avec l’agence de location de véhicules de loisirs Avis Car-Away, offrent « toute la praticité et le confort indispensable pour accueillir les pilotes dans les meilleures dispositions et leur fournir le repos indispensable dans une cours si éprouvante », ont-ils déclaré dans un communiqué. Pour cela, l’équipe Yamaha est équipée de « trois véhicules du groupe Pilote : deux capucines Pilote C700 et un Trek 42 de Hanroad ».


Le badge autoroute moins cher avec la FFACC

Camping-car sur l'autoroute

La fédération des clubs et associations de camping-cars a conclu un partenariat avec la société Bip@Go. Le badge autoroute, valable pour les voitures et les camping-cars de catégorie 2 sur les autoroutes françaises et espagnoles, peut être commandé à prix réduit. A condition d'être adhérent de la FFACCC.

Si vous avez déjà emprunté l'autoroute avec votre camping-car, vous savez à quelle catégorie tarifaire il appartient. Si votre véhicule mesure moins de 3 mètres de haut et n'est pas un poids lourd, vous payez le tarif de catégorie 2. Votre voiture, elle, qui mesure moins de 2 mètres de haut, entre en catégorie 1. Vous avez la possibilité de détenir un seul badge d'autoroute pour ces deux véhicules. C'est l'automate qui se charge de choisir le bon tarif.

 

La Fédération française des associations et clubs de camping-cars (FFACCC) propose à ses adhérents une offre tarifaire préférentielle: 40% de réduction sur les frais d'activation. Soit 6€ au lieu de 10€. Avec ce badge Bip&Go, les adhérents FFACCC pourront emprunter les passages télépéages de France et d'Espagne, avec leurs véhicules de catégorie 1 et 2 (voiture et camping-car). Les frais mensuels de 1,70€ ne sontt facturés que les mois circulés.

Pour bénéficier de cette offre, il faut être adhérent FFACCC, et obtenir un code personnel auprès de la fédération, en écrivant à partenariat@ffaccc.fr.


L'angoisse des camping-cars systématiquement flashés à tort , et pas verbalisés 

Camping-car sur l'autoroute

De nombreux camping-caristes témoignent: le passage de leur camping-car devant un radar automatique déclenche systématiquement le flash, même sans excès de vitesse. D'ailleurs, ces flashs ne sont pas suivis d'une verbalisation. Selon toute hypothèse, l'automate les considère à tort comme des poids lourds.

Au départ, il s'agissait d'un simple courrier d'Alain, publié dans le magazine papier, puis sur le site internet du Monde du Camping-Car. Le courrier des lecteurs s'est ensuite montré si abondants sur le sujet que notre numéro 298 (février 2018 comporte une double page intitulée: "Haro sur ces radars qui nous prennent pour des camions").

Avant de publier des extraits de ces témoignages, nous devons préciser quelques aspects de la réglementation routière:

• Les camping-cars de 3,5 tonnes sont soumis aux mêmes limitations de vitesse que toute autre automobile,
• Les camping-cars poids lourds sont plus limitées que les véhicules légers. Mais ils échappent à certaines règles relatives au transport de marchandise, qui ne s'appliquent qu'aux camions,
• Les radars automatiques peuvent se tromper. Dans certains cas, l'automobiliste est bien flashé, mais pas verbalisé. Dans d'autres cas, l'automobiliste peut effectuer une contestation, pour faire valoir ses droits,
• Le délai de prescription des contraventions est d'un an: dans ce délai, vous pouvez considérer que vous ne serez pas verbalisé (sauf dans certains cas particuliers, qui nous obligent à rester prudents).

L'explication

Philippe: "Il s'avère que les nouveaux radars "discriminants" sont effectivement munis de deux objectifs. Celui du bas pour les VL, celui du haut pour les PL. Bien entendu, les camping-cars de moins de 3,5 tonnes ne sont pas soumis aux limitations des poids lourds ais compte tenu de leur hauteur, ils sont considérés par le radar comme des PL. Dès lors, les PV enregistrés sont tout simplement détruits après vérification. J'ajoute qu'il n'y a pas que sur les autoroutes que ces radars sont implantés. Il y en a beaucoup aussi sur les voies rapides et les axes très fréquentés."

Pierre-Yves: "Il est tout à fait normal que les radars spécifiques "camions" flashent nos camping-cars. Cela m'arrive régulièrement. Ces radars détectent une masse correspondant à un gabarit de camion. L'agent verbalisateur qui vérifie les photos, constatant qu'il s'agit d'un camping-car, n'envoie pas la contravention, tout simplement."

"Une source d'angoisse"

Jean-François: "Je suis moi-même régulièrement flashé avec mon camping-car et toujours par ces fameux "radars discriminants". Ceci est toujours une source d'angoisse car, comme vous, j'appréhende que le système se dérègle et là, comment contester? L'Etat ayant toujours raison…"

Une situation assez pénible

Patrick: "Je suis possesseur d'un fourgon Campérêve sur Fiat Ducato et sur la nationale 10 (Bayonne/Bordeaux), je suis régulièrement flashé. La limitation est de 110 km/h et 80 km/h pour les camions. Je roule à 100, 110 km/h maxi, mais je suis pris pour un camion de plus de 3,5 tonnes. Comme Alain, je ne reçois ni amende, ni suite. Cette situation est assez pénible dans la mesure où on croit être pris en faute et on attend malgré tout la sanction alors qu'on respecte les règles de circulation."

"Des remarques de ma compagne"

Michel: "J'ai été flashé sur la route de Poitiers alors que je dépassais un camion et cela à la vitesse réglementaire pour mon camping-car. Etonné sur le moment, j'ai compris l'astuce après réflexion. Cela m'a tout de même valu des "remarques" de ma compagne. Ce fait remonte à six semaines et n'a entraîné aucune suite."

"Un succès garanti"

Raoul: "Pour ceux qui roulent vers le Sud par l'A75, le radar est situé à la sortie du tunnel de l'Escalette, en direction de Lodève. Maintenant, je le sais et chaque fois le succès est garanti. Je passe bien  au bord, voie de droite à 70 et le radar déclenche. Ce qui provoque l'étonnement des VL qui sont en train de me dépasser."

Poids lourd… pas verbalisé

Jacky: "Je confirme avoir constaté le même phénomène. Fin septembre, sur la N12 en direction de Paris, limitée à 110, je roulais à 103 et j'ai été flashé avec un camping-car de 7,25 mètres en 4,5 tonnespour lequel la limitation est de 100 km/h sur ce type de route. Quelques kilomètres plus loin, ayant réduit ma vitesse pour voir la réaction d'un autre radar, j'ai été flashé à 96 km/h. Cinq jours plus tard, dans l'autre sens, le radar a flasgé à 93 km/h. Pour autant, bien qu'étant en poids lourd, je n'ai reçu aucun PV. En conclusion, je pense que les radars nous considèrent comme des poids lourds limités à 90 sur les routes à 110, mais que le service concerné, après vérification de la carte grise et de la photo, annule la procédure."

"Une conduite de camion"

Didier: "Cela m'arrive très souvent, avec mon intégral de 7,40 m. […] Il est évident que même si nous passons sur les autoroutes en catégorie 2, notre vitesse est celle d'une voiture et non d'un camion. Le flash est dû au gabarit de ton camping-car qui au départ est pris pour un camion, mais après la lecture de ta carte grise on ne te verbalise pas. Par contre, là où tu peux être verbalisé, c'est si ton camping-car fait plus de 7 mètres, car dans ce cas tu dois avoir une conduite de "camion", c'est-à-dire ne pas doubler sur la troisième voie et t'engager dans un rond-point toujours sur la droite."


Bientôt une vignette automobile pour payer l'entretien des routes 

La création d'une nouvelle vignette automobile pour entretenir les routes françaises serait à l'étude.

Les automobilistes devront-ils bientôt s'équiper d'une nouvelle vignette ? Selon "le Parisien", des experts planchent sur cette hypothèse pour renflouer le budget d'entretien du réseau routier. Ce comité missionné par Elisabeth Borne, la ministre des Transports, devrait rendre ses conclusions le mois prochain.

"Les trains payent une redevance à SNCF Réseau pour l'usure des rails, mais les véhicules légers passent et repassent sur les routes sans rien verser", explique ainsi au quotidien, Hervé Maurey, sénateur UDI de l'Eure et membre de cette instance. Et d'ajouter que le réseau routier "est en danger", d'où l'urgence de "tirer la sonnette d'alarme". 

Conscient d'une éventuelle polémique, le ministère des Transports a écarté ce lundi l'idée d'une nouvelle vignette. 

"Il n'a jamais été envisagé d'instaurer une vignette sur les automobilistes", a indiqué un porte-parole du ministère des Transports, contacté par l'AFP.

Un désengagement de l'Etat

Et de rappeler que "de très nombreuses propositions sont formulées dans le cadre des Assises nationales de la mobilité par de très nombreux acteurs, qui n'engagent pas le gouvernement". 

Chaussée déformée, fissures et nids-de-poule... L'état des routes françaises se dégrade furieusement. Pour preuve, la France qui se trouvait en pole position du classement mondial de la qualité des routes, dégringole aujourd'hui à la... septième place. Un problème de taille puisque ces routes mal entretenues "posent notamment un problème de sécurité", souligne le sénateur centriste. 

Différentes pistes évoquées...

Le passage des poids lourds conjugué à une météo pluvieuse n'arrange rien. Le bitume perd ainsi en adhérence, avec le risque pour les conducteurs de déraper au premier virage. Ce mauvais état général s'explique par la baisse des crédits d'entretien, note "le Parisien". Ainsi, les industriels de la route affirment avoir perdu 30% de leur activité en cinq ans à cause du désengagement de l'Etat. 

Pour y remédier, les experts imaginent donc la possibilité de récupérer de l'argent par le biais de cette vignette anti-nids-de-poule. Selon le quotidien, il faudra peut-être débourser entre 75 et 125 euros par véhicule. Le but étant de collecter entre 3 et 5 milliards d'euros, à raison de près de 40 millions de voitures en circulation.

Si la piste pourrait déjà en agacer certains, pour l'heure rien n'est encore décidé. Le journal précise en effet que d'autres sources de financement sont encore à l'étude (augmentation de la taxe essence, facturation au kilomètre de la circulation des véhicules...). 


Service Public Itinérant dans l'Aisne , un camping-car crée du lien auprès des habitants

 

Deux agentes sillonnent chaque mois les trente-deux communes de la Thiérache, dans le nord du département. Une expérimentation réussie.

 

D’une main experte, Angélique Humbert gare le camping-car devant la mairie en briques rouges de la commune d’Hannapes (Aisne). Aussitôt, sa collègue Emilie Wilczinski descend les deux marches du véhicule pour planter à l’avant et à l’arrière des bannières estampillées « Service public itinérant », qui claquent au vent. Deux fois par jour, c’est le même rituel à leur arrivée dans l’une des trente-deux communes de la Thiérache, ce territoire du nord de l’Aisne qu’elles sillonnent chaque mois pour proposer aux villageois un accompagnement dans leurs démarches administratives.

En dix mois, « on a pris nos petites habitudes », reconnaît Emilie. Quand l’une commence une phrase, l’autre la termine. Les deux jeunes femmes, 27 et 28 ans, s’amusent de concert des inconvénients pratiques liés à ce quotidien itinérant. Comme le stratagème qu’il a fallu imaginer pour fixer l’imprimante afin qu’elle ne tombe pas quand elles roulent ou la « salle d’attente » improvisée à l’avant avec les sièges conducteur et passager. « On travaille dans la convivialité », résume Angélique, le sourire aux lèvres. Le mot semble être passé chez les usagers, qui se déplacent autant pour la bonne humeur qui règne là que pour les conseils qu’ils reçoivent.

Le service public itinérant est une réponse imaginée par l’Etat pour répondre au sentiment d’isolement des Français vivant dans des territoires très enclavés. C’est un député PS du Pas-de-Calais, Nicolas Bays, qui préconise dans un rapport rendu en avril 2016 au premier ministre Manuel Valls, la « création de guichets itinérants, raccordés au back-office de nombreuses administrations et services au public ». La Thiérache, un territoire rural qui se distingue par un maillage de communes très peu denses à la population vieillissante, avec des taux de chômage et de pauvreté assez élevés, est choisie pour l’expérimentation censée durer un an. Plusieurs partenaires ont été associés, tels que les caisses de...

 


Une histoire d'un camping-caristes Anglais qui ce retouve démenie à Châteroux 

Aprés 6 ans de voyage en camping-car, un anglais de 72 ans échoue dans un garage de Châteauroux. Son véhicule en panne, sans ressource, parlant mal le français, l'homme va retrouver les siens pour Noël grace à un élan de solidarité.

Le 14 novembre 2017, l’équipe du garage Rollinat de Châteauroux signale à la Police Municipale la situation d’un homme âgé dont le camping-car est en panne, qui semble démuni et
souhaite dormir dans ce véhicule, sans chauffage.

La Police municipale fait le lien avec le CCAS.

Il s’agit d’un homme anglais, prénommé John, âgé de 72 ans, fragilisé suite à une chute.
Il voyage depuis 6 ans, dont 5 mois en France, et un mois à Châteauroux.
Il se retrouve avec peu de ressources, parlant très peu le français.

Grace à un salarié bilingue du CCAS, le contact va être repris avec sa famille en Angleterre et un projet de retour au pays va se construire.

Dans l'immédiat, le naufragé de la route va être hébergé au chaud dans un gîte.

John achète son billet de train et sera accompagné par les bénévoles de l'association "Allons-y-ensemble" qui aident habituellement les personnes agées en difficultés dans leur mobilité.

John devra abandonner son camping-car voué à la destruction et beaucoup d'affaires qu'il ne peut emporter dans le train.

A peine effectué ce trajet en train, John enverra une lettre de remerciement à tous ceux qui l'ont aidé pour la fin périlleuse d'un si long voyage.

"D'abord, merci beaucoup à tous pour votre gentillesse et aide durant mon "désastre" à Châteauroux.
Bonjour à tous ceux qui m'ont aidé, au bureau et à la résidence où j'ai dormi.
Je n'oublie pas Valentin, sans qui je n'aurai jamais eu mon train à Paris.
J'aurais été complétement perdu.
En arrivant à Londres, j'ai été dormir chez mon fils et sa femme à Southampton où j'ai été trés bien.
Comme ils attendent un enfant, je suis parti pour Cardiff où je connais plus de monde et je vais m'y établir.
D'autant plus que mon médecin est là.
J'espére y trouver un endroit qui devienne mon chez moi. Peut-être ai-je assez voyagé !
Merci pour les photos que vous m'avez envoyé. Je me considére le plus laid de nous tous.
Je vous tiendrai au courant des évolutions de ma vie.
Mon amour et mes remerciements."



“Firstly, many, many, thanks for your kindness and helps during my disaster in
Chateauroux. Hello to all the people who aided, at the office and the residence
where I slept.
Not forgetting Valentin, without whom I would never have made the train in Paris. I
would have been completely lost.
On arrival in London I made my way to my son and his wife's house in
Southampton, where I have been this last week being very comfortable. As they are
expecting a baby soon I am tomorrow making my way to Cardiff in Wales, where I
know more people, and hope to settle myself. Also my Doctor is based there!
So, I hope to find myself a permanent place to make my home. Perhaps I have
travelled enough!
Thank you for the photographs that you sent. I consider myself the ugly one of all of
us.
I will keep you updated with my life as it develops.
My love and thanks to you all.
John P.”



Un naufragé de la route qui ne sera pas un naufragé de la vie grace à la solidarité des castelroussains.


Vous roulez avec un vieux Diesel ? Vous n'êtes plus le Bienvenue à Bruxelles

Dès le 1° janvier 2018, les voitures diesel d'avant 1997 seront interdites d'accès dans Bruxelles. Nous sommes allés à la rencontre d'automobilistes visés par cette mesure. Et qui ne comprennent pas ce qu'on reproche à leur voiture.

Béatrice

Béatrice nous présente son camping car Ford Transit diesel de 1994, qu'elle a baptisé Chipie. En théorie, les camping cars font partie des véhicules non concernés par la nouvelle réglementation. Mais le site de la région est moins clair : il dit que la liste des dérogations n'est pas définitive et que, dans certains cas, une demande devra être introduite. Et ça, Béa, ça l'énerve !

Je n'ai pas l'intention de me plier à quoi que ce soit. J'ai décidé depuis des années que plus personne ne me donnerait d'ordre et m'empêcherait de faire ce dont j'ai envie. Et ce dont j'ai envie, c'est venir à Bruxelles !

Béatrice est figurante. Elle se rend deux à trois fois par semaine à Bruxelles, pour des tournages. Et, pour éviter les embouteillages du matin, elle prend la route au milieu de la nuit et stationne juste devant le lieu de son rendez-vous. Mais Béatrice, vous vous rendez compte que la pollution à Bruxelles, c'est un problème ?

- Bien sûr, mais ce n'est pas de ma faute ! Ce n'est pas moi qui ai créé le carburant. Ce n'est pas moi qui ai créé un véhicule tellement bien entretenu qu'il tient encore le coup après toutes ces années.
- Oui, mais, il pollue...
- Les autres aussi ! Ils polluent moins mais ils polluent aussi. Et pourquoi moi, petite qui ne sais pas m'acheter un gros véhicule, je devrais payer les pots cassés ?

Valérie
Des voitures, Valérie en a eu un bon nombre. Mais si elle est fidèle à sa Mercedes 190 diesel de 1992, c'est pour sa fiabilité : elle démarre tous les matins et ne coûte pas grand chose en entretien.

- On dit que c'est increvable, je connais quelques personnes qui ont fait un million de kilomètres avec la leur. La mienne n'a que 240 000 kilomètres, elle est encore bonne pour quelques dizaines d'années. Donc, c'est bête de s'en débarrasser. Et créer de nouvelles voitures, ça crée aussi de la pollution. Je suis pour le Zéro Waste, donc je voudrais bien garder ma voiture...

Si elle veut continuer à rouler avec sa Mercedes, Valérie n'a qu'à payer. Cher.

- Au premier flash, c'est 350 euros d'amende, avec un maximum de 4 amendes par an. Ce qui fait un total de 1 400 euros si je veux continuer à rouler avec ma voiture.

Diane

Diane habite Liedekere, à une trentaine de kilomètres de Bruxelles. Le certificat de contrôle technique de son Opel Vectra diesel de 1996 ne contient aucune remarque sur la pollution. Pourtant, dès l'année prochaine, elle sera interdite d'entrée à Bruxelles.

- Ca va être très compliqué. Je n'ai pas les moyens de m'acheter une nouvelle voiture. Même une bonne occasion, ça coûte des sous. Je suis seule avec ma fille, c'est pas évident...

Diane est originaire de Bruxelles. Elle s'y rend plusieurs fois par semaine. Vous allez faire comment, à partir de l'année prochaine ?

- Je ne descendrai plus sur Bruxelles, bien obligée. Ou alors, je prendrai le bus De Lijn et mettrai une heure et quart pour aller et la même durée pour revenir. Alors qu'en voiture, ça me prend un quart d'heure.

Marcel

Marcel habite Forest, en région bruxelloise. Son Renault Espace diesel de 1993 est garé devant chez lui. Et risque bien d'y rester, éternellement :

- Stationner, je peux toujours. Mais dès que je circule avec le véhicule, je suis en infraction. Donc, même si j'évite de l'utiliser pour circuler dans la région bruxelloise, je n'aurai plus la possibilité de quitter mon domicile pour rejoindre le ring par exemple, pour me rendre en province.

Marcel envisage donc de laisser sa voiture sur un parking de dissuasion. Et de s'y rendre à vélo. Sauf que, pour transporter des bagages volumineux, ce ne sera pas très pratique. Sa voiture, il la voit comme un défi à l'obsolescence programmée : pourquoi la jeter et en acheter une nouvelle alors qu'il suffit de la réparer ?

- Dans tout ce qui est renouvellement de véhicule, il y a quelque chose qu'on passe entièrement sous silence, c'est la pollution de la production de véhicules. Or moi, en roulant depuis 24 ans avec le même véhicule, je n'ai pas participé à la pollution due à la production de nouvelles voitures.

Et nos quatre interlocuteurs se demandent si, au lieu de s'attaquer à ces véhicules âgés, il ne vaudrait pas mieux s'en prendre d'abord aux voitures de société. Et, bien entendu, avant tout, commencer par créer une alternative valable grâce à un réseau de transports en commun amélioré.


Liggoo , une petite lampe très compact qu vous serviras d'éclairer ce que vous avez envie .

Liggoo est une petite lampe à leds qui peut vous accompagner dans toutes vos activités grâce à différents kits d’accessoires.

Conçue et fabriquée en France, Liggoo se présente comme une révolution dans le domaine de l’éclairage portable. A l’aide de différents supports à clipser, sangler, aimanter ou à accrocher (suivant le kit choisi), elle peut servir aussi bien de lampe frontale, pour jeter un œil sous le capot du moteur, de lampe torche pour fouiller la soute ou encore d’éclairage d’appoint sur une bicyclette démunie de lumière (kit vélo avec éclairage blanc pour l'avant et rouge pour l’arrière).

Liggoo ne pèse que 36 g et affiche, avec ses trois leds signées Osram, une puissance maxi de 150 lumens. Equipée d’une batterie lithium-ion, elle se recharge facilement via le port USB d’un ordinateur ou le transformateur d’un smartphone.

Son autonomie varie de 1h30 à 6 heures, suivant l’usage que l’on en fait (4 modes d'éclairage possibles à 25, 50, 100 % ou clignotant). Tous les kits disponibles sont livrés dans un étui de transport avec un câble de recharge. Notez que ce produit s'adapte à tous les supports dédiés à la mini caméra Go Pro.

Prix conseillé : de 29,90 € (kit starter) à 64,90 € (kit urbain)

Infos : www.liggoo.com/fr


Corse : l'écotax anti-camping-car rejetée par l'Assemblée Nationale 

Corse: indépendantistes contre camping-caristes

Les députés ont finalement rejeté, vendredi 8 décembre 2017, l'amendement proposé par trois députés corses à la Loi de Finances Rectificative, visant à instaurer une éco-taxe pour les camping-cars.

C'est le dénouement d'un long parcours législatif: l'Assemblée Nationale a finalement rejeté le projet d'éco-taxe proposé par des élus corses dans la Loi de Finances rectificatives, lors du vote de ce texte vendredi 8 décembre 2017. Cette éco-taxe avait été imaginée en décembre 2014.

Le camping ou la taxe

A l'origine de cette mesure, un livre blanc édité par l'Agence du Tourisme de Corse, qui émettait l'idée de fournir aux camping-caristes venant du Continent un carnet à faire tamponner par les campings. Si à la fin de son séjour, le camping-cariste ne pouvait présenter autant de tampons qu'il avait passé de nuits sur l'île de Beauté, il se voyait fortement taxé (entre 100€ et 300€). Cette mesure a ensuite été adoptée par l'Assemblée de Corse, puis par la Commission des Finances de l'Assemblée Nationale, avant d'être rejetée par les députés lors du vote de la Loi de Finances Rectificative.


Films un road-movie en camping-car , au cinéma le 3 janvier

''L’échappée belle'' est une histoire d’amour entre un couple de personnes âgées qui prend la route à bord d’un vieux camping-car américain pour échapper à l’hospitalisation et à la maison de retraite.

Ella et John Spencer, incarnés par Helen Mirren et Donald Sutherland, décident un beau matin de traverser les Etats-Unis avec leur vieil intégral Winnebago pour se rendre à Key West, la pointe sud-ouest de la Floride, lieu de villégiature d’un grand nombre de retraités américains.

Tout au long de leur route, à bord de leur camping-car Winnebago, ils redécouvrent l’Amérique et se remémorent leurs souvenirs communs, associant passion et émotions. Une histoire touchante, mêlant joie et tristesse qui nous renvoie sur notre vie passée et vers les sentiments que l’on peut éprouver envers nos proches en fin de vie.

Visionnez ci-dessous, en avant première, un extrait de ''L'échappée belle''


Camping-cars ; à Dinard , pas le droit de se reposer et de manger ... à bord 

Camping-cars: à Dinard, même pas le droit de se reposer

D'après un panneau photographié par un camping-cariste, le stationnement des camping-cars à Dinard est totalement interdit hors "des terrains aménagés à cet effet". L'arrêt n'est même pas toléré pour se reposer ou pour pique-niquer.

Bernard, camping-cariste, nous envoie régulièrement des photos de panneaux d'interdiction, qu'il a prises sur sa route. Ici, lors d'une étape à Dinard. Ce panneau ne laisse aucun possibilité aux camping-cars de s'arrêter, ne serait-ce que pour se dégourdir les jambes ou croquer dans une pomme. Sauf, évidemment, sur les terrains réservés à notre usage. Et justement, la commune de Dinard est dépourvue d'aire d'accueil pour camping-cars…

Nous avons contacté la mairie de Dinard, pour savoir où les camping-cars pouvaient stationner sur le territoire de la commune: "Mais au camping, monsieur", nous a-t-on répondu l'accueil de la mairie. Nous précisons donc notre question lorsque nous nous adressons à la police municipale: nous demandons où les camping-cars peuvent s'arrêter le temps d'aller à la plage ou au restaurant. "Ils peuvent stationner où ils veulent", nous assure le repsonsable de la police municipale. Nous citons alors le texte du panneau, et le fonctionnaire apporte une précision utile: "Ce qui est interdit, c'est de dormir à bord, ou de manger à côté du camping-car."

Contrairement à ce qu'indique le panneau, l'arrêt est bien autorisé, pour le repos et la restauration. Mais pas dans le camping-car. Un conseil: si vous voulez pique-niquer à Dinard, faites le à bonne distance du véhicule…


Notin prêt à fabriquer 400 camping-cars dans sa nouvelle usine 

Inauguration de la nouvelle usine Notin

Vendredi 17 novembre, la plus ancienne marque française de camping-car a inauguré sa nouvelle usine à Panissières (Loire), la plus moderne qui soit dans notre secteur pour une PME. Un outil de production devenu indispensable mais qui impose à Notin des objectifs très ambitieux.

C’est un constat, dans le secteur du camping-car aucune PME ne dispose d’une usine de la dimension et de la qualité de la toute nouvelle usine Notin. Une unité de fabrication rendue possible par l’appartenance de la marque au groupe Trigano qui a investi 5 millions d’euros dans cette usine. Une usine de 10.000m2 couverts offrant toutes les commodités les plus modernes et qui permettra, à terme, à Notin de franchir un gap de production considérable, en passant de 150 unités actuellement (un chiffre qui ne pouvait plus être dépassé dans l’usine ancienne) à potentiellement plus de 400. Avec à la clé, comme le rappelle Gisèle Bruand, directrice commerciale, "une amélioration de la qualité". L’usine ménage notamment de larges espaces à l’activité menuiserie alors que la marque est une des rares à réaliser l’essentiel de ses meubles, du façonnage jusqu’au vernissage.

Gagner en productivité

Naturellement, pour les investisseurs, l’objectif premier est l’amélioration des marges, un objectif indispensable à la pérennité de la marque et réaliste: en effet, comme le rappelle Michaël Martino, directeur de production, "cette usine permettra d’économiser 20 à 30% de temps sur la fabrication d’un camping-car". Des gains de productivité qui devraient également permettre à Notin de s’affirmer sur les marchés extérieurs (Belgique, Allemagne et pays scandinaves), un challenge mais une dimension européenne à laquelle la marque haut de gamme du groupe Trigano ne pourra se soustraire.


Faire poser un double-plancher sur un camping-car , impossible !! 

Camping-car à double plancher

Le camping-car de Paule n'est pas équipé d'un double-plancher. Or cette camping-cariste souhaite utiliser son véhicule en montagne cet hiver. Elle nous demande s'il est possible d'ajouter un double-plancher ou de renforcer l'isolation. Notre réponse: pas vraiment…

Je possède un camping-car que j'ai acheté il y a 2 ans et demi. Nous voulons le prendre l'hiver mais lors de l'achat nous ne savions pas que le camping-car n'avait pas de double plancher et n'était pas isolé pour l'hiver. Comment faire? Peut-on doubler l'isolation soi-même ou l'opération doit-elle être confiée à un professionnel? Et que faut-il faire exactement? Isoler le réservoir d'eaux grises... et quoi d'autre? A quel prix? Merci de me répondre

Notre réponse

Un double-plancher se conçoit dans les premières phases de la fabrication d'un camping-car et ne peut en aucun cas être conçu à posteriori. La seule chose possible reste de renforcer ou créer une isolation au plancher, soit par le dessous (mais il y a beaucoup d'entraves et il sera impossible d'éviter les ponts thermiques) soit par le dessus en réduisant (un peu) la hauteur intérieure de l'habitacle. Si le réservoir d'eaux usées est sous le châssis, une isolation du caisson peut améliorer un peu les choses mais n'empêchera en aucun cas le gel par des températures négatives aux sports d'hiver.


Un vélo pliant trouverait sa place dans mon camping-car ?

Vélo-pliant

Quels sont les avantages d'un vélo pliant versus un vélo classique ?

Son faible encombrement préserve le volume de rangement,

Sa manipulation rapide permet de le rendre opérationnel en moins d'une minute,

Le rangement intérieur le protège du vol et des intempéries,

Sa légèreté et sa compacité pliée facilitent son rangement,

Plus besoin de se "casser les reins" pour soulever son vélo sur le porte-vélo,

La taille unique du vélo pliant permet de l'adapter instantanément à des gabarits différents.

Quid de la durée de vie d'un vélo pliant ?

Certains vélos pliants comme les Brompton sont réputés pour durer aussi longtemps qu'un vélo classique. Par contre, il faut se méfier des premiers prix et de la bonne affaire qui se révélera plus fragile à l'usage.

De plus, comme pour tout vélo, la mécanique doit être entretenue proportionnellement à son usage. Les pneus doivent notamment être régulièrement regonflés.

Notre conseil : en cas d'hivernage du vélo, penser à le signaler au mécanicien qui prendra les mesures adéquates.

Comment choisir son vélo pliant ?

Si votre priorité est l'encombrement minimal, le Brompton est indubitablement la meilleure réponse. Le volume plié débute à 100 L pour le Brompton et évolue entre 180 et 250 L pour les autres marques de vélos pliants. La compacité réelle dépend de la forme pliée. Proche de la brique, le vélo pliant est plus facile à ranger si rien ne dépasse.

Si votre budget est plus serré mais que vous cherchez un pliage simple et un vélo durable, la marque Tern sera plus adaptée.

Faire ses courses ou se balader

Les vélos pliants ne s'accommodent pas forcément des sacoches standards, pensez à vérifier l'existence d'une bagagerie adaptée à vos besoins.

Les vitesses

Le nombre de vitesses et les développements dépendent de vos parcours et de vos habitudes de pédalage. Demandez à tester le vélo afin d'éviter une mauvaise surprise la première petite côte venue.

Les vélos pliants électriques

De nombreux modèles de vélos pliants avec assistance électrique sont dorénavant proposés.

Les vélos pliants oscillent entre 10 et 15 kg environ quand les modèles électriques se situent eux entre 15 et 22 kg. En retirant la batterie de 3 kg, on manipule donc peu ou prou un vélo de poids similaire à un vélo classique. Mais notons que la compacité pliée rend le portage bien plus facile.

Si ce poids de 12 à 19 kg est encore trop important pour votre rangement en soute, il faudra choisir un vélo pliant avec une assistance plus légère comme le Brompton électrique (disponible courant été 2018). Et si c'est toujours trop lourd, alors il faudra accepter de diminuer puissance et autonomie en se rabattant sur le V-Lec Pocket +.

Astuce : certains vélos pliants possèdent des roulettes destinées à les faire glisser sur une surface lisse une fois pliés, ce qui peut être vraiment pratique dans la soute.

Charger son vélo électrique en camping-car

En itinérance, il est possible d'installer un convertisseur sur la batterie de la cellule et d'y brancher le chargeur livré avec le vélo électrique. La consommation n'est pas excessive si votre batterie de cellule est correctement dimensionnée.

Bien choisir son point de vente

Les vélos pliants sont disponibles dans de nombreux types de points de vente.

Assurez-vous que l'entretien ou le SAV sous garantie pourra être réalisé facilement lors de vos voyages. Les articulations des vélos pliants impliquent l'usage de pièces spécifiques non standards.

Les vélos électriques pliants possèdent encore plus de pièces spécifiques comme le moteur, l'électronique de gestion de la puissance, la batterie et son câblage... Un vélociste local avec un mécanicien bien formé, c'est l'assurance de pouvoir jouir de son vélo électrique sans se retrouver bloqué en itinérance par une panne insoluble.

Attention, sur le segment des vélos électriques pliants se trouvent le plus de produits de faible, voire de très faible fiabilité. Il faut donc s'assurer de la qualité de la marque et du SAV du vendeur avant l'achat en questionnant les acheteurs précédents rencontrés via les forums ou sur les aires de camping-cars. Les boutiques spécialisées proposent des modèles fiables afin d'être sûr de vous revoir et pour que vous leur fassiez une bonne publicité !


Un drôle terminus d'un camping-car ! Roscoff . Un camping-car en fâcheuse posture à Traon-Erch 

Un camping-car en fâcheuse posture à Traon-Erch !

Après un demi-tour hasardeux sur la plage, un camping-cariste s’est retrouvé ensablé…

Quand il s’est retrouvé en pleine nuit, de dimanche à lundi, au fond du parking de Traon-Erch, un camping cariste a pensé qu’il lui suffisait de faire demi-tour sur la plage proche pour repartir de ce cul-de-sac.

Mal lui a pris : son véhicule s’est vite ensablé au beau milieu de cette plage célèbre pour ses bains du Nouvel an.

Malgré les tentatives d’agriculteurs voisins qu’il a réveillés pour lui porter assistance, le Finistérien a dû se résoudre à voir son véhicule malmené par la marée montante.

Au petit matin, les premiers baigneurs ont donné l’alerte auprès de la police municipale, qui a appelé à son tour la gendarmerie. Il a fallu les grands moyens pour sortir le véhicule de sa fâcheuse posture…

Il a fallu les grands moyens pour sortir le véhicule de sa fâcheuse posture.


Flashé mais jamais verbalisé , un camping-car d'Alain 

Camping-car sur l'autoroute

Alain, lecteur du Monde du Camping-Car, a remarqué que son camping-car était régulièrement flashé sur l'autoroute, alors qu'il respecte les limites de circulation. Mais cette alerte n'est jamais suivie d'une amende. Alain se demande si cette anomalie pourrait être due au gabarit des camping-cars.

Je voulais aborder un sujet qui me concerne mais je suppose que beaucoup d’autres lecteurs se sentiront également “visés”, car en effet depuis la mise en place de nouveaux radars fixes (auto, moto, camion) sur nos autoroutes, je constate que depuis un an je suis systématiquement flashé alors que je respecte largement les limites de vitesses en roulant entre 105 et 110 km/h (- de 3,5 t). Je suis persuadé que le système prend le gabarit du véhicule puis avec l’immatriculation annule l’amende !

Appel aux témoignages

Je ne reçois rien mais je croise les doigts jusqu’au jour où le système sera défaillant. J’adresse ce courrier à toutes les personnes qui sauraient répondre à cette situation qui je l’avoue reste très particulière, voire étrange vu le nombre croissant de camping-cars de moins de 3,5 t qui sillonnent les routes de notre belle France.


Propriétaire d'un camping-car 10 semaine par an , avec Camping-Quart 

Echange de clefs devant un camping-car

L’achat d’un camping-car à crédit reste la solution préférée des usagers. Mais de plus en plus de formules nouvelles s’offrent à vous pour ne pas forcément "mettre tout votre argent" dans cette acquisition. Dernière née, la formule Camping-Quart que lancera dès janvier 2018 le groupe SLC, leader de la distribution de camping-cars dans le Grand Ouest de la France.

L’idée est plutôt simple: vous devenez propriétaire d’un camping-car neuf sur une période de l’année, en l’occurrence 10 semaines, six en basse saison et quatre pendant les vacances scolaires, dans le cadre d’un contrat de 3 ou 5 ans qui vous permet de partir à partir de 189 € par mois. Naturellement, le système de rotation permet à chaque client de partir à sa convenance et cette répartition est garantie par la formule Camping-Quart.

189€ par mois

Une formule qui offre une assez grande flexibilité, puisque lorsqu’un client ne souhaite pas utiliser la totalité de ses semaines, il ne les perd pas mais peut revendre ses jours non utilisés. Cette cession peut être prise en charge directement par le particulier ou par l’entreprise elle-même.

Entretien et hivernage gratis

On notera que l’entretien comme l’hivernage éventuel du camping-car sont pris en charge par le professionnel, tandis que le véhicule est renouvelé tous les deux ans, les usagers profitant ainsi d’un camping-car de dernière génération. Le choix du camping-car s’effectue sur trois familles de modèles, fourgon (2 places), profilé (4 places) ou capucine (6 places), mis à disposition sur 7 stations de départ réparties dans le Grand Ouest (Maine-et-Loire, Loire-Atlantique, Vendée, Indre-et-Loire, Sarthe, Eure-et-Loir). Une formule "d’acquisition" inédite, prioritairement destinée aux actifs comme à ceux qui n’entendent pas voyager en camping-car toute l’année.


Remorque porte-moto Wheely de Sawiko : le treuil travaille à votre place 

Dotée d'un treuil permettant de hisser la moto sans se fatiguer, la Wheely de Sawiko est une remorque latérale permettant de transporter jusqu'à 300kg.

Partir en camping-car avec sa moto, c'est confortable, et pratique. A l'étape, on retrouve une mobilité inégalable. Mais encore faut-il trouver la bonne remorque pour transporter son deux-roues. La Wheely de Sawiko présente quelques avantages intéressants.

 

Elle peut transporter jusqu'à deux motos.
• Le poids total transporté s'élève à 300 kg.
• Elle peut aussi transporter des vélos, grâce à des rails spécifiques.
• Elle est équipée d'un treuil à manivelle, qui permet de hisser la moto sans efforts.

Remorque Sawiko Wheely

Poids à vide 190 kg
Surface du plateau 200 x 80 cm
Tarif: 2.500€


Lande : une famille charentaise arnaqués sur le boncoin.fr 

Landes : une famille charentaise arnaquée sur leboncoin.fr

Le camping-car d’une famille charentaise, victime d’un escroc récidiviste, qui a l’habitude d’opérer via le site, a été retrouvé dans un camping.

"Ma mère a tout de suite eu un pressentiment", rapporte Julie Besson. Après sept jours de location, la famille charentaise devait récupérer son camping-car, jeudi dernier. Il n’est jamais revenu. Lorsque Julie Besson, la fille du propriétaire du véhicule, comprend que la locataire ne reviendra pas, elle décide de faire quelques recherches sur Internet. Elle était loin de se douter des résultats.

  • Un scénario bien rôdé

« J’ai tapé son nom sur un moteur de recherche », explique-t-elle. Ce nom, c’est celui d’Isabelle Punjot. La jeune femme, qui ne se cache pas, opérerait systématiquement via le site de vente et location en ligne du Bon Coin.

Isabelle Punjot a laissé un chèque pour la location (de 750 euros), ainsi qu’un chèque de caution (de 2 500 euros), endossé par une « amie » de la locataire, accompagné de la photocopie d’identité de cette soi-disant garante. La famille Besson confie alors les clés du véhicule et la carte grise.

Sur Internet, Justine Besson découvre l’existence d’une association dénonçant les méfaits d’Isabelle Punjot, de sa belle-fille, de son fils et de son compagnon. « A priori, cela ferait dix ans qu’ils escroquent les gens », s’indigne Justine Besson. Mais les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là.

  • Abus de confiance

Lorsqu’Aloïs Besson se rend à la gendarmerie de Jarnac pour déposer plainte, les agents expliquent au retraité qu’au regard de la loi, il ne s’agit pas d’un vol, mais d’un abus de confiance puisqu’il a lui-même confié les clés et les papiers du véhicule à Isabelle Punjot.

Une notion que l’assurance du propriétaire du véhicule a également fait valoir, refusant tout remboursement. « Je ne touche que 1 300 euros de retraite. Mais j’ai encore un crédit de plus de 60 000 euros à rembourser pour ce camping-car », argue-t-il. Jeudi soir, la famille de malfaiteurs a été signalée dans un camping de Soustons, dans les Landes. Ils auraient pris la fuite quelques minutes avant l’arrivée des services de gendarmerie, à bord du fameux camping-car.


Les cinq raisons qui portent le boom du marché des maisons roulantes 

Jusqu’à dimanche prochain le camping-car fait salon à Eurexpo, de quoi faire rêver des milliers de Lyonnais qui rêvent d’une vie de bohème. Quelles sont les raisons qui les incitent à franchir le pas ?

Pour la sensation de liberté

« Avec un camping-car, on va partout, on se pose presque où on veut. », avance Marc Chanteur, un des organisateurs du salon du camping-car qui a lieu à Eurexpo jusqu’à dimanche prochain. Un salon qui propose une large gamme de fourgons, de camping-cars, de caravanes. « Toutes les marques européennes sont représentées », assure-t-il. De quoi assouvir le rêve de milliers de Lyonnais qui songent à prendre la poudre d’escampette pour aller voir « en toute liberté » si l’herbe est plus verte ailleurs.

Bastien et Émeline, deux jeunes trentenaires de l’Ouest lyonnais aimeraient acquérir un fourgon aménagé : « Nous avons des amis qui en ont acheté un ; je crois que ça nous correspond, parce que personne ne nous impose de diktat. On décide de notre programme, on n’a pas de consignes à suivre, on va où on veut quand on veut. »

Dans le même esprit Jean-Pierre, un jeune retraité brondillant est impatient de trouver le camping-car de ses rêves : « Je suis là pour acheter un camping-car parce que nous sommes convaincus, avec mon épouse, que c’est pour notre retraite la meilleure façon de voyager librement. En janvier prochain, nous avons le projet de partir six mois pour traverser toute l’Europe. »

Pour le rapport à la nature

« Le mode de vie écolo, c’est ce qui revient souvent dans les intentions d’achats de camping-cars », estime Marc Chanteur. Bastien et Émeline le revendiquent : « Le fait d’être nomade, de pouvoir se poser n’importe où, c’est aussi pouvoir se fondre en pleine nature, au milieu de nulle part, d’apprécier notre écosystème très tôt le matin ou tard le soir. »

Pour le confort

Salon face route, salon en L ou panoramique... les camping-cars ou fourgons n’ont plus rien à envier à des studios traditionnels – hormis leur petitesse – tant en matière de prestations, que de fonctionnalité. Électronique embarquée, panneaux solaires, batteries, antennes satellites, ballons d’eau conséquents, ce sont aujourd’hui de véritables appartements ambulants.

« Selon la qualité de prestations, les matériaux, on peut vivre dans les camping-cars, les fourgons, toute l’année. » « C’est feutré, on a l’impression d’être dans une cabine de bateau, même sans bouger loin, on est toujours en vacances. Je vois l’aspect pratique en vacances, moins de cuisine à faire, presque pas de ménage », sourit Émeline.

Pour l’aventure

Avec son épouse Annick, Jean-Pierre s’enthousiasme déjà de leur périple dans toute l’Europe. Il a hâte de vivre dit-il « en aventurier ». « Nous allons pouvoir faire des vacances en improvisant les vacances au fil des kilomètres. Nous finirons bien par nous poser quelque part, et avec un camping-car, nous sommes sûrs d’une chose, de toujours avoir un toit. Nous pourrons visiter tout ce qui nous fait envie à tous moments sans pression aucune de trouver un lieu de chute où dormir. »


Les camping-cars correctement bien classée pour le péage .

Accord FFCC et Vinci Autoroutes sur le péage des camping-cars

La FFCC vient de négocier un accord avec Vinci Autoroutes afin que les camping-cars éligibles à la Classe 2 de ne soient plus malencontreusement surclassés aux barrières des péages.

La rencontre entre les dirigeants de la Fédération française des campeurs, caravaniers et camping-caristes et la société Vinci a permis d’imaginer un nouveau télépéage ‘’spécial camping-car’’.

Celui-ci fonctionnera sur toutes les autoroutes françaises payantes. Pour les conducteurs de camping-cars en Classe 2 (circulant uniquement sur le réseau Vinci Autoroutes durant la période de test), cela sera une garantie que leur véhicule est systématiquement reconnu dans la bonne classe, même lorsqu'il est équipé d’une antenne, d’un coffre ou d’une climatisation sur son toit.

Sur simple demande, ce badge ‘’camping-car’’ pourra être expédié gratuitement. Pour toute souscription avant le dimanche 31 décembre 2017, les frais de gestion seront même offerts aux adhérents de la FFCC ainsi qu’aux personnes déjà clientes chez Vinci Autoroutes.

Infos : www.ffcc.fr

Vous désirez tester vous aussi ce badge ?

Remplissez le questionnaire dédié en cliquant ici


30 ans de passion : le Monde du Camping-car chez Adria Live 

Invité de l'émission de web TV Adria Live, Olivier Lemaire, directeur de la rédaction du Monde du Camping-Car, est revenu sur les 30 ans d'existence du Monde du Camping-Car. Trente ans de passion, récemment couronnés par la création d'une nouvelle revue, Van Life Magazine.

Sur le stand de la marque Adria lors du salon du camping-car 2017, le plateau ressemble presque à celui d’une émission professionnelle, en un peu plus petit et un peu plus bruyant, du fait du ballet incessant des badauds. Mais l’ambiance y est, caméras automatiques, consoles, régisseur, il ne manque au décor qu’un metteur en scène pour dire "action!" En Monsieur Loyal, François Singer, l’animateur du stand d’Adria, ne manque de rappeler que Le Monde du Camping-car est en passe de fêter ses 30 ans. "LMCC aura 30 ans début 2018, très exactement", précise Olivier Lemaire. "J’avais moi-même 30 ans à l’époque […] et je n’étais pas le seul, Le Monde du Camping-car est une création commune, un travail d’équipe, il a été fondé par trois personnes, qui, 30 ans après, sont toujours là, au sein des Éditions Larivière (ndlr: Bernard Colas est aujourd'hui rédacteur en chef et Karim Khaldi, éditeur)."

296 numéros et 70.000 exemplaires par mois

Alors que la caméra se resserre sur lui, Olivier Lemaire, impassible, explique que les Éditions sont "un groupe de presse axé autour de la passion, […] de l’aventure." Il rappelle que lorsque que LMCC a été lancé, il traitait alors d’un marché de niche: "Il se vendait 3.000, 3.500, camping-cars par an. Aujourd’hui, en Europe, on va passer le cap des deux millions de camping-cars qui circulent." Alors que le numéro 296 du magazine va sortir, M. Lemaire rappelle la bonne santé de ce dernier dont les ventes "n’ont cessé de progresser au fil des années […] le titre (mensuel) se vend maintenant à 70.000 exemplaires, […] avec un nombre d’abonnés significatifs."

30 ans de passion, d'aventure et ce n'est pas fini

Et pour ceux qui se demanderaient si la flamme de la passion brûle toujours après 30 années, Olivier Lemaire répond, catégorique: "plus que jamais". Les Éditions ont d’ailleurs lancé récemment un nouveau magazine, Van Life Magazine, dont l’intitulé laisse présumé du sujet abordé. "Avec Éric (Grandsagne), on a lancé Van Life, c’est un projet commun, réfléchi depuis deux ans, qui correspond à une très forte progression du marché du fourgon et du van". Un projet dans l’air du temps, "complémentaire au Monde du Camping-car", magazine restant "un généraliste incontournable."

Un site web "colossal"

Olivier Lemaire souligne également, puisque c’est de circonstance, le numéro spécial salon du magazine, "ce n’est pas qu’un catalogue, s’il recense évidemment tous les véhicules du marché et donc ceux présents au salon, il fait aussi la part belle à l’innovation et à ce qu’il faut retenir cette année. Et comme nous sommes à l’ère du numérique, il était normal pour M. Lemaire de mettre aussi en avant le site web du magazine. "On est le site de référence sur le camping-car, avec plus de 2,5 millions de pages vues par mois, c’est quand même colossal." Et de rappeler que le site est "complémentaire" du papier, avec, pas seulement des articles tirés du journal, mais aussi beaucoup "d’actualités, d’évènementiel, de l’instantané, et de la vidéo […], il a fallu trouver notre place sur Internet et je pense qu’on l’a trouvée et bien trouvée."


Un mini reportage de camping-car viens d'êtres diffuser ce matin à 7h10 sur BFM TV ! 

Voici le lien pour allez regarder l'émission de BFM TV pour bien choisir le camping-car : 

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/bien-choisir-son-camping-car-0610-988919.html


L'émission de TV du Géoptimiste tournée en direct depuis le stand d'Adria 

Salon des VdL: Un plateau TV sur le stand des camping-cars Adria

Chaque jour, des interviews de professionnels du camping-car sont tournées depuis le stand du constructeur Adria. Le présentateur, qui est lui-même un camping-cariste au long cours, y reçoit des professionnels du secteur du véhicule de loisirs. Le Monde du Camping-Car et Van Life Magazine font bien sûr partie de ces privilégiés.

Le GéOptimiste, vous connaissez? Son émission de télévision, visible sur internet, est diffusée sur sa page youtube. Ce présentateur-voyageur, qui vit à l'année dans son camping-car, reçoit à bord de son véhicule de loisirs des professionnels du secteur du camping-car, et des acteurs du tourisme. Pendant le Salon des Véhicules de Loisirs 2017, c'est sur le stand Adria que le Géoptimiste a installé un véritable studio de télévision, pour réaliser ses interviews.

En direct du stand Adria

Entre les camping-cars Adria devant lesquels se pressent les visiteurs, l'installation du GéOptimiste ne passe pas inaperçue. Une estrade, des spots et des caméras, de grands calicots aux couleurs du constructeur de camping-cars… Les badauds s'arrêtent, pour assister à l'enregistrement de l'émission. Lequel est effectué dans les conditions du direct, sans trucage, puis diffusée sur la page youtube Le GéOptimiste Camping-car TV.

Le Monde du camping-car aussi

Le vendredi 6 octobre, le Géoptimiste reçoit deux invités qui nous sont chers. Olivier Lemaire, directeur de la rédaction du Monde du Camping-Car, et Eric Grandsagne, Rédacteur en chef adjoint de Van Life Magazine. Si vous souhaitez assister au tournage, rendez-vous à 11 heures sur le stand Adria, dans le Hall 2B.


Trigano bat tous les records en rachetant Adria 

Adria racheté par Trigano

Le numéro 1 du camping-car en Europe prend clairement ses distances avec la concurrence. Avec l’acquisition de la marque Adria, le groupe français pourrait très vite dépasser les deux milliards de chiffre d’affaires… et 30% de part de marché.

Si le groupe Trigano a annoncé un chiffre d'affaires annuel en hausse de 29,6 %, pour atteindre 1,71 milliard d'euros, c’est tout particulièrement la branche "véhicules de loisirs" et notamment le camping-car qui a porté l'activité de la firme à ces niveaux. Cette branche à elle seule a en effet vu son chiffre d'affaires bondir de 32,9 %, pour atteindre 1,52 milliard d'euros.

Leader européen

Parallèlement, le 22 septembre dernier Trigano a annoncé officiellement le rachat à 85 % de la marque slovène Adria, précisant en attendre "de nombreuses synergies". Adria ayant réalisé 355 millions d'euros de ventes en 2016, cette acquisition devrait permettre au groupe de dépasser les deux milliards d'euros de chiffre d'affaires en exercice plein, soit un doublement en moins de trois ans. Un objectif d’autant plus réaliste que tous les indicateurs semblent prévoir une progression à deux chiffres du carnet de commandes pour Trigano en 2018. Notons qu’à l’échelle européenne, près d’un camping-car vendu sur trois est issu d’une marque Trigano.


Le marché du camping-car en grande forme en 2017

Camping-cars à l'entrée du salon des véhicules de loisirs du Bourget

Le camping-car, c'est la liberté, disent les camping-caristes. Mais le camping-car, c'est aussi un secteur d'activité économique, qui se porte bien en 2017. Les ventes de véhicules neufs et d'occasion progressent, et les fourgons et vans aménagés grignotent peu à peu des parts du gâteau.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Entre octobre 2016 et septembre 2017, le nombre d'immatriculations de camping-cars neufs a atteint les 20.000 unités. Une progression de 8% par rapport à l'année précédente. Les occasions suivent cette progression, avec 42.000 transactions enregistrées cette année.

Les fourgons au top

Et ceux qui se taillent la part du lion, ce sont les fourgons et les vans. Les camping-cars non carrossés représentent désormais 30% du marché. Une performance spectaculaire, qui s'explique par une mode certes, mais aussi par une évolution des modes de vie. Le retour à une pratique nomade du camping-car, l'envie de sortir des aires d'accueil, mais aussi de pratiquer le véhicule de loisirs en toute discrétion, sans contraintes.

Un leader en France et en Europe

Le leader en France est aussi un leader européen. Le groupe Trigano (Chausson et Challenger, mais aussi Autostar, mais aussi Font-Vendôme, McLouis et bien d'autres encore) enregistre une progression d'environ 15%, toutes marques confondues. Les différents constructeurs du groupe représentent ainsi 40% de parts de marché en France.

Des marques et des groupes

Groupe Pilote
Pilote, Frankia, Le Voyageur, Bavaria, RMB, Hanroad

Groupe Rapido
Fleurette, Florium, Rapido, Itineo, Campérêve, Westfalia, PLA, Dreamer, Stylevan

Groupe Hymer
Hymermobil, Bürstner, Niesmann, Dethleffs, Carado, Sunlight, LMC, Laika, TEC

Groupe Trigano
Chausson, Challenger, Autostar, Font-Vendôme, Notin, CI, Roller Team, Arca, Mc Louis, Mobilvetta, Eura Mobil, Benimar, Notin, Rimor, Karmann et Adria


Un plateau de télévision sur le stand Adria au SVDL 

Si vous êtes fans du Géoptimiste et de ses reportages diffusés chaque jeudi soir sur sa chaîne Youtube, vous ne manquerez pas de visionner, durant toute la durée du Salon des Véhicules de Loisirs, du 30 septembre au 8 octobre 2017, les émissions qu'il animera chaque jour dans les conditions du direct. 

François Singer recevra donc deux fois par jour des invités en lien avec le secteur du camping-car, sur le plateau de télévision monté par Socanor sur le stand Adria (Hall 2B/stand C1). Chaque émission sera intégralement retransmise dans les conditions du direct, sur la chaîne Youtube du Géoptimiste.

Les visiteurs du SVDL pourront évidemment assister aux enregistrements.

Ils auront lieu tous les jours à 11 h 00 et 16 h 00.

Découvrez le Géoptimiste avec sa vidéo de présentation ci-dessous.


Le GPS a-t-il remplacé la carte routière à bord des camping-cars ? 

GPS Garmin Drive

GPS spécial camping-car, GPS généraliste, ou smartphone équipé d'une appli de navigation, la plupart des camping-caristes se font guider par une vois synthétique. Mais ont-ils abandonné la carte routière pour autant? La question valait d'être posée aux abonnés de notre page facebook. Conclusion: le GPS n'a pas encore tué la carte papier.

Le GPS pour camping-car a-t-il définitivement remplacé la carte routière? Pas encore tout à fait. Certes, la plupart des camping-caristes ont un appareil de navigation sur le tableau de bord de leur véhicule de loisirs, mais la carte routière n'est pas finie pour autant .

GPS et carte routière restent compatibles

Les camping-caristes qui ont participé à notre sondage (sur notre page facebook) affirment en grande majorité continuer à recourir aux cartes papier.  Oui, GPS et carte ne sont pas incompatibles. Pour preuve: le Monde du Camping-Car continue à éditer la Carte de France des Aires de Services. Un produit qui chaque début d'année, continue de rencontrer un grand succès auprès des camping-caristes.

Utilisez-vous encore des cartes routières,
ou votre GPS vous semble-t-il suffisant?

Pierre: Oui aux cartes routières pour rester sagace. Mais ça n'élimine pas le GPS.

Denise: Les deux ne sont pas incompatibles.

Olivier: Perso je préfère les cartes routières, car le GPS a toujours tendance à vouloir passer où je ne veux pas. Par contre pour les aires j'utilise une appli avec le guidage GPS.

Clément: Je fais confiance à mon GPS. J'utilise rarement une carte.

Marc: Le GPS pour la route mais la carte pour la vision globale. Et un bouquin sur les aires.

Lili: Carte de France et carte de la région où nous sommes, GPS pour trouver les aires, ou quand on est dans une ville pour en sortir. Il m'arrive aussi de mettre Google Maps sans itinéraire en appui de la carte routière, pendant que mon mari conduit.

Roger: Les deux sont utilisés, la carte plus que le GPS.

Jacques: Heureusement que les cartes papier sont là, car par moment le GPS me fait prendre certaines routes pas toujours évidentes pour un camping-car.

Colette: J'aime toujours les supports papier, ils m'ont servi pour aller en Bretagne. Vos revues sont également très utiles.

Guy: La carte papier reste indispensable. Elle ne sortira pas: "faites demi-tour si possible". Reste que le GPS est indissociable de la carte, du moins c'est mon avis.


C'est la rentrée pour le Géoptimiste 

Au terme de ses vacances, François Singer s'est rendu en Corse en camping-car. C'est de l'île de beauté qu'il a posté sa première émission de l'année. Il s'agit du 62e numéro de "Je tourisme en camping-car", un concept toujours aussi intéréssant qui nous permet de découvrir des personnages chaleureux qui savent accueillir les camping-caristes.

Cette semaine, le Géoptimiste nous entraîne à Saint-Claude, dans le Jura, là où depuis plusieurs siècles on fabrique les pipes. On sait que fumer n'est pas bon pour la santé, mais apprendre à connaître le travail exigé pour la fabrication d'une pipe est tout bonnement passionnant.

De Saint-Claude, le Géoptimiste est parti vers un petit tour d'Europe centrale avant d'embarquer sur un ferry le menant en Corse où il vient de passer trois semaines.

Les prochains numéros du JT du Camping-Car nous feront donc découvrir les charmes secrets de l'île de beauté. François Singer abordera aussi sans doute les difficultés éprouvées par les camping-caristes lorsqu'ils souhaitent visiter la Corse. Mais on peut compter sur lui pour qu'il nous procure quelques bonnes adresses pour stationner et déguster les bons produits de la région.

En attendant le reportage de la semaine prochaine, on vous invite à voir ou revoir le n°62 du JT du Camping-Car.

https://www.youtube.com/watch?v=eaU3ZWHDk9w


Truma LevelControl : Déterminez votre niveau de gaz par App

Truma LevelControl

Le Truma LevelControl vous permet de contrôler avec précision et en tout confort le niveau de gaz de votre bouteille via App :

• L’appareil mesure par ultrasons la quantité de gaz restant dans votre bouteille et transmet les données par Bluetooth à la Truma iNet Box. Celle-ci retransmet les informations à votre smartphone ou tablette.

• Cette transmission s’effectue par Bluetooth à l’intérieur du véhicule ou à proximité, sinon elle se fait par texto.

• L’appli indique non seulement le niveau de gaz en pourcentage et la quantité en kilogrammes, mais elle informe aussi sur l’autonomie restante.

• Il est même possible de configurer un texto d’alerte pour avertir automatiquement du faible niveau de gaz restant dans la bouteille.

• Le Truma LevelControl fonctionne avec toutes les bouteilles en acier et aluminium courantes en Europe. La base de données de la Truma App vous permet de sélectionner votre pays et votre type de bouteille parmi 26 modèles et de lui attribuer une désignation individuelle. Le capteur se configure ensuite automatiquement en fonction de la bouteille sélectionnée.

• Le Truma LevelControl est immédiatement opérationnel : il suffit de le placer centré sous le fond de la bouteille à l’aide des aimants intégrés. Il faut ensuite simplement coupler l’appareil à l’iNet Box dans le véhicule. Pour la fixation sous les bouteilles en aluminium, Truma propose en option une plaque de serrage.

• Le LevelControl fonctionne sur piles et satisfait d’ores et déjà aux dernières prescriptions de prévention contre les risques d’explosion conformément aux futures exigences de la norme DIN EN 1949 et peut donc être utilisé sans risque dans le coffre à gaz.

Le Truma LevelControl est disponible dans le commerce spécialisé au prix de 149,90 euros.

En savoir plus


Combiné multimédia Pioneer Avic-Evo1-Dt2-C-Gr pour fiat Ducato 

Développé pour le Fiat Ducato dernière génération (type X250 et X251), le combiné Pioneer AVIC-EVO1-DT2-C-GR s'intègre parfaitement à sa planche de bord.
En plus d’un système audio performant, cette station au format double DIN est dotée de nombreux services conçus pour les camping-caristes. Le conducteur peut notamment personnaliser le profil de son véhicule en enregistrant ses dimensions et son poids pour adapter son itinéraire selon les restrictions applicables à ce dernier.

Son système GPS propose une cartographie Europe dernière génération (46 pays dont la Turquie) intégrant toutes les limitations qui y sont applicables (mise à jour via le site www.naviextras.com).

Son grand écran tactile de 18 cm offre un accès facile à toutes les fonctions grâce à une interface graphique intuitive (accès direct aux fonctions principales). Pioneer y a ajouté un grand nombre de sites pouvant accueillir les camping-cars (base d'origine Michelin). Vous pourrez ainsi accéder aux adresses de bons restaurants et de sites touristiques.

Pour être à la pointe de la technologie, ce combiné embarque les systèmes Apple CarPlay et Auto Android. Dès que votre smartphone (Apple ou Android) est connecté (via la prise USB du véhicule), les applications compatibles (messages, commande vocale, musique…) s’affichent directement à l’écran.

Compatible avec les Citroën Jumper et Peugeot Boxer, cette station peut être reliée à une antenne intérieure de pare-brise (CA-AN-DAB.001) et couplée à une caméra de recul (ND-BC.8) de la marque japonaise.

Pour son pilotage à distance, une télécommande (CD-R33) est aussi proposée en option.

Prix conseillé (hors pose) : 1 199 €

Infos : www.pioneer-car.eu/fr/fr


Thule invente le Veloslide , un porte vélo malin pour la soute du camping-car 

Thule invente le Veloslide, un porte-vélo malin pour la soute du camping-car

Le spécialiste de l'accessoire Thule présente une nouvelle génération de porte-vélos, qui optimise le volume intérieur de la soute.

Le VeloSlide inaugure une nouvelle génération de porte-vélos par son mode de chargement innovant. Le châssis est pourvu d’un rail coulissant. Il est doté de galets montés sur glissières qui peuvent s’ajuster au diamètre des roues. Grâce à ce système de réglage, il est possible de régler en hauteur la position du vélo par rapport au plancher. Par ailleurs, lorsque les vélos ne sont pas présents, le rail peut être déplacé contre la cloison pour une utilisation optimale de la surface du plancher.

Porte-vélo pour deux

Le VeloSlide, d’un poids de 20 kg affiche une charge utile de 70 kg. Il peut recevoir deux vélos classiques ou à assistance électrique. Le VeloSlide devrait être commercialisé à un tarif légèrement inférieur à 800€.


Portugal ; un camping-cariste poursuivi pour crime à cause de sa bombe lacrymogène 

Portugal: un camping-cariste poursuivi pour crime à cause de sa bombe lacrymogène

Jean-Noël, camping-cariste habitant dans les Landes, nous a écrit pour nous faire le récit d'une expérience douloureuse qui lui est arrivée au Portugal. Il a été mis en examen, parce qu'il transportait une bombe lacrymogène à bord de son camping-car, et pourrait être condamné à une amende de 300€.

Jean-Noël voyageait tranquillement à bord de son camping-car au Portugalquand il a été contrôlé par la gendarmerie locale. Sur la demande des gendarmes, il a présenté la mini-bombe lacrymogène, qu'il transporte dans son camping-car. Autorisée en France, cette arme est interdite au Portugal. "Pour moi, c'est la douche froide d'être mis en examen à 75 ans, pour la première fois de ma vie", écrit-il. Jean-Noël nous a transmis une copie de la lettre qu'il a adressée au Consulat de France au Portugal. Un témoignage qui doit nous inciter à la prudence, il est indispensable de se renseigner sur la réglementation locale quand on voyage à l'étranger, même à l'intérieur de l'Union Européenne.

'ai 75 ans et je voyage dans le nord du Portugal en camping-car. Je tiens à vous faire part de ma mésaventure judiciaire et policière, qui m'est arrivée lors de mon retour, à Guarda. Voici les faits.
• J'étais à bord de mon camping-car avec mon épouse, le vendredi 11 août, vers 11h30. A 5 km avant Guarda, je suis arrêté par un barrage de 10 gendarmes (GNR) dont un capitaine.
• Le capitaine me demande mon permis de conduire, et si je possède, à bord, armes, couteaux, bâtons, canifs, bombes.
• Je lui réponds poliment:
           - Je n'ai pas d'arme,
           - j'ai des couteaux de cuisine dans le camping-car
           - j'ai des bâtons de marche.

"Posséder une bomb lacrymogène
est un crime"

Je lui présente mon couteau suisse que j'ai dans les poches, ainsi qu'une mini-bombe lacrymogène que j'ai depuis 12 ans, rangée dans un placard. Il me demande de lui remettre la bombe et la caisse contenant la bombe, des crayons, des stylos, des piles et autres babioles. Il fouille aussi les boîtes à gants, les coffres de portes. Il m'annonce alors que la détention de la bombe est illégale. Il me demande de suivre un adjoint au siège de la GNR à Guarda. Cet adjoint est un Officier de Police Judiciaire (OPJ). Pendant 3/4 d'heure, interrogatoire par cet OPJ, qui parle le français et qui m'annonce que posséder une bombe lacrymogène est un crime au Portugal (et non un délit). Je suis mis en examen et dois me présenter à 14 heures à un procureur, au tribunal de Guarda. Pour moi, c'est la douche froide d'être mis en examen à 75 ans pour la première fois de ma vie.

"A 15h30,
je subis un nouvel interrogatoire"

A 14 heures, je me présente au tribunal et vois une procureure qui convoque un avocat d'office et une traductrice. Elle demande une copie de mon casier judiciaire en France. A 15h30, au bureau du procureur avec un avocat et une traductrice, je subis un nouvel interrogatoire et j'atteste que je reconnais les faits. Elle me demande le montant de mes revenues, de mon épouse et si je suis propriétaire. Elle m'annonce que je suis condamné à une amende de 300€. Elle m'annonce aussi qu'elle va transmettre mon dossier au juge qui statuera, dans les deux mois, sur mon cas, et que la bombe va être analysée. Après cela, je peux disposer .

Quel tritesse pour ce monsieur à causes d'une petit bombe lacrymogène ! Une question m'échappe comme on va faire pour ce déffendre si on nous confixe tout ? ... 


Un camping-caristes Dénnonce le ( comportement des profiteurs )

L’un de nos lecteurs nous a fait parvenir son témoignage au retour d’« un périple de 32 jours à travers la France ». Dans son courrier, Bernard, camping-cariste depuis des années, s’est dit « de plus en plus écœuré par le comportement de profiteurs qui sont néfastes à notre passion et qui détruisent petit à petit ce monde merveilleux qu'était celui du camping-car ». Il cite notamment son passage dans le Nord, où il a vu deux véhicules arrêtés en plein milieu, tout équipement sorti, alors qu’il y avait juste à côté, « 15 places payantes libres sur l'aire » réservées au stationnement des camping-cars.

Un épisode qu’il déplore au point d’avoir « honte à ces moments de faire partie de cette famille revisitée de camping-caristes qui ne respecte ni les gens, ni les lois, ni les biens d’autrui ».

Son courrier a le mérite de mettre en garde car « de belles étapes risquent de disparaître » à cause de ce type de comportements. « Heureusement que quelques passionnés et amoureux de ce mode de loisirs, vivent encore leur passion comme il y a quelques années, où nous étions moins nombreux mais beaucoup plus heureux », conclut-il.


Camping-car et vélo : deux passion communes 

La semaine fédérale internationale de cyclotourisme organisée par la FFCT s'est tenue à Mortagne-au-Perche (Orne) du 30 juillet au 6 août.

10 054 cyclotouristes venant d’une vingtaine de pays y ont pris part. Côté hébergement, on a remarqué la part grandissante des camping-cars qui occupaient plus de 3 000 emplacements sur trois gigantesques terrains, spécialement aménagés pour l'occasion, avec sanitaires et électricité.

La prochaine édition se déroulera autour d’Épinal dans les Vosges du 5 au 12 août 2018. Un terrain d’aviation entièrement réservé (capacité 7 000 personnes) au stationnement sera mis à disposition des camping-caristes. Cet immense parking sera relié au centre-ville par une piste cyclable de 3 km.

Retrouvez le programme complet de cette future édition en cliquant  ici.


Record de fréquentation au " Caravan Salon " de Düsseldorf 

 CARAVAN SALON DUESSELDORF

Le Caravan Salon de Düsseldorf s’est déroulé du 26 août et 3 septembre en Allemagne. A cette occasion, les constructeurs ont présenté leurs nouvelles collections de camping-cars et fourgons aménagés, répartis sur 214 000 m2 de lieu d’exposition.

Et cette année, ce salon international a dépassé les 232 000 visiteurs, ce qui en fait le leader mondial en matière d’exposition dédiée aux véhicules de loisirs. Sur ce nombre record, on compte 35 % de personnes venues assister pour la première fois à l’événement et aussi 66 % de visiteurs venus avec la ferme intention d’acheter un véhicule. Ces chiffres, fournis par l’organisation du Caravan Salon de Düsseldorf sont encourageant pour l’avenir. Joachim Schäfer, directeur général du salon le confirme, en ajoutant que « Düsseldorf est le seul endroit où les visiteurs peuvent trouver une vue d’ensemble du marché du camping-car, les dernières nouveautés et les innovations de la saison à venir mais aussi un important programme d’activités annexes pour toute la famille ».

Une bonne santé également constatée par Hermann Pfaff, président de l’association Caravanning Industry. Selon lui, « l’intérêt pour les véhicules de loisirs continue d’être important et augmente d’année en année. Un engouement qui se traduit par la hausse régulière de visiteurs ». « Nous avons bien affaire au plus important salon du genre », conclut-il.


Le salon du camping-car de Paris-Le-Bourget : toute infos pratiques pratiques 

Salon des Véhicules de Loisirs 2016

A noter dans vos agendas: le salon du camping-car, de la caravane et du mobil-home de Paris Le Bourget se tiendra au Parc des Expositions du Bourget du 30 septembre au 8 octobre 2017.

Le salon du camping-car de Paris-Le Bourget est l'événement incontournable pour découvrir toutes les nouveautés 2018 des constructeurs de camping-cars, fourgons et vans. Les visiteurs du salon pourront pousser la porte des véhicules de loisirs exposés, visiter les fourgons, profilés, capucines et intégraux des nouvelles collections, obtenir des informations auprès des vendeurs, prendre contact avec des accessoiristes, des voyagistes… et des journalistes. Le salon du VdL de Paris-Le Bourget est entouré de deux grands parkings qui intéressent les camping-caristes. L'un permet aux visiteurs de séjourner sur place. Une borne de vidange est mise à disposition. L'autre parking est dévolu aux occasions: de nombreux propriétaires viennent y mettre en vente leur véhicule.

Infos pratiques

Entrée plein tarif : 10€
Entrée tarif réduit : 5€ (enfants de 10 à 14 ans, étudiants, handicapés sur présentation de leur carte).
Entrée gratuite : enfants de moins de 10 ans, handicapés en fauteuil.

Accéder à la billetterie en ligne du salon   
en cliquant ici

Accès en camping-car ou en voiture

Depuis Paris, porte de la Chapelle - Autoroute du Nord, sortie n°5 puis suivre fléchage “Salon des Véhicules de Loisirs”.
Pour vous aider à atteindre le site du Bourget, voici les coordonnées GPS (entrée du parking) : N 48° 56' 34"  -  E 2° 25' 13".
Le parking est accessible de 8h à 19h. En dehors de ces horaires, vous avez la possibilité de sortir et d'entrer à pied sur le parking pour camping-cars.
• Camping-cars : 5€/jour (avec accès à la borne, sans l'électricité)
• Parking voitures : 10€, illimité dans l'enceinte du salon.

Voir le site officiel du salon   
www.salonvdl.com

En transports en commun

RER ligne B : station Gare du Nord - Direction Aulnay-sous-Bois / Aéroport Charles-de-Gaulle / Mitry-Claye.
Arrêt station Le Bourget, navette gratuite jusqu'aux portes du salon.
Autobus 
• Ligne n° 350 : Gare du Nord / Gare de l'Est / Porte de la Chapelle en direction de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Arrêt station Michelet - Parc des Expositions.
• Ligne n° 152 : Porte de la Villette, direction Frères Lumières. Arrêt station Michelet - Parc des Expositions.

Parking occasions

Un parc est à la disposition des camping-caristes désirant vendre leur véhicule. Il suffit de vous y présenter et de vous acquitter des droits correspondants à la durée choisie.
Tarifs : 130€ pour la durée complète du salon, 80€ les deux week-ends ou 30€ la journée seule. Les horaires d'accès sont les mêmes que ceux d'ouverture, de 10h à 19h.
Établir une cote : pour vendre votre véhicule d'occasion durant le salon, nous vous suggérons d'établir au préalable une cote personnalisée sur notre site internet.

Soirées animées

Pour 15€ par personne, les camping-caristes séjournant sur l'aire d'accueil du salon peuvent profiter d'un programme d'animations quotidiennes. Des dîners-spectacles se déroulant sous un châpiteau: L'Étape.
Au programme: soirée Casinon, concerts de rock, soirée Disco… Voir le programme complet en cliquant ici

Tout les actualités du salon vous pourrez y trouvez sur le site web camping-car en folie .


En Bretagne , de l'eaux bénite pour les camping-caristes 

Des camping-cars, le 2 septembre 2017 à Malestroit (Morbihan)

Malestroit (France) - "C'est émouvant, magique, un porte-bonheur pour les prochains voyages", confie Anne-Sophie dont le camping-car vient de recevoir quelques gouttes d'eau bénite. Comme elle, des centaines de camping-caristes se sont retrouvés samedi à Malestroit pour leur premier "Pardon", pèlerinage breton où se mêlent procession et fest-noz.

"Dieu vous bénisse et vous garde. Bonne route", lance le prêtre tandis que Jean-Louis se joint à la procession.  

Tout au long de l'après-midi, trois prêtres et un diacre se relayeront pour bénir les 195 camping-cars venus de toute la France et de Belgique.  

"L'idée est venue lors d'un apéritif avec des camping-caristes qui sont nombreux à venir dans nos églises. On s'est dit qu'il fallait faire quelque chose pour eux sachant que, pas très loin à Porcaro (Morbihan), il y a le Pardon des motards", confie le père Yves Carteau à l'initiative de ce rassemblement. 

Le Pardon en Bretagne "prend ses origines du monde celte". Chaque année un clan organisait une assemblée générale au cours de laquelle on renouait les relations, on refaisait l'unité du groupe en se pardonnant les inévitables blessures", explique le père Carteau qui officie à Malestroit, ville étape d'un des chemins du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. 

Originaire de Vendée, Marie-Thérèse a attendu patiemment son tour pour recevoir la bénédiction sous le regard curieux des habitants et touristes nombreux par cette journée ensoleillée. Malgré le vacarme des moteurs, Marie-Thérèse reste imperturbable et écoute attentivement le sermon du diacre. 

- Pour croyants et non-croyants -  

Une fois la bénédiction achevée en une vingtaine de secondes, la Vendéenne fait le signe de la croix et laisse sa place au prochain véhicule. 

"Ca rend le camping-car plus léger. C'est un porte-bonheur, une protection", assure Marie-Thérèse qui a dû s'acquitter de dix euros pour participer à cette première édition du Pardon.  

Camping-cariste depuis 1970, Danièle et Jacqueline ont réalisé leur "pèlerinage". "On n'est pas croyant, mais pourquoi pas!", déclare Jacqueline qui recherche en vain ses amis perdus lors de la procession. 

Parmi les nombreux camping-caristes présents, le pardon est aussi l'occasion de "retrouver des copains", explique Gilles, 60 ans. "Je suis un peu croyant mais pas religieux. Camping-cariste, c'est avant tout un état d'esprit", affirme-t-il. 

"C'est la liberté ! Partir quand on veut, où on veut", renchérit Anne-Sophie qui a parcouru avec son compagnon 15.000 km en 2016. "Pour moi le Pardon, c'est avant tout un rassemblement de passionnés", estime la quadragénaire qui fait partie des plus "jeunes" du rassemblement.  

"C'est un mode de voyage que je souhaite transmettre aux plus jeunes", affirme Anne-Sophie qui a eu l'honneur de mener la tête de la procession.  

"Ce rendez-vous va permettre aux Malestroits de connaître le monde du camping-car qui ne bénéficie pas toujours de bons points de vue", explique Pierrick Coulombel, responsable Morbihan de la Fédération des campeurs, caravaniers et camping-caristes. 

Chaque été à Malestroit, des hordes de caravaniers profitent des 140 places gratuites mises à disposition par la ville et troublent la paisible commune de 2.400 habitants bordée par le canal de Nantes. 

Pour la municipalité, il s'agit en revanche d'une nouvelle manne financière. Un verre de l'amitié est offert à chaque "pèlerin du jour". Les restaurants et terrasses ont été pris d'assaut.  

Des stands ont été installés sur le site qui accueille la messe en plein-air. Des professionnels de monde du camping-cars proposent de tester des véhicules flambants neuf à 50.000 euros l'unité. 

Le Pardon des camping-caristes s'est poursuivi tout au long de la soirée avec un repas et une soirée dansante. Un feu d'artifice devait clôturer ce pèlerinage breton mêlant religieux et profane. 


Webasto Freeline 115 : réfrigérateur à compression pour camping-car 

Réfrigérateur à compression Webasto Freeline 115

Un nouveau réfrigérateur à compression pensé pour les camping-cars, d'une capacité de 115 litres. Ce frigo Webasto Freeline 115 propose trois modes de fonctionnement.

Le Webasto Freeline 115 est le dernier né de la gamme des réfrigérateurs à compression.
 Spécialement conçu pour les véhicules de loisirs, sa capacité totale de 115 litres est répartie entre un compartiment froid de 83 litres et un freezer de 32 litres. Ce dernier adopte un format pleine largeur qui lui permet de contenir au moins quatre boîtes en carton de pizza.

Frigo à trois modes

Le démarrage du compresseur se fait en douceur grâce au "soft start".
 De plus, le compresseur peut être déporté pour une installation plus facile. Il dispose du module ITC/ECO qui permet l'affichage et le réglage de la température sans ouverture du frigo, ainsi que la sélection du mode de fonctionnement du compresseur.
 Cela permet selon les besoins d’effectuer:
• une rapide descente rapide en température,
• une accumulation de froid (mode Overcooling) dans les aliments quand la batterie est en charge,
• un fonctionnement ralenti du compresseur pour une consommation et un bruit modérés.

Principales caractéristiques techniques

Volume: 115 litres
Dimensions H x L x P: 797 x 525 x 495 mm
Consommation d'énergie: 267 W/24h
Compresseur: Danfoss/Secop BD35F
Poids: 29 kg


Smart Camper : Louez votre camping-car ... de location 

Van de la marque Hanroad

A l’image de l’automobile, les formules d’accès au camping-car ont tendance à se multiplier. Dernière proposition du genre, celle mise au point par l’agence de location du groupe Pilote, Car-Away.

Smart-Camper est un nouveau service que proposera dans les prochains jours le loueur du groupe PiloteAvis-Car Away. Il s’agit en fait d’un service de financement qui s’apparente à une offre de location avec option d’achat.

Comment ça marche

Le particulier achète un véhicule neuf (en l’occurrence et pour l'instant uniquement un van de marque Hanroad) grâce à un financement attractif. Mais l’originalité tient dans le fait qu’il pourra le louer quand il ne l’utilise pas. Une location qui lui permet de faire un investissement tout en bénéficiant de son véhicule quand il en a besoin, location garantie par des professionnels qui se chargent de l’administratif et de la logistique. Smart Camper assure ainsi aux clients une rentabilité optimale grâce à cette sous-location, l’utilisateur percevant 50% du revenu HT des locations.

Smart Camper s'occupe de tout

Smart Camper les accompagne pendant la durée de la LOA, soit 3 ans et s’occupe de tout: assurances, état des lieux, facturation, entretien. Autre avantage, Il n’y a pas d’obligation de crédit à racheter pour le renouvellement du véhicule, celui-ci pouvant être repris par le concessionnaire à l’issue de la LOA. Enfin Car-Away garantit le bon entretien du véhicule et sa restitution dans son état initial. L’offre Smart Camper est lancée à l’occasion du Salon des Véhicule de Loisirs au Bourget (Hall 2 stand B7) et sera ensuite disponible dans toutes les concessions de la marque.


Forum des Voyages 2017 ; des dizaines destinations présentées aux camping-caristes

Forum des Voyages 2016: des dizaines de destinations présentées aux camping-caristes

Le rassemblement annuel des clubs de camping-cars se déroule du 9 au 13 novembre à Meillant dans le Cher. Il regroupe des camping-caristes, adhérents ou non à la FFACCC, venus échanger leurs récits de voyages, partager leurs expériences et prendre des informations auprès des voyagistes et des clubs.

Le Forum des Voyages est un rendez-vous annuel patronné par la FFACCC (Fédération française des associations et clubs de camping-cars) et organisé en 2017 par le Camping-Car 18 Club. L'édition 2017 se déroule du 9 au 13 novembre à Meillant (18200), une quarantaine de kilomètres au sud de Bourges. Le principe de ce rassemblement: des adhérents de la FFACCC présentent aux visiteurs les voyages qu'ils ont accomplis en camping-car, ou même les itinéraires prochainement organisés par les clubs de camping-car.

Les camping-caristes venus assister au Forum des voyages peuvent donc faire le tour des tables et prendre des informations et des conseils sur les voyages en Norvège, en Islande, au Portugal ou en Grèce, ou encore assister à l'une des projections vidéos présentées par les camping-caristes. Des professionnels du voyage sont eux aussi présents: des organisateurs d'itinéraires en camping-car proposant des circuits de groupe en France comme à l'étranger.

Le Forum des voyages, c'est aussi un rassemblement à l'ambiance chaleureuse et festive. Apéritifs, repas animés, soirée folklorique, visite du château de Meillant et d'une fromagerie… Les organisateurs ont prévu un programme riche en rencontres et en découvertes. Un petit marché est aussi organisé, avec la présence d'artisans, spécialistes des bons produits du terroir. Enfin, précisons que le Forum proprement dit se déroule du vendredi 10 au dimanche 12 novembre, et que la journée du lundi 13 novembre est une prolongation. Les camping-caristes qui souhaitent y participer partageront une visite de la ville de Saint-Amand-Montrond et de l'Abbaye de Noiriac.

Infos pratiques

Forum des Voyages 2017
Espace des Chaumes,
Rue des Chaumes
18200 Meillant

Il n'y a pas d'aire de services à Meillant. Arriver vides et pleins faits. Les aires les plus proches se situent à
• St-Amand-Montrond (8km): cliquez ici pour voir la fiche 
• et Dun-sur-Auron (11km): cliquez ici pour voir la fiche

Inscriptions avant le 15 octobre 2017, en renvoyant le bulletin d'inscription accessible en cliquant ici
Programme détaillé en cliquant ici


Camping-caristes , dressez vos chien pour qu'ils naboient pas : Alain répond à Enrico 

Petite fille tenant un chien en laisse sur une aire de camping-car

D'après Alain, il est normal de reprocher à un camping-cariste que son chien aboie sur les aires d'accueil pour camping-cars. C'est au maître de dresser son animal de compagnie pour qu'il reste calme. Il trouve "scandaleux" le courrier d'Enrico, que nous avons publié sur notre site sous le titre "Message aux camping-caristes qui râleront parce que mon chien aboie".

Nous avons publié le courrier d'un lecteur, Enrico, camping-cariste dont le chien aboie sur les aires de services, qui aimerait que ses voisins cessent de se plaindre. "Un chien qui n'aboie pas, c'est comme un enfant qui ne joue pas", écrit-il. Un autre lecteur, Alain, nous a adressé un mail pour donner son point de vue. "Je trouve scandaleuse l'attitude de ce monsieur", nous écrit-il en préambule, avant de rédiger le message suivant.

Je suis camping cariste depuis 40 ans et voyage depuis ce temps avec un boxer (35 kg). J'ai appris (tout est une question d'éducation) à mes chiens à se taire lorsque quelqu'un passe devant la maison, près de mon camping car, etc. Ils aboient seulement quand une personne inconnue touche à ma grille (j'ai horreur des chiens qui aboient à votre passage dans les villages, car c'est très désagréable) ou à mon camping-car.

Cher monsieur, vous importunez (même si, hélas, bien d'autres nous importunent d'autres façons) les gens et c'est à VOUS de faire cet effort de dressage.

Alain (pseudo bergajapon, mes amis me reconnaîtront)


Trous d'aire pour les camping-cars au Crotoy 

Idéalement située, près de la baie et de la ville, l’aire de camping cars du Crotoy souffre de son revêtement naturel de zone humide. Quand, il pleut, les ornières se gorgent d’eau. La boue colle aux pneus et aux chaussures. Des usagers estiment ne pas être respectés, ne pas en avoir pour leur argent et que cette situation ne donne pas une bonne image de la station « nordiste » de la Baie de Somme.

Vue imprenable sur le port. Ville à deux pas. L’aire de camping-car du Crotoy (150 places) pourrait crever le plafond des commentaires sur « park4night », un site de partage «  decoins sympas pour se reposer en camping-car  », sur internet. Mais ça n’est pas vraiment ce qui se passe. Personne ne remet en cause la qualité du panorama, la proximité de la ville, mais ils sont nombreux à critiquer le niveau zéro de l’aménagement. Ce terrain, situé près du bassin de chasse, est une zone naturelle, sorte de mélange terre et sable. Quand il pleut, de la boue se forme, l’eau reste prisonnière des ornières et ça devient le chantier. Exemple, mardi 15 août. La nuit précédente, il a flotté tant et plus. «  Personne ne se satisfait de se lever le matin les pieds dans la boue  », raconte ce camping-cariste de 70 ans, de Boulogne-sur-Mer, rencontré sur place mercredi et qui ne veut pas donner son nom. «  Des gens sont partis à cause de ça  ».

Ce genre de commentaires nourrit le livre de doléances de l’office de tourisme, où «  les remarques sont récurrentes  », indiquent les deux agents d’accueil. Écrit le 11 août (anonyme) : «  pour le stationnement, sortez vos chars d’assaut ! C’est une honte de traiter les camping-caristes de la sorte. Tout ce qui change, c’est le tarif.  » Le prix de 24 heures a augmenté d’un euro, cette année. «  Pour l’état, 7 €, c’est trop. Ça en vaut 5  », estiment Jean-Luc et Sylviane Lange, de Tergnier, qui partaient mercredi après plusieurs jours ici. Sur ce livre, encore : «  Déplorable. Partons donner notre argent autre part. Dommage.  » (10 août, anonyme).

« La zone n’est pas entretenue. Elle ne donne pas l’image d’un bon accueil, alors que votre ville est magnifique. »

Nadine Cottus, camping-cariste d’Iverny (77)

«  La zone n’est pas entretenue. Elle ne donne pas l’image d’un bon accueil, alors que votre ville est magnifique.  » Nadine Cottus, qui a écrit ça, a laissé son numéro de portable sur ce cahier. Jointe, cette camping-cariste d’Iverny, en Seine-et-Marne, enfonce le clou : « Ça fait plusieurs fois qu’on vient. Aucun entretien n’est fait. On pourrait être mieux accueillis. Il y a des Belges, des Néerlandais. Ils ont les pieds dans la boue. Quelle image du Crotoy emmènent-ils en repartant ? Ils pourraient au moins boucher les trous, remettre des cailloux.  » «  Ça n’est pas les matériaux qui manquent ! » ironise le Boulonnais anonyme de tout à l’heure. Ce mercredi, Michel, 66 ans, de Chemilly, dans l’Yonne, gare son camping-car. «  Je vais reculer parce qu’on est dedans  », lance-t-il à sa femme, après s’être rendu compte qu’il y avait des flaques d’eau. «  Des aires comme ça, on en rencontre de moins en moins.  » «  Il manque un petit quelque chose  », estime Roger, 72 ans, de la région lilloise, habitué du Crotoy en camping-car. Ajoutant : «  les gens viennent pour la baie, pas pour l’aire.  » «  Pourquoi feraient-ils quelque chose ? C’est toujours plein  », avance notre Boulonnais.

45 000 € dépensés

L’accusation fait bondir Janine Bourgau. «  Mais, qu’est-ce qu’ils croient ? Qu’on ne fait rien. Cette année, on a rebouché les trous avec de la grave-ciment. On en a eu pour 45 000 € ! L’été, on ne peut rien faire parce qu’il y a toujours beaucoup de monde  », justifie le maire du Crotoy. «  Ce terrain appartient au Département. Nous le gérons. C’est à l’État de donner l’autorisation d’aménager ou pas, mais on est en zone humide. Le sol doit rester naturel.  » Il y a donc peu de chances de le voir gravillonné comme celui de la « maison d’en face ». «  Prenez des conseils auprès de Saint-Valery : 10 €, mais tout compris  », lance un camping-cariste, le 10 août, sur le livre de doléances de l’office de tourisme. Comparer Saint-Valery et Le Crotoy, ça marche toujours. D’un côté ou de l’autre de la baie, les ego sont à fleur de peau.


Servon-sur-Vilaine , Accident de camping-car : un appel à témoins mis en place .

Le 8 août dernier, un couple avait été blessé dans un accident alors qu’il circulait avec son camping-car à Servon-sur-Vilaine, à l'est de Rennes. Dans le cadre de son enquête, la gendarmerie lance un appel à témoins afin de retrouver un poids-lourd.

Ce jour-là, peu après 14 h, le camping-car de marque Citroën circulait  sur la RN 157 dans le sens Paris-Rennes. Alors qu’il entamait le dépassement d'un semi-remorque de couleur blanche, il s’est trouvé surpris par ce dernier qui effectuait à son tour une manœuvre de dépassement.

Le conducteur du camping-car a fait une embardée, a perdu le contrôle de son véhicule puis est sorti de la route, percutant le talus et se retournant dans le fossé.

Toute personne ayant été témoin de l'accident ou disposant d'information pouvant permettre d'identifier le poids-lourd est invitée à contacter la brigade de gendarmerie de Châteaugiron, tél. 02 99 37 40 09.

Le camping-car s'est retrouvé pulvérisé sur le bord de la nationale 157, à hauteur de Brécé (Ille-et-Vilaine).


Le concessionnaire de Loisiréo de Mérignac à refait une beauté de leur concession . 

La concession de Mérignac bientôt transformée !

Depuis cette semaine et pour les semaines à venir, la concession de Mérignac va connaître d’importants travaux de rénovation, visant à la transformer en un lieu alliant convivialité, technicité et modernité.

La satisfaction client a toujours été au cœur des préoccupations de Loisiréo. Afin de répondre à cette ambition et aux attentes de ses clients par la même occasion, le Groupe a décidé de rénover sa concession de Mérignac. Ainsi, au sein de ce nouvel établissement presque intégralement reconstruit, vous pourrez retrouver à l’arrivée de l’été :

-          Un nouvel atelier, agrandi et mieux équipé,

-          Un magasin accessoires avec toujours plus de références,

-          Des bureaux refaits à neuf, pour assurer un accueil client optimal.

Une nouvelle identité pour le Groupexxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les travaux de rénovation que connaît actuellement la concession de Mérignac respectent une charte architecturale d’ores et déjà adoptée par les concessions d’Albi, d’Agen, de Muret et de Perpignan. Ainsi, ces 5 concessions forment ensemble une identité forte, cohérente et reconnaissable.


Découvrez le nouveaux site internet des concessions TPL .

Le groupe TPL, qui dispose d’un réseau de 7 concessions, est spécialiste du camping-car et du fourgon aménagé dans le sud de la France. TPL distribue plus de 25 marques de véhicules, neufs ou d’occasion. Dans le but de répondre à sa devise, « camping-cariste satisfait, c’est mon métier », le concessionnaire a totalement renouvelé son site Internet pour répondre au mieux aux attentes de ses clients.

A présent, www.tpl.fr est accessible partout : ordinateur, tablette, smartphone. Où que vous soyez, vous pourrez consulter les offres et les informations du concessionnaire. Vous trouverez également de nouvelles rubriques, tel que le guide du 1er achat, un dépôt vente pour proposer à la vente votre camping-car mais aussi un répertoire de tous les salons à venir, organisés par le groupe. Enfin, un nouvel espace, entièrement dédié aux fourgons aménagés, vous aidera à trouver le véhicule idéal, selon vos besoins.


Un VTT à assistance électrique : Ofeel Karma XT+Di2 

Ofeel Karma XT+Di2

La pratique du vélo à assistance électrique sort de plus en plus du contexte urbain pour s'ouvrir au tout-terrain. L’occasion pour O2feel, spécialiste français du vélo à assistance électrique, de présenter le Karma XT+Di2.

Ce VTT est équipé de la toute dernière technologie Shimano Steps E8000. Son moteur central E8000 léger et compact est parfaitement intégré dans le cadre du vélo. Puissant, il délivre un couple de 75 Nm et est associé à une batterie de 500 Wh pour lui assurer une parfaite alimentationL’assistance devient discrète et intelligente grâce à une nouvelle technologie. Elle se compose d’un capteur de vitesse placé sur la roue arrière qui communique avec un écran LCD sur le guidon. Une commande placée sur le guidon permet également de naviguer entre 3 modes: Eco, Trail et Boost. Le pédalier intégré au moteur est disponible en deux tailles: 34 ou 38 dents. Un guide chaine vient compléter le tout pour plus de sécurité.

Le karma XT+Di2 est commercialisé au tarif conseillé de 3.699€.
Renseignements  www.o2feel.com


Malestroit ; les camping-caristes auront leur pardon ! 

Un premier pardon des camping-caristes à Malestroit en même temps que la fête patronale de Saint-Gilles. L’idée a germé en juin, la manifestation est bien prévue, pour samedi 2 septembre.

On connaît le pardon des Motards, le 15 août à Porcaro. Un peu moins celui des automobilistes en juillet, au Folgoet. Alors pourquoi pas un pardon des camping-caristes ? Il n’y avait qu’un pas à franchir !.C’est ce qu’ont fait les représentants de la paroisse et de la municipalité, qui avaient envie de donner une nouvelle impulsion à la procession, qui entoure la fête patronale dédiée à Saint-Gilles. « Les nombreux camping-cars présents dans la cité, et leur accueil gratuit divise et passionne les Malestroyens. Alors, nous avons eu l’idée d’un accueil spécial pour eux. Comme, par exemple, un pardon », confie Père Yves Carteau, curé archiprêtre de la paroisse.Le pardon sera placé sous la protection de Saint-Gilles, et la bénédiction se fera en présence de la main reliquaire du saint-patron de la paroisse.

Qui est Saint-Gilles ?

D’origine grecque, Saint-Gilles a vécu longtemps en ermite, au VIIe siècle, dans les forêts du Gard. Il fonde une abbaye, près de Nimes, dans une petite ville, qui porte aujourd’hui le nom de Saint-Gilles-du-Gard. Situé sur l’un des chemins de Compostelle, le monastère accueillait de nombreux pèlerins, d’où sa popularité. Une scène, reproduite sur la grande verrière de l’église de Malestroit le rendit célèbre : une biche pourchassée, qui vient se réfugier, apeurée, dans les bras de Saint-Gilles, qui reçoit la flèche destinée à l’animal. C’est la raison pour laquelle on l’invoque notamment pour guérir de la peur.« On l’invoque également pour les maladies nerveuses, pour trouver un mari, ou la stérilité des couples. C’est aussi le patron des nourrices et assistantes-maternelles, des lépreux, des archers, des soldats, des maçons. On l’invoque aussi pour la sécheresse », énumère le curé doyen.

Sur inscriptions

Pour une meilleure organisation, le nombre de places sera limité. « Les inscriptions sont à faire avant le 26 août, et seulement par courrier, à l’aide du bulletin avec participation, aux frais fixée à 10 € », notent les organisateurs, avec la collaboration de l’association Malestroit initiatives, présidée par Jean Brook.Les bulletins sont disponibles à l’office de tourisme, au presbytère, ou à la mairie. ou sur le site : www.pardondescampingcaristes.fr

Samedi 2 septembre, 11 h, verre de l’amitié offert par la municipalité et informations sur l’espace parking, distribution de kit pèlerin, retrait des billets pour le repas, en soirée. Arrivée le vendredi 1er septembre entre 14 h et 22 h, ou le samedi 2, entre 9 h 30 et 10 h 30, dans un espace parking (accès avec le Pass obligatoire, apposé sur les pare-brise).


Privées du parking de la Licorne , où se posent les camping-cars ?

Comme elle l’avait annoncé, la ville de Dunkerque a fermé pendant ces vacances l’accès aux camping-cars du parking de la Licorne au parc du Vent, à Malo. Quels endroits ont-ils trouvé en guise de roue de secours ? Comment y vivent-ils ?

Guy et Monique étaient des habitués du parking de la Licorne. Ils se sont posés sur les nouvelles places réservées par la ville aux camping-cars.

Ça y est, un portique a été installé à l’entrée du parking près du parc du Vent à Malo. Les camping-cars, qui en avaient fait leur aire, ne peuvent plus y entrer. Monique et Guy, des Belges de la région de Namur, qui y étaient venus pas plus tard que fin juin, s’y sont cassé le nez mardi soir. «  Il faudrait qu’il y ait un panneau au bout de la rue, parce qu’après, c’est difficile de faire demi-tour  », suggèrent-ils.

Le couple, des pros du camping-car, s’est installé à l’endroit recommandé par la ville, au rond-point entre le camping et le collège Gaspard-Malo, où quelques places ont été tracées à la peinture. Habitués à vadrouiller et débrouillards, Monique et Guy s’adaptent : ils sont bons marcheurs, utilisateurs de la navette plage et du bus gratuit le week-end et, même s’ils ont été réveillés la nuit par le bus qui y stationne entre deux circuits, se disent pas gênés par le bruit.

Le parking de la Licorne, ils aimaient bien tout de même : «  On voyait la mer. On faisait les courses à Carrefour, parce qu’on n’arrive pas avec tout ce qu’il faut pour une semaine. On allait deux fois au restaurant. C’était convivial et on gérait le lieu entre nous pour le bruit, les emplacements, les déchets  », détaille Guy qui, au lendemain de son arrivée est retourné sur place et a vu des agents de la ville qui nettoyaient : «  Ce matin, le parking était sale.  » Sans compter que les jours de beaux temps, comme on en a connu en début de semaine, un ballet incessant de voitures y défile. On a connu plus calme.

Le long du collège Gaspard-Malo, avec ses quelques places plutôt fréquentées bien qu’elles soient «  un peu trop étroites  », remarquent Guy et Monique, le couple n’a pas retrouvé les habitués du parking de la Licorne. Il faut dire que ceux que nous avions interrogés, début juillet, n’avaient pas manifesté un enthousiasme débordant à l’idée d’aller occuper ces emplacements. Et comme on peut le constater, les camping-cars se sont trouvé divers points de chute.

D’un parking à l’autre

Venue à plusieurs véhicules, cette autre famille de Namur, qui fréquentait le parking du bord de mer, s’est posée sur le grand parking le long du complexe sportif de la Licorne, avenue des Sports. Pas question pour elle d’aller sur le parking Gaspard-Malo : «  Il n’y a que cinq places, pas de poubelles ni d’eau  », déplore la chef de famille (notre photo). Son nouveau lieu de villégiature n’est pas du tout prévu pour cela, mais pas interdit non plus (lire ci-dessous).

En cette semaine du 15 août, pas mal de camping-cars ont aussi migré à l’autre bout de la plage pour s’installer au Grand Large, sur le parking du FRAC, autour du port de plaisance et jusqu’à l’écluse Tixier, le long du chenal, pour les plus curieux. Comme s’ils anticipaient sur la future aire de service, promise dans ce secteur par la ville pour l’année prochaine (notre édition du 4 juillet).

Stationner n’est pas camper

Le site Internet de la fédération française des campeurs, caravaniers et camping-caristes (FFCC) rappelle les règles qui prévalent pour les camping-cars sur le domaine public. Pour eux comme pour les autres véhicules, le Code de la route fait loi. Ils ont donc le droit de «  garer leur véhicule pour une journée ou une nuit sur ses quatre pneus, sans cale et sans objet extérieur  ». En revanche, si le véhicule est sur cales, que ses occupants sortent table, chaises, auvents, attaquent le barbecue et l’apéro, ils sont considérés comme campeurs et dépendent du coup du Code de l’urbanisme. Ils peuvent alors être verbalisés.

Pas si simple…

Les choses pourraient, on le voit, être assez simples. Mais la réglementation française étant pleine de ressources, le Code des collectivités territoriales ouvre la possibilité aux maires, dans le cadre de leurs pouvoirs de police, d’interdire, «  par arrêté motivé, l’accès de certaines voies ou de certaines portions de voies ou de certains secteurs de la commune aux véhicules dont la circulation est de nature à compromettre la tranquillité publique, la qualité de l’air, la protection des espèces animales ou végétales, la protection des espaces naturels, des paysages ou des sites ou leur mise en valeur à des fins esthétiques, écologiques, agricoles, forestières ou touristiques  ». «  De tels arrêtés ne peuvent viser les seuls camping-cars, mais une catégorie globale de véhicules. Les panneaux d’interdiction de stationner visant uniquement les camping-cars sont discriminatoires donc illégaux  », indique la fédération française des campeurs, caravaniers et camping-caristes. Les recours menés devant les tribunaux administratifs contre les communes par des associations de camping-caristes ne manquent pas…


Carte grises : ce qui change

Les pouvoirs publics ont modifié certaines démarches liées aux cartes grises de véhicules. Désormais, plusieurs demandes s'effectuent uniquement par Internet.

Carte grise : des démarches à effectuer sur Internet

Les usagers n'ont plus le choix. Et dans un sens, cela n'est pas plus mal. Finis les dossiers interminables et les longues files d'attente à la préfecture de votre département, dans le but laborieux d'effectuer des démarches concernant une carte grise. Depuis le 7 août dernier, certaines demandes s'effectuent uniquement par Internet.

Afin de garantir la sécurité des démarches et des informations, ces demandes doivent s'effectuer directement sur le site de l'Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Bien entendu, le fait que cela s'effectue sur Internet reste totalement gratuit pour tout demandeur. Ce dernier pourra cependant gagner un temps précieux en s'épargnant parfois plusieurs allers-retours à la préfecture.

Simplifier la vie des usagers

Désormais, pour changer le titulaire du certificat d'immatriculation (carte grise) d'un véhicule, pour déclarer la vente d'un véhicule (certificat de cession) ou bien pour modifier son adresse sur la carte grise, il suffit de se rendre sur le site de l'ANTS et de se laisser guider dans les procédures. Cela vient s'ajouter à la possibilité de refaire sa carte grise, également sur Internet.s

Ces évolutions s'inscrivent dans la volonté des pouvoirs publics de simplifier au maximum les démarches des usagers. Bien entendu, le gouvernement a pensé aux personnes ne disposant pas d'Internet et d'un ordinateur ou d'une tablette à domicile. Pour elles, des points numériques ont été mis en place dans plusieurs communes de l'hexagone.


Communiqué - Inauguration de la nouvelle concession SLC de Tours !

Le groupe SLC inaugure sa nouvelle concession de Tours les 1,2 et 3 septembre prochain. Une nouvelle adresse, de nouveaux bâtiments et l’ouverture d’un magasin Narbonne Accessoires. C’est un programme très complet qui attend les visiteurs pour cet évènement incontournable de la rentrée camping cariste en Touraine.

Côté festif, « Scènes de ménages » s’invite aux Portes Ouvertes de Tours. À cette occasion, Huguette et Fabien, 2 acteurs de la série de M6 inaugureront la nouvelle concession. Selfies, photos et autographes seront de rigueur !

Vous pourrez découvrir en avant-première, les gammes 2018 parmi une sélection des plus grandes marques de camping-cars et caravanes : Adria, Bavaria, Carthago, CI, Hobby, Le Voyageur, Notin ou Pilote, Silver et Sterckeman.

 À l’occasion des 20 ans de partenariat avec le groupe PILOTE, SLC présentera une édition plus que spéciale à travers un modèle exclusif nommé « Collector ». Attention cette série spéciale est limitée à 30 exemplaires numérotés et signés.

Coté bonnes affaires, vous pourrez aussi profiter également des remises exceptionnelles sur les modèles 2017 et fins de série. Des ventes flash seront proposées à tout instant dans le nouveau magasin Narbonne Accessoires

Lors de ces 3 jours, vous pourrez retrouver tous les services SLC dont le financement de vos projets avec les partenaires financiers Viaxel, Cetelem ou Financo.

Nouvelle adresse : Avenue des Landes du Cassantin – 37210 PARCAY MESLAY

Contact : c.brossier@sud-loire-caravanes.fr     tel : 02.47.29.01.11

Inscrivez-vous dès maintenant en remplissant le formulaire en cliquant sur le formulaire ci-dessous : www.sud-loire-caravanes.com/actualites/inauguration-de-nouvelle-concession-de-tours/


Une vignette camping-car pour financier l'accueil

Une vignette camping-car pour financer les aires d'accueil

Le Monde du Camping-Car a publié dans sa rubrique Courrier la proposition d'un lecteur, favorable à la création d'aires de stationnement normées, gratuites et financées par une vignette à apposer sur les pare-brises des camping-cars. Deux autres lecteurs nous ont écrit pour manifester leur désaccord.

Débat dans les colonnes du Monde du Camping-Car. Nous avons publié dans la rubrique Courrier du magazine la lettre de M. Joël Dupuy. C'était dans notre édition de juin 2017 (n°292). En bref, M. Dupuy milite pour qu'une réglementation nationale encadre la création d'aire de services: standardiser leur conception, encourager leur création, veiller à ce que tout le territoire soit également couvert. Et faire en sorte que le stationnement soit gratuit sur toutes ces aires de stationnement. Pour financer ce projet, il propose que les camping-caristes s'acquittent d'une vignette à apposer sur leur pare-brise. Dans son courrier, notre correspondant cite abondamment un rapport étudié à l'Assemblée Nationale en 2010, qui allait dans le sens d'une normalisation des aires d'accueil, et que l'on peut consulter en cliquant sur ce lien (mais qui n'a été suivi d'aucune action publique).

De grâce, pas de taxe!

Il n'a pas fallu attendre pour recevoir des réactions à la proposition de M. Dupuy. Nous avons ainsi publié dans le n°293 deux courriers de lecteurs s'opposant fermement financement par le biais d'une vignette. D'abord, Claude Marionneau, camping-cariste convient qu'il "faut encourager les communes à aménager des aires de stationnement pour camping-cars", mais s'oppose à la création d'une "énième taxe dont nous sommes largement pourvus dans notre beau pays." M. Marionneau propose une autre solution: "un stationnement raisonnablement payant", soit selon lui entre 5 et 10 euros.

Normer les aires, c'est interdire le stationnement

M. Michel Gireaud, de Charente-Maritime, souhaite quant à lui que les camping-caristes puissent continuer à stationner hors des aires d'accueil. Ce camping-cariste, qui déclare appartenir au comité de liaison de la FFACCC (Fédération des clubs de camping-car), rappelle que les camping-cars appartiennent comme les autos à la catégorie M1. Ils "peuvent stationner librement sur le domaine public en respectant les règles élémentaires du savoir-vivre". Il ajoute: "De grâce, arrêtons avec toutes ces restrictions en place sur notre beau territoire, avec ces signaux qui n’existent pas au Journal officiel, avec ces arrêtés municipaux illégaux concernant nos camping-cars. Avec de telles idées, nous serions “parqués” bien loin des centres-villes, car certaines communes sauteraient sur l’occasion pour nous éjecter loin de la vue de leurs citoyens." M. Gireaud rappelle aussi que certaines communes ont été condamnées pour avoir voulu interdire le stationnement des camping-cars: "Ces panneaux non réglementaires et illégaux sont financés par nos impôts. Et je n’oublie pas non plus le montant des travaux nécessaires pour mettre en place ces directives illégales."

L'eau des aires: vingt fois plus chère

S'il souhaite que les camping-cars puissent continuer à stationner librement, M. Gireaud est favorable au paiement des services… mais à des tarifs raisonnables. "Nous voyons fleurir des forfaits englobant le stationnement plus les vidanges et le ravitaillement en eau d’environ 100 litres, pour environ 7 à 10 € pour 24 heures. Alors que pour une somme de 7 € on peut avoir entre 1.500 et 2.000 litres suivant les régions dans nos maisons."


Ecotaxe en Corse l'ATC nous dit tout

L’ATC, l’agence de tourisme corse est l’auteure du rapport concernant la présence des camping-cars sur l’Île. Validé fin juillet par l’Assemblée corse, le rapport évoque la possibilité d’une écotaxe pour les camping-caristes ne respectant pas l’interdiction du bivouac sauvage.

Le sujet fait déjà réagir la communauté des voyageurs itinérants. Afin de clarifier le projet, Mme Maupertuis, présidente de l'agence du tourisme de la Corse, a répondu aux questions de Camping-Car Magazine et ainsi vous faire mieux comprendre les enjeux de ce rapport.

Comment en est-on arrivé à rédiger ce rapport ?

« La question de la gestion des campings cars en Corse n’est pas nouvelle. Le territoire renommé pour la qualité de ses paysages naturels et sa préservation se prête en effet à la découverte en itinérance des sites au détour de routes sinueuses avec des traversées étroites de villages peu adaptés d’ailleurs à ce type de véhicule. Or près de 28.000 campings cars débarquent en Corse pour des séjours touristiques assez longs (supérieur à 10 jours). Leur fréquentation est de plus importante entrainant un accroissement des stationnements abusifs.

En particulier, la pratique du camping sauvage dans des sites naturels protégés, forêts, bords de rivières, plages, considérant peut-être qu’en Corse tout est permis au mépris des lois existantes s’est étendue sur toute l’île à la vue de tous. Naturellement cela a entraîné un mécontentement de la population, des élus locaux dépourvus et des professionnels du tourisme face à ce phénomène.

Le nouvel exécutif de Corse, particulièrement sensible à la protection de l’environnement et aux effets de seuils acceptables en tourisme s’est emparé du sujet. L’ATC a donc présenté un rapport et des propositions à l’Assemblée de Corse après une série de consultations avec les collectivités locales, les gestionnaires de sites, les professionnels de l’hôtellerie de plein air, les compagnies maritimes… »

Que propose-t-il concrètement comme solution ?

« La première proposition consiste à convaincre les adeptes de cette forme de tourisme que l’île est un espace fragile et protégé et qu’il n’est pas possible de séjourner n’importe où, sans l’accord des propriétaires ou des gestionnaires. A priori, les campings caristes, s’ils sont respectueux de la nature devraient être sensibles à ce message. Il s’agit d’abord de communiquer sur l’interdiction du camping sauvage en Corse qui est parfaitement précisée dans le code des collectivités territoriales que les camping caristes connaissent bien, même s’ils l’oublient fréquemment, déballant leur matériel de camping en bord de plage, en forêt ou en site naturel protégé, pensant probablement que la verbalisation sera hypothétique. La communication et la pédagogie sont prévues à la fois en amont à la réservation du billet auprès des compagnies maritimes, mais aussi pendant le voyage par de l’information diffusée sur les ferries et en aval pendant le séjour par des rappels au bon comportement.

La seconde proposition vise à réguler cette fréquentation croissante en l’incitant à passer des nuitées dans les campings ou dans les aires aménagées spécifiquement pour les camping-cars. Il n’y a en effet aucune raison que le camping-cariste, comme tout autre touriste, ne contribue pas aux efforts publics en matière de gestion de l’eau, d’assainissement, de gestion des ordures ménagères et ne participe pas aux équipements publics dont il bénéficie. Les autres formes de tourisme y contribuent toutes, ne serait-ce que par le paiement d’une taxe de séjour.

Dans cet esprit, la solution retenue consiste à prélever à l’entrée, une taxe environnementale suffisamment dissuasive pour qu’il ne s’agisse pas d’un permis de polluer et qui permette de financer des équipements de nature à accueillir dans de bonnes conditions ces clientèles et à protéger l’environnement. Cette taxe serait conditionnelle et liée aux comportements vertueux dans la mesure où elle serait remboursable pour ceux qui ont passé des nuitées dans des établissements dédiés - qui ne manquent pas puisque l’île compte près de 220 campings. » 

Conséquences attendues une fois la mise en place

« La Corse n’a pas vocation à faire du tourisme de masse, sa faible population -320.000 habitants permanents – la qualité de son territoire, et son identité forte commandent de maintenir les équilibres environnementaux, sociaux et sociétaux.   Ainsi l’île ne court pas après le plus de touristes pour lui préférer un « mieux tourisme ».

Pour les camping caristes habitués à fréquenter les établissements de plein air (une bonne majorité 60 à 75%), cela ne changera rien. Les campings sont d’ailleurs le plus souvent remarquablement bien placés dans toute l’île.

Pour ceux qui pensaient arriver dans un territoire de non droit, ceux-là devront choisir.

  •  - Soit ils décident de respecter les règles et payer l’écotaxe remboursable ; ils viendront augmenter les nuitées de campings et seront les bienvenus. Ils verront leur vignette environnementale remboursée à leur départ. Ce sera donc neutre pour eux et positifs pour l’environnement ;
  •  - Soit ils décident de fonctionner en totale liberté au mépris de toutes les règles ; nous ne pouvons pas leur interdire de venir puisque nous respectons le droit de libre circulation des personnes mais l’écotaxe ne sera pas remboursée. Cela ne les dispensera cependant de l’obligation de respecter toutes les lois.

L’objectif consiste bien entendu, non pas à repousser mais bien à réguler complètement ce phénomène qui a pris des proportions considérables en Corse. L’accès au territoire exceptionnel de l’île obéît à un minimum de contraintes, exactement comme d’autres sites majeurs dans le monde. Il s’agit juste d’édicter des règles et d’inciter à les respecter ; d’améliorer les conditions d’accueil et de protéger l’environnement en même temps. »

Suites de ce rapport

« Ce rapport, a été, il convient de le souligner, approuvé par tous les groupes politiques représentés à l’Assemblée de Corse à l’exception des communistes qui se sont abstenus, c’est dire le consensus que recueille dans l’île cette prise en charge du problème, attendue depuis quelques années.

S’agissant d’une taxe environnementale pour la Corse, la délibération de l’Assemblée de Corse va être transmise au Premier ministre avec pour objectif de la voir inscrire dans la Loi de finances avant la fin de cette année.

Côté pratique, c’est à l’Agence du Tourisme de la Corse qu’a été confiée la mise en œuvre du dispositif qui nécessitera la création d’une plateforme digitale spécifique sur laquelle les campings-caristes pourront acheter et télécharger leur vignette environnementale, ainsi que la mise en place d’un système de lecture optique et numérique pour les gestionnaires de campings ou d’aires communales. Il permettra d’alimenter en temps réel la plateforme de gestion du dispositif et procéder très rapidement au reversement de la taxe, lorsqu’il y a comportement vertueux des camping caristes. »


"Votre reportage sur le camping-car est dangereux " ; le Président  de FFACC écrit à M6 et au CSA , c'est du n'importe quoi sa il avent des choses poufff arrêter sérieusement !

Zone Interdite sur M6 le 27 juillet 2017

Un documentaire diffusé dans l'émission Zone Interdite sur M6 le 27 juillet 2017 suit une famille pendant ses vacances à bord d'un camping-car. Pendant que papa conduit, maman nettoie la douche et les deux petites filles sautent sur le lit central. Le président de la FFACCC a écrit à la chaîne de télévision et au CSA pour dénoncer ce reportage.

Si vous avez regardé la télévision le 27 juillet au soir, vous êtes peut-être tombé sur un documentaire consacré au camping-car. Diffusé dans l'émission Zone Interdite et intitulé "Vacances en Camping-Car: l'aventure sur la route", ce film de plus d'1h30 compile tous les thèmes que l'on a déjà vus sur le sujet. La caméra embarqué nous permet de suivre plusieurs camping-caristes néophytes: une famille partant visiter Venise avec un camping-car de location, un groupe de quadra passant un week-end dans des combis Volkswagen restaurés par un loueur, et un couple de retraités prenant livraison d'un liner Morelo de 12m de long et 4,20 de haut. On y suite aussi une famille partant séjourner en Normandie à bord d'une mini-caravane, mais c'est un sujet qui nous concerne moins.

Les enfants sans ceintures à l'arrière

Les mésaventures qui surviennent à ces sympathiques camping-caristes sont tout à fait prévisibles: impossibilité de stationner devant la mer à Antibes, inconfort des nuits à bord d'un combi vieux de 30 ans, émerveillement des heureux propriétaires du luxueux intégral. Quelques séquences nous ont néanmoins surpris, et auront certainement choqué bien des téléspectateurs, camping-caristes ou non. Ces scènes concernent la famille d'Audrey et Yannick, qui semblent peu soucieux du port de la ceinture de sécurité. A plusieurs reprises, on remarque que les deux petites filles  de la famille sont bien placées sur la banquette, mais sans leur ceinture, alors que le profilé roule. Puis la mère de famille se lève, pour aller fermer la porte de la chambre qui claque dans les virages. Pas un mot de la journaliste pour signaler l'illégalité d'un tel comportement, ni pour prévenir des risques encourus.

Sur la route, elle fait le ménage

Dans une autre séquence, aux deux tiers de l'émission, le camping-car roule vers sa destination finale. Yannick et Audrey doive le rendre au loueur: un particulier. On voit alors les enfants allongées sur le lit pendant que le papa conduit… et que la maman nettoie la douche! Soucieuse de rendre au propriétaire un camping-car en parfait état, Audrey récure la salle de bain pendant que le camping-car roule. "Je suis secouée! Les coups de freinage, les virages, les accélérations…", se plaint la mère de famille, tandis que ses filles rigolent à l'arrière, assises sur le lit central. 

Le président de la FFACCC sort sa plume

Il n'en a pas fallu plus pour que le président de la Fédération française des associations et clubs de camping-cars (FFACCC), Alain Clavier, prenne la plume et adresse à la chaîne de télévision ainsi qu'au Conseil supérieur de l'audiovisuel une lettre véhémente. "Il serait prudent, avant de diffuser des émissions telles que Zone interdite du 27 Juillet (Vacances en Camping Car), que vous vous informiez sur les législations en vigueur, et que dans le doute vous demandiez l’avis des Fédérations (2 en France). Cela éviterait d’induire en erreur: les nouveaux adeptes et les futurs camping-caristes."

Mauvaise image du camping-car

Alain Clavier a bien sûr remarqué la scène montrant les passagers du camping-car sans ceinture de sécurité. Il cite aussi d'autres passages, lors desquels on peut voir des camping-caristes sortant tables et chaises de jardin sur leur place de stationnement. "Ce sont des pratiques de ce genre qui incitent les municipalités à poser des barres de hauteur et à prendre des arrêtés interdisant le stationnement des camping-cars."

"Votre reportage est dangereux"

Nous notons surtout que les séquences montrant les enfants et la mère de famille à l'arrière du véhicule sont à peine commentées par la journaliste. "C'est la fin des vacances, alors les enfants ont obtenu l'autorisation exceptionnelle de quitter leur place pour profiter des derniers kilomètres à l'arrière du véhicule sans les ceintures de sécurité." Pas le moindre message pour prévenir les téléspectateurs que cette pratique est réprimée par la loi, autant que dangeureuse. Le président de la FFACCC s'inquiète que des camping-caristes néophytes choisissent de suivre cet exemple: "Votre reportage est source de confusion et surtout présente un danger potentiel pour ceux qui mettraient en application les images que vous avez diffusées."

Une publicité de la prévention routière

Ironie du sort, ce documentaire, diffusé en Replay sur le site internet de la chaîne, est précédé d'un spot publicitaire de la sécurité routière, où une petite fille demande à ses parents de l'attacher à l'arrière de la voiture. M6 aurait-elle été contrainte de diffuser cette publicité? On n'a pas besoin de le savoir. Les autres messages publicitaires (un peu trop longs et abondants à notre goût), vantant les mérites d'une marque de céréales au chocolat, n'ont eux, aucun rapport.


Stand Up Paddle : la planche gonflable de Décathlon idéale pour les camping-caristes

Stand Up Paddle Race, de Decathlon

La pratique incontournable de l’été en bord de mer est le stand up paddle. Et pour le rendre accessible à tous et notamment aux camping-caristes, Decathlon le met en sac, pour le ranger dans une soute!

Le stand up paddle de balade est devenu le sport tendance et incontournable de l’été. Le problème, c’est l’encombrement et le poids de la planche! La nouvelle Stand Up Paddle Race de Décathlon résout ce problème. Elle est gonflable, légère, maniable et compacte. Moins de 10 minutes suffisent pour gonfler à 17PSI la planche avec une pompe haute pression, et quelques secondes pour la dégonfler et la ranger dans son sac de transport. La bonne rigidité est obtenue grâce à la technologie "drop stitch". Des milliers de filaments de nylon situés à l’intérieur de la planche permettent de relier et maintenir parallèle sous pression, la partie supérieure et inférieure de la planche. La Stand Up Paddle Race est commercialisée au tarif de 599,99 €.
Renseignements www.decathlon.fr

 

Principales caractéristiques techniques

Stand Up paddle gonflé
Longueur : 381 cm
Largeur : 66 cm
Epaisseur : 15 cm
Volume : 275 litres
Poids : 11 kg
Dimensions du sac rempli : 90 x 44 x 24 cm


Cette article me fait bien rigoler !

Voiture et camping-car sur le même parking : le débat .

Aire de camping-cars de Tours (Indre-et-Loire)

Des parkings partagés entre voitures et camping-cars, ça existe. Qu'en pensent les camping-caristes? Préfèrent-ils rester entre eux, où le voisinage avec les automobilistes pose-t-il certains problèmes? Nous avons posé la question aux intéressés sur notre page facebook, et recueilli les avis les plus intéressants.

Beaucoup de camping-caristes revendiquent le droit de stationner sur les mêmes places que les voitures. Et c'est bien légitime, tant qu'aucune infraction n'est commise. Nous aimerions ainsi pouvoir passer la nuit sur le parking à côté du phare, ou même celui qui se trouve dans le centre du village, et depuis lequel on peut faire toutes ses courses à pied, sans passer par le supermarché. En gros, les camping-caristes revendiquent le droit d'être des automobilistes comme les autres. Mais sommes-nous prêts à accepter la contrepartie?

Des voitures chez les camping-cars…

En France, il existe un bon nombre d'aires d'accueil dédiées aux camping-cars. Sur celles qui sont dotées de barrières et d'un horodateur automatique, pas de problème: il serait fou, l'automobiliste qui paierait un forfait camping-car pour garer sa voiture. Sur des aires libres d'accès, en revanche, il arrive que des voitures s'arrêtent pour une période plus ou moins longue. Et puis il y a aussi des parkings sur lesquels tout le monde peut stationner librement, pour la nuit. Des parkings sans barre de hauteur, équipés ou non d'une borne de services.

Votre expérience, vos témoignages

La question que nous avons posée aux abonnés de la page facebook du Monde du Camping-Car n'est pas une question de légalité. Ce que nous souhaitons connaître, c'est votre expérience de camping-caristes. Les nuits passées sur des parkings partagés avec les voitures sont-elles moins confortables? La présence des autos vous dérange-t-elle, d'une manière ou d'une autre?

Ça vous dérange, quand le parking pour camping-cars est partagé avec les voitures? Quels désavantages y voyez-vous?

Marc: Ça me dérange quand cela nuit à la tranquillité ou qu'il ny a pas de place disponible. Sinon, la cohabitation ne me pose aucun problème.

Colette: Oui, beaucoup. Ce n'est pas la même tranquillité, il y a plus de bruit. Et on a toujours l'impression de gêner, même s'il y a de la place.

Jacky: C'est qu'ils se garent n'importe comment sans se soucier que nous devons descendre par le porte de la cellule et non du camion! Que notre véhicule est plus large pour les manœuvres. Et que trop souvent, nous devons payer le stationnement, quand pour la voiture… c'est gratis!

Pierre: Il serait stupide de réclamer l'exclusivité pour les camping-cars. Nos véhicules sont es véhicules légers comme ceux de tourisme, les parkings sont donc ouverts aux premiers comme aux seconds. Ainsi contribuerons-nous à moins de discrimination (encore faut-il que le comportement suive…).

Marie-Renée: pas de soucis. Tant que l'on peut se garer et que les voitures ne prennent pas toute la place, comme cela arrive!

Roger: Si c'est gratuit et qu'ils nous laissent de la place pour manœuvrer, pas de soucis. Mais si comme je l'ai déjà vu (à Saint-Michel-Chef-Chef), nous payons un droit de stationner mais pas les voitures, alors là, non, ils vont ailleurs!

Jo: Avec le respect, on peut tout partager.

Dominique: C'est pas juste, parce que nous n'avons, nous, pas le choix de pouvoir nous garer normalement sur les autres places de parking bien qu'étant des véhicules comme les autres. Au final, oui, ça dérange. Ça énerve.

Christine: Ce n'est pas parce qu'il y a une place pour vidanger que c'est un parking réservé aux camping-cars. Sur une aire spécifique, il est vrai qu'un afflux important de voitures peut poser un problème en réduisant le nombre de places.

Jean-Raymond: A chacun son aire de stationnement. Les poids lourds sur leurs parkings, les camping-cars sur les aires et les voitures sur leurs emplacements. Il y a des règles, un code de la route que personne ne respecte et c'est le foutoir!
Pierre: Erreur; le code de la route ne stipule aucune différence entre autocaravane et automobile, toutes deux VL.

Colly: Ce qui me dérange, c'est quand les voitures occupent les places réservées aux camping-cars et que les autorités ne font rien, elles si promptes à déloger un camping-car dans le cas contraire.


Un article trouver sur le web camping-car !

Camping-car : La CTC tente de trouver une solution fiscale à ce casse-tête touristique et environnemental

Plus de 28 000 camping-cars sont entrés en Corse pendant la saison estivale 2015. Ce phénomène touristique, en pleine expansion, suscite dans l’île, comme sur le continent, une forme de rejet tant des habitants que des professionnels du tourisme par les nuisances qu’il provoque. Au pilori : le manque de régulation, les problèmes de circulation, le stationnement anarchique, le risque environnemental, le camping sauvage et le non-paiement de la taxe de séjour. Dans une île où la pression touristique est déjà très forte, l’Exécutif territorial a décidé de réguler cette forme de tourisme à travers plusieurs dispositifs, notamment un carnet à souches d’amendes ou une écotaxe. Un rapport en ce sens est présenté, ce vendredi, à l’Assemblée de Corse. Décryptage.
Camping-cars : La CTC tente de trouver une solution fiscale à ce casse-tête touristique et environnemental
 
Arcachon, Hendaye, Rochefort, La Rochelle, La Flotte-en-Ré, Mathes-La Palmyre, Carolles, Cancale, Pornic, Les Sables-d'Olonne, La Bernerie-en-Retz… Toutes ces communes du continent ont un point commun : le raz-le bol des camping-cars qui envahissent, chaque été, leur territoire en toute anarchie ! Avec beaucoup d’autres villes majoritairement littorales, elles ont pris des arrêtés et mis des panneaux d’interdiction de stationner. Des arrêtés apparemment illégaux, généralement cassés par les tribunaux administratifs qui sont automatiquement saisis par le très actif lobby des camping-caristes. Les mairies condamnées, en plein désarroi, font de la résistance et refusent, pour beaucoup, de retirer les panneaux. Le phénomène fait florès. Les coups de gueule des riverains inondent les réseaux sociaux. Le bras de guerre, engagé depuis quelques années, tend à se durcir. Il est à la hauteur de l’expansion d’une pratique touristique qui génère de plus en plus d’adeptes tout en étant de plus en plus contestée. En Corse, on n’en est pas encore là, mais ça pourrait venir. Même si l’île n’est pas dans le trio de tête des destinations françaises préférées du 1,5 million d’afficionados européens de cette formule de voyage (Bretagne, Côte d’Azur, Aquitaine), elle attire de plus en plus ce type de clientèle avide de découverte, de liberté, de sites naturels et de grands espaces.  
 
3000 véhicules par jour
Selon l’Observatoire régional des transports, - derniers chiffres connus - près de 28 000 camping-cars sont entrés en Corse en 2015, dont plus de la moitié par le port de Bastia, en provenance des ports de Toulon et de Nice. Si à l’instar des autres formes de tourisme, ce trafic reste marqué par une forte saisonnalité : 2/3 des camping-cars arrivent entre juin et septembre, mais, en majeure partie, hors week-end pour des raisons tarifaires évidentes. La plupart effectue des séjours assez longs, 13,2 jours en moyenne, soit l’équivalent d’un million de nuitées… c’est-à-dire environ 3% du total des nuitées touristiques de l’île ! Pendant 4 mois, plus de 2 000 véhicules circulent, donc, chaque jour dans l’île. Le  chiffre dépasse 3000 véhicules par jour pendant les six semaines de la pleine saison avec un pic de 3 350 camping-cars recensés le 11 août 2015. En 2016, la fréquentation a progressé de + 12,4 % contre seulement 1,5 % pour les trafics globaux de véhicules. Comme partout ailleurs, mais peut-être même plus qu’ailleurs, l’essor de ce phénomène inquiète. Ne serait-ce que par son ampleur et son impact indéniable sur un territoire qui subit déjà la forte pression de 3,2 millions de touristes pour 320 000 habitants. Et sur la menace qu’il fait peser sur des écosystèmes fragiles. La Corse est la 1ère région de France métropolitaine par le nombre de ses sites classés et de sa superficie globale protégée. Outre le parc naturel qui couvre les 2/3 de son territoire, elle compte deux parcs marins, une zone Unesco, une réserve Man and Biosphère, six réserves naturelles, des ZNIEFFS, des Zones Natura 2000, des Grands Sites de France…
 
Du camping sauvage
Quel est le problème ? Pourquoi une telle levée de boucliers, un tel rejet des populations résidentes et des professionnels du tourisme ? La polémique est à multiples facettes et s’articule autour de la notion de coût. Premier grief : le coût social. Trop de camping-cars n’arrangent guère les conditions de circulation, déjà très difficiles en été dans les zones touristiques. Ce type de véhicule, totalement inadapté à l’étroitesse et à la sinuosité des routes corses, ne fait qu’intensifier les embouteillages et les conflits d’usage. Deuxième et plus important grief : le coût environnemental du à un stationnement anarchique, autrement dit le camping sauvage, strictement illégal. Selon une étude réalisée sur le continent, seuls 68% des campings caristes fréquentent les campings, ce sont majoritairement des seniors. Le reste, plus de 30 %, y va rarement ou jamais pour les plus jeunes, notamment les moins de 35 ans. Ce qui signifie qu’en plein été, entre 330 et 800 camping-cars sont stationnés dans la nature en Corse, squattent, parfois pendant plusieurs jours, les parkings, les zones commerciales, les places de village, les bords des routes et des plages… se concentrent souvent sur les plus beaux sites, les plus fragiles : l’Ospedale en tête, les plages d’île Rousse ou l’Extrême-Sud. Au mépris de la protection d’espèces animales, végétales ou d’espaces classés, avec les risques inhérents : incendie, pollution visuelle, amas d’ordures, vidanges de fosse et déversement des eaux usées n’importe où…
 
Un coût économique
Au-delà des nuisances environnementales, cette occupation illégale du domaine public a un coût économique, dénoncé tant par les professionnels du tourisme que par les collectivités locales. Le manque à gagner atteint de 2,5 millions € à 4 millions € par an pour les campings où la place de stationnement coûte entre 30 € et 48 € la nuit. Les camping-caristes sont les seuls touristes qui peuvent venir dans l’île, se loger, consommer l'eau et évacuer leurs déchets gratuitement, sans payer la taxe de séjour ! Un coût, stigmatisent de nombreuses voix, supporté par les contribuables. Le problème est que nombre de camping-caristes refusent ce qu’ils considèrent comme un parcage forcé. S'ils ont choisi cette formule touristique, c'est très souvent par souci de liberté, mais aussi pour dépenser le moins possible, jugeant les tarifs des campings trop élevés. La situation pâtit de la faiblesse structurelle des équipements susceptibles d’accueillir ces véhicules dans des conditions adaptées, hors des structures d’hôtellerie de plein air. Si l’on dénombre 170 campings offrant un nombre suffisant de places, il existe, en revanche, peu d’aires de services communales ou privées permettant l’approvisionnement en eau, la vidange des eaux usées et des eaux noires et peu d’aires de stationnement et d’accueil dédiées. L’île ne totalise que trois aires de vidange publique : deux à Barretali et une Ogliastro en Haute-Corse, une autre à Ota en Corse du Sud.
 
Ecotaxe ou carnet d’amendes ?
Le problème est que le droit est inadapté. Il n’oblige pas un camping-car à aller dans un camping. Pire, le code de la route l’autorise même à stationner sept jours au même endroit à condition que ses occupants n’étalent pas table et chaises à l’extérieur. Le manque de moyens de contrôle rend le flagrant délit difficile à établir. D’où l’exaspération des maires qui prennent des arrêtés d’interdiction, mais les communes littorales semblent assez démunies face à cet envahissement. Saisie de la question, l’Exécutif de la Collectivité territoriale de Corse a choisi, à travers l’Agence du tourisme, d’anticiper et de réguler. Un rapport en ce sens est soumis aux élus ce vendredi. Il entend concilier les avantages et les inconvénients de cette forme de tourisme en définissant des mesures de politique publique visant, à la fois, à minimiser les impacts et les risques. Deux mécanismes de régulation sont proposés. Le premier consiste à distribuer, à l’arrivée dans l’île, un carnet à souches d’amendes servant à attester que le camping-cariste a bien séjourné dans des structures dotées d’équipements spécifiques. Avec, dans le cas contraire, le paiement éventuel d’une amende lors du départ. Le second dispositif est la mise en place d’une écotaxe remboursable. Son objectif est double : favoriser un comportement vertueux sur le plan environnemental, et contribuer à la mise aux normes ou à la mise en place d’infrastructures d’accueil dédiées. Une hypothèse privilégiée par l’Exécutif sous réserve de sa validité juridique.

Une famille en challenger : Destination camping-car

Challenger a initié un partenariat original, confier le nouveau Challenger 396 à une famille de 4 personnes pour un test grandeur nature pendant 6 mois sur les routes d’Europe. L’objectif, faire découvrir ce nouveau profilé familial de 7,49 m avec des deux lits superposés escamotables Duo Bed. Un dispositif inédit qui libère un très grand espace à l’arrière : un deuxième salon pour les enfants !

Challenger 396 Destination Camping-car

Marie, Alain et leurs deux jeunes enfants, vont vivre dans le Challenger 396 pendant plusieurs mois, mais également tenir un carnet de route depuis leur page dédiée sur Facebook. Car la famille a plusieurs cordes à son arc, monsieur est photographe, madame est vidéaste.

Ils réalisent films et photos pour les vignerons à travers l’Europe. Depuis 5 ans, leur activité les a conduit à vivre et à se déplacer en camping-car, une capucine Challenger (déjà) : « Pour nous, être sur place c’est pratique, et comme nous partons plusieurs jours, cela nous permet d’être autonomes et avec les enfants ».

Challenger 396 partenariat carte

Pour plus d'information rendez-vous sur le lien du site : http://www.campingcarlesite.com/camping-car-info/2280-une-famille-en-challenger-396-duo-bed-destination-camping-car


Non, l'accès à l'aire ne vous a pas été interdit à Briare : la présidente du club de camping-cariste répond l'article publié par le monde du camping-car .

Aire de camping-car de Briare, dans le Loiret

La président de l'Association Camping-Car Nord Deux-Sèvres répond au courrier d'un camping-cariste, que nous avons publié sous le titre "Une aire municipale réservée par un club, pas d’accord". Mme Couturier contre-attaque: non, l'aire n'était pas interdite. Seuls 19 emplacements sur 40 étaient occupés par le club.

La Présidente de l’Association Camping-Car Nord Deux-Sèvres tient à rétablir la vérité sur le stationnement de ses 19 camping-cars sur le parking de l’aire de service de Briare qui peut en accueillir 40. Cette réservation ne concernait donc que la moitié du parking et l’accès à l’aire de service restait totalement accessible à tous les camping-cars de passage. D’ailleurs, une dizaine de camping-cars ont passé la nuit du 9 au 10 juillet en notre compagnie et lundi 10 à partir de 16h, le parking était entièrement libre. Les panneaux ont été enlevés par nos soins, une trentaine de camping-cars ont passé la nuit avec les 5 camping-cars restants de notre groupe.

Lire la suite de l'article sur le site du monde du camping-car : http://www.lemondeducampingcar.fr/courrier/non-l-acces-a-l-aire-ne-vous-a-pas-ete-interdit-a-briare-la-presidente-du-club-de-camping-caristes-repond.html


Votez pour élire l'aire d'accueil camping-car 2017

Depuis plus de 25 ans, les lecteurs de Camping-Car Magazine participent à l’élection de la plus belle aire d’accueil de camping-cars de France. Cette année encore, la rédaction attend vos suffrages pour décerner le palmarès de 2017.

Pour voter, il suffit de renvoyer à la rédaction votre bulletin de vote, disponible dans le Camping-Car Magazine n°299.

Vous pouvez aussi voter par mail à l’adresse accueilcampingcar@gmail.com en précisant dans l’intitulé du mail « aire de l’année 2017 ». Vos commentaires devront alors mentionner les coordonnées (adresse et GPS) de l’aire et ses particularités.

Il est aussi possible de participer directement en ligne, en répondant au sondage suivant : élection de l'aire d'accueil 2017.

Et pour remercier les électeurs de leur participation, un tirage au sort désignera 10 gagnants qui recevront des lots offerts pas Camping-Car Magazine !

Sont en jeu pour le 1er prix, un tricycle Kiffy d’une valeur de 2 600 €, accompagné de 2 entrées pour le Futuroscope et l’édition 2018 du Guide officiel des aires de services. 2e prix comprend un Cubicool, 4 entrées au parc Futuroscope et l’édition 2018 du Guide officiel des aires de services.

Quant aux 3e et 4e gagnants, ils recevront respectivement 3 et 2 places pour le Futuroscope ainsi que l’édition 2018 du Guide officiel des aires de services.

Enfin, de la 5 à la 10e place, le prix comprend un exemplaire de l’édition 2018 du Guide officiel des aires de services.

Alors n’hésitez pas ! Vous avez jusqu’au 1er septembre pour voter et élire l’aire d’accueil camping-cars 2017 !


C'est du n'importe quoi ! Une aire municipale réservée par un club : " Pas d'accord ! " s'insurge Dominique publié par le monde du camping-car .

Panneau d'interdiction de stationner, à Briare (Loiret)

Voici le message que nous avons reçu de Dominique:

La dernière nouveauté des clubs de camping-caristes, comme sur l'étape du tour de France de ce jour, c'est de bloquer une aire public avec l'accord des mairies. Ici à Briare, l'aire de camping-car, du domaine public, est privatisée pour un club pendant 3 jours.

"Dépenser 1€ doit leur arracher le cœur!"

Pour faire des rassemblements, il y a des campings tout autour de Briare. Je suppose que de dépenser un euro doit leur arracher le cœur! Donc pendant ce temps, comment vont se garer les camping-cars de passage? N'importe où, ce qui forcément ne sera pas bien vu de la police ou de la gendarmerie.

J'espère que cette mairie facture l'immobilisation du parking et encaisse les taxes de séjour. Moi qui vais toujours dans un camping, je paye sans râler cette taxe et je trouve ça normal.


Cette vidéo vous expliquez qu'il faut faire très attention sur les réseaux sociaux vous ne savez pas qui est d'arrière l'ordinateur .


Interdiction des camping-cars : Hendaye condanée en Justice

Hendaye: un panneau d'interdiction des camping-cars

Par un arrêté du 28 mai 2013, le maire d'Hendaye a interdit le stationnement des camping-cars sur une vaste partie du territoire de la commune. Le Tribunal Administratif de Pau, saisi par le Comité de Liaison du Camping-Car, a rendu son verdict le 8 juin 2017: le maire devra abroger son arrêté.

Qu'est-ce que le juge administratif reproche à l'arrêté municipal d'Hendaye? d'interdire "un vaste périmètre urbain sans que la commune apporte de justifications sufffisantes pour fonder une telle interdiction", selon le communiqué que nous a adressé le CLC (Comité de Liaison du Camping-Car). Précisons que cette interdiction s'appliquait 24 heures sur 24 pendant 6 mois de l'année.

Que doit-on en penser? 

Cette décision de justice confirme à une jurisprudence déjà rencontrée dans des décisions de justice, selon laquelle les interdictions de stationnement des camping-cars doivent être limitées géographiquement, et justifiées par des raisons particulières (paysages, patrimoine architectural, circulation…). Donc les maires ont bien le droit de pointer les camping-cars (dont on a pourtant répété que rien ne les distinguait juridiquement des automobiles, sinon leur gabarit). Autre élément important de la décision rendue par le tribunal: "L'existence d'une aire de stationnement pour autocaravanes est sans influence sur l'illégalité de l'arrêté attaqué." Voilà qui va rassurer bien des camping-caristes. Tous ceux qui dénoncent le "parquage" obligatoire sur des aires d'accueil avec un forfait de 24 heures.

Rien de très nouveau

Quelle est la portée de cette décision? Faible… D'abord, elle est limitée au cas d'Hendaye. Donc, ne pas en tirer de conclusions pour toute la France. D'autre part, des juridictions autrement plus importantes ont déjà rendu des décisions plus ou moins favorables aux camping-caristes. La Cour Administrative de Nantes (à l'occasion de 5 affaires touchant des communes du littoral) et le Conseil d'Etat se sont déjà prononcés sur le stationnement des camping-cars, validant certaines interdictions, condamnant le recours à certains panneaux.

Si nous avons un conseil…

C'est de ne pas jouer avec le feu, et de respecter les panneaux et les arrêtés municipaux, même s'ils vous paraissent injustes.


Ce camion tout-terrain cache un camping-car ultra confort : action mobil atacama 5800 par le monde du camping-car

Action Mobil Atacama 5800

Le constructeur autrichien Action Mobil est réputé pour proposer des camions aménagés dotés de remarquables capacités tout-terrain et d'un confort intérieur digne des plus luxueux camping-cars. Cet Atacama 5800 est un motorhome 4x4 de rêve. La marque produit des véhicules dépassant le millions d'euros, mais le prix de celui-ci ne nous a pas été communiqué.

La fiche technique elle aussi appelle les superlatifs:
L x l x h: 8,30 x 2,47 x 3,79m
PTAC: 18 tonnes
2 x 400 litres de carburant
480 litres d'eau claire
Batterie au lithium
1000 watts de panneau solaire

  Sans oublier quelques équipements additionnels:
Système de contrôle de pression des pneus
Réfrigérateur-congélateur de 150 litres
Système audio Bose intégré
Chauffage par le sol

Pour plus d'information rendez-vous sur le lien du site : http://www.lemondeducampingcar.fr/actualite/camping-car/ce-camion-tout-terrain-cache-un-camping-car-ultra-confort-action-mobil-atacama-5800.html


Chère mais bien situées : l'aire camping-car park de vendays-Montalivet (gironde )

Aire Camping-Car Park de Vendays-Montalivet (Gironde)

Une aire a été aménagée à Montalivet plage (Venday-Montalivet) dans le Médoc. En fait, cette aire existe depuis pas mal de temps, et jusqu’à l’été 2016, elle était gratuite, mais sans aucun service et avec un stationnement assez anarchique.

Une grande aire d'accueil clôturée

Cette année, la commune a réaménagé le site, en mieux, sauf qu’elle est gérée par Camping-car Park… L’aire est désormais clôturée, le sol est stabilisé par du gravier et des espaces herbeux et propose au moins 75 emplacements, plus ou moins plats.

Une aire plutôt chère

Le tarif me paraît assez élevé: 11,60€ les 24 h, et il semble que les services seraient compris dans le prix. Camping-car Park fonctionnant par carte, je suppose que l’on doit présenter celle-ci à la borne de services pour y avoir accès. Par ailleurs, l’aire de services est indépendante de l’aire de stationnement, ce qui en soit est une bonne chose, car des camping-cars de passage peuvent se ravitailler ou vidanger sans souci. Cette aire de services offre vidange des eaux usées, vidange des W-C cassettes avec robinet de rinçage, deux robinets de ravitaillement en eau propre, et deux prises de courant. Ces services coûtent 5€ pour 20 minutes. Tarif que je trouve assez élevé…

Super localisation, village sympa

Toutefois, cette aire est très bien placée, juste derrière la dune, au grand calme, le plage est à 100 mètres, le centre ville aussi. Il n’y a pas un brin d’ombre, car pas d’arbre, cet inconvénient tournant à l’avantage pour recevoir la TV sans souci, car tout autour, ce sont des forêts de pins. Montalivet un petit village qui a gardé tout son charme de village de pêcheurs, que des pavillons, pas d’immeuble de hauteur. il est à noter qu’il y a un marché important tous les matins, pas mal de commerces et restaurants, et il y a aussi un petit super-marché ALDI.


Le diesel , bientôt taxé comme l'essence , annonce Nicola Hulot

Le diesel, bientôt taxé comme l'essence, annonce Nicolas Hulot

Le ministre de la Transition Ecologique, Nicolas Hulot, était vendredi 23 juin au matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV et RMC. Il a annoncé que la fiscalité du diesel serait bientôt calquée sur celle de l'essence. Traduction: les dépenses de carburant des camping-caristes vont bientôt augmenter.

La plupart des camping-cars roulent au diesel. Pourquoi? Pour une question de rendement: le moteur diesel est celui qui permet de parcourir le plus de kilomètres pour un poids de charge donné. C'est ce que nous a indiqué une responsable de Fiat Professionnal lors du salon des Véhicules de Loisirs 2016.

Les camping-caristes sont donc directement concernés par cette prochaine mesure annoncée par le ministre de la Transition Ecologique le vendredi 23 juin 2017. Lors de la matinale de BFM TV et de RMC, Jean-Jacques Bourdin n'a pas laissé le choix à son invité: "Fiscalité essence-diesel, vous en parlez. Bientôt la même, quand?"

Nicolas Hulot a confirmé son intention d'aligner la fiscalité du diesel sur celle de l'essence: "On va faire un rattrapage. On va le faire assez rapidement. La fiscalité à la pompe sera la même, dans un horizon assez proche." Les délais ne sont pas clairement exprimés: le ministre a évoqué la "loi de programmation", c'est à dire la loi de programmation budgétaire, mais sans indiquer s'il s'agissait de la prochaine, celle fixant le budget 2018.


Grosse chaleur ; comment se protéger quand on voyage en camping-car

L'été 2017 commence avec une vague de chaleur qui rappelle les épisodes de canicule les plus spectaculaires. Or depuis 2003, on sait qu'il faut prendre très au sérieux ces périodes de grande chaleur. Voici quelques conseils spécifiques qui peuvent vous permettre de mieux supporter les températures élevées lors d'un séjour en camping-car.

Lors de grands épisodes de chaleur, lorsque la température ne descend pas la nuit et peut dépasser les 40°C, le ministère de la Santé met en garde contre les risques liés à la canicule. Voici un lien vers le site internet officiel où sont consignées toutes ces recommandations. Sans doute d'ailleurs en avez-vous déjà pris connaissance par le biais des médias généralistes, télévision et radio en tête.

  Stationner à l'ombre.  Évidemment, toutes les aires d'étape ne proposent pas d'emplacements ombragés. Il pourra donc être utile de faire un tour sur un parking non spécifique, surtout pendant les heures chaudes de la journée.

  Fermer les volets de lanternaux et tous les stores des ouvrants, quitte à vous retrouver dans la pénombre. Ce conseil est aussi valable à l'étape comme lorsque vous roulez, excepté, évidemment, pour ce qui concerne le pare-brise…

  Si votre véhicule n'est pas équipé de la climatisation, évitez de rouler aux heures chaudes de la journée.

  Si votre camping-car possède une climatisation, vous pouvez faire tourner le moteur et l'air condisionné un moment avant de vous coucher, pour rafraîchir la cellule.

  Dormir avec une serviette mouillée sur le corps.

  Essayer de créer un courant d'air avant l'heure de vous coucher.

  Boire et faire boire vos animaux de compagnie. Vous hydrater à l'aide d'un vaporisateur d'eau.

  Privilégier les couchages bas : éviter les lits de pavillon et de capucine.

  Si vous voyagez avec des passagers arrière, n'oubliez pas que la climatisation cabine, une fois la soufflerie convenablement orientée, les soulagera eux aussi. Ne vous fiez pas à la première impression qui, au démarrage, laisse croire que seul le conducteur et le passager avant sont rafraîchis.

  Une précision concernant le véhicule :
Ne vous inquiétez pas si la ventilation du moteur se met en marche. Au-delà de 35°C, elle s'active systématiquement. Ce n'est pas une panne, ni un signe de suchauffe.


Embarquez de l'aire pur à bord de votre camping-car , avec le purificateur Clair d'avidsen

Purificateur d'air Avidsen Clair P1W

Avidsen, société spécialisée dans les systèmes de purification d’air domestiques propose Clair, une nouvelle série de purificateur d’air.

Dans cette gamme, le modèle Clair P1W, spécialement dédié à l’habitacle du véhicule, est équipé d’un système de filtration exclusif pour traiter efficacement les principales sources de pollution intérieure et leurs facteurs de risques sur la santé. Grâce à leur technologie Nano e2f brevetée et leurs trois étages de filtration, les filtres, dont sont équipés les purificateurs d’air Clair, capturent et retiennent toute particule, bactérie, grain de pollen ou de poussière d’une taille supérieure à 0.1 micromètre. Leur faible encombrement et la nuisance sonore extrêmement réduite permettent une utilisation nomade dans le salon, ou dans la chambre d’un camping-car. Leur faible consommation électrique permet de les alimenter par le port USB d’un ordinateur, le chargeur d’un téléphone portable, ou la prise USB de bord, une batterie USB externe, etc (le câble d’alimentation USB vers micro USB est fourni).

Les filtres de remplacement comportent deux des trois étages de filtration, le troisième ne nécessitant aucun remplacement. Le filtre Clair P1W est commercialisé en ligne sur au tarif de 179€.
 

  Principales caractéristiques

Alimentation par câble micro USB
Zone d’action: 4m²
3 vitesses réglables
3 étages de filtration: polarisation / filtration Nano e2f / neutralisation des odeurs
Taille limite des particules filtrées: 0.1μm
Niveau sonore: 30 dB maximum
Consommation électrique: 1.5 W maximum
Durée de vie du filtre: 6 mois
Taille: 75 x 173 mm
Poids: 0.5kg
Tarif appareil: 179 €
Tarif du lot de 3 filtres: 49,90 €


Le dernière Numéro de Camping-car magazine de Juillette !

( Un grand merci pour l'équipe de camping-car magazine pour c'est magazine très bien conçus un grand merci à vous continuer ainsi )

Le Camping-Car Magazine n°298, daté du mois de juillet arrive dans les kiosques. Il présente les super offres de cet été 2017. Avec l’arrivée des beaux jours, l’appel du camping-car se fait d’autant plus fort. Ça tombe bien puisque l’on arrive dans une période propice à l’achat et aux bonnes affaires. Les concessionnaires vident leurs stocks pour faire la place aux nouveautés 2018. La rédaction vous guide pour choisir le modèle qui pourrait vous convenir.

Si plutôt qu’acheter, vous préférez louer, vous retrouvez dans nos pages, tout ce qu’il y a à savoir sur la location d’un camping-car. L’offre se faisant de plus en plus grande, entre agences, concessionnaires et particuliers, nous vous aidons à y voir plus clair.

Et puisque le Tour de France approche, nous vous proposons également nos 9 étapes coup de cœur pour applaudir les coureurs de cette épreuve emblématique. Rien de mieux qu’on camping-car pour être au plus près de la course !

D’ailleurs, le Tour de France ne se fait pas seulement à vélo. On vous le prouve avec un supplément inédit : les Plus belles routes touristiques de France. Dans ce livret, vous découvrirez par région, les plus belles étapes sur des routes emblématiques de notre beau pays.

Et pour une touche supplémentaire d’évasion, ce mois-ci, nous vous guidons sur les routes de la Grèce. Ce pays qui connaît des moments difficiles sur les plans politique et économique, n’en demeure pas moins chaleureux et accueillant. Il offre à ses visiteurs des paysages éblouissants et un patrimoine foisonnant.

Retour en France avec la Fête Européenne du Camping-Car. La 18e édition de ce grand événement s’est tenue pour la seconde fois à Périgueux, du 18 au 21 mai. Sur ces trois jours de festivités, elle a accueilli 1400 équipages qui se sont retrouvés, comme à chaque fois, dans la plus grande convivialité. Découvrez les premières photos de la FECC 2017, en attendant toutes celles qui suivront sur notre site !


La Corse se foute ne n'autre gueule !!! Corse machin à publier un article sur les camping-cars

C’est une nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe dans le petit monde des automobilistes corses. Un camping-car aurait dépassé les 30 Km/h sur la ligne droite entre Solenzara et Porto-Vecchio. C’est depuis la clinique de San Ornello que Jo l’escargot témoigne:

« Comme tous les débuts d’été nous autre les escargots nous aimons faire la course avec les camping-cars afin de nous étalonner. » 

« J’étais en train de le doubler, lorsque d’un coup sans crier gare et profitant d’une descente il a accéléré et a même réussi à me dépasser. C’est la première fois que ça m’arrive, je suis traumatisé et reçois des soins psychiatrique depuis ce regrettable incident. »

Même son de cloche chez Dumè de Sainte Lucie qui se rendait chez sa belle-mère à bord de sa Renault Chamade de 1991: «J’étais derrière lui quand il a produit son accélération. J’étais au rupteur, ce qui veut dire qu’il était facile à 43 Km/h.»

Après enquête, la rédaction de Corse Machin a réussi à retrouver le conducteur du camping-car. Gontran, vacancier originaire de la sympathique région de la Franche-Comté témoigne:

«Rhooo ben dis donc, ne me parlez pas de ce regrettable incident. Déjà que ma femme Gertrude m’a passé une gueulante parce que j’avais oublié de ramener le pain congelé pour les vacances, alors là quand elle m’a vu faire cette pointe je me suis fait enguirlander. Roooo dis donc, j’en profite pour dire que vous avez vraiment un beau pays. J’adore la Keurse.»

Gertrude rajoutera: «Ouais, beau pays mais le prix de l’essence, ce n’est pas normal quand même. C’est pour ça que j’ai dit à  mon Gontran de ralentir. Y a vraiment rien qui n’est gratuit ici.»

Que les automobilistes corses se rassurent: cet été, plus aucun camping-car ne devrait donc franchir la barre des 30 Km/h, (autrement appelée le «mur du con»).


C'est bien d'avoir un abris de camping-car démontable la marque c'est Ibrïska

Imaginé par la société Labri, l’Ibrïska se présente comme une structure démontable permettant de stationner son camping-car en le protégeant des intempéries.

Constitué d’une armature en acier galvanisé robuste recouverte d’une solide toile en PVC, l’Ibrïska existe en différentes tailles (de 7 x 3,35 m à 9 x 2,80 m), deux versions (avec toit à simple ou double pentes) et deux gammes (Taïga et Ecrins) pour s’adapter au mieux à tous les besoins. Il est commandable dans de nombreux coloris (allant du blanc au rouge brique en passant par le vert Otan ou Anis).

Cet abri, produit dans le sud de la France, répond à toutes les normes en vigueur pour les bâtiments (CTS et Eurocode 1). Il présente l’avantage d’être entièrement démontable et s’avère facile à déplacer. Son montage n’excède pas 2h30 à deux personnes.

Autre avantage de ce modèle : il ne nécessite le dépôt d’aucun permis de construire et n’est soumis à aucune taxe d’habitation.

Prix : à partir de 8 620 €

Infos : 06.82.63.02.39 ou www.abri-auto.fr


Un barbecue originale dans un petit combi-Barbecue plutôt sympas pour la plage le monde du camping-car à publier ce petit sujet , je vous fait partager ça sur mon site !

Le combi-Barbecue: les saucisses grillent dans un mini-fourgon Volkswagen

La mode des combis Volkswagen n'a pas de limite. En témoigne cette collection de mini-barbecues en forme de Transporter 1 et 2, créée par une entre entreprise anglaise, et commercialisée sur internet.

Mais d'où vient cet élan de sympathie irrésistible et universelle, qui entoure le bon vieux van Volkswagen soixante-dix ans après sa création? De sa face avant qui tient du jouet pour enfant, du véhicule de manège? Du souvenir de l'été de l'amour, carte postale de Woodstock qui tient du cliché autant que du symbole? Peu importe, les faits sont là: les Volkswagen Transporter 1 et 2 (construits de 1947 à 1979) sont à la mode. On trouve donc sur internet des rééditions récentes de ces combis, des gâteaux en forme de mini-bus, dans oublier les piscines, billard, mini-bar, lits pour enfants, etc. Dernière invention en date d'un site britannique: le barbecue en forme de T1 et T2. Sympa, mais pas gratuit.

630€ le barbecue

L'entreprise s'appelle Metal Art and Fabrications. Comme son nom l'indique, elle produit des objets de métal: pas seulement des répliques de combis Volkswagen, et pas seulement des barbecues. Des réalisations artisanales, voire artistiques. De quoi justifier le prix de ces objets aux finitions soignées: 549 livres (soit 630€) pour un barbecue-combi de 65 cm de long. L'entreprise précise aussi qu'elle peut réaliser des projets sur-mesure. Si vous souhaitez faire cuire vos saucisses une réplique exacte de votre fourgon personnel, vous savez maintenant à quelle porte frapper.


Tipi 4x4 teste ses cellules amovibles au Maroc avec c'est client

Un professionnel de la cellule 4x4 qui guide ses clients dans le désert marocain durant près de trois semaines, voilà qui n’est pas si courant. Un test sans filet qui ne manque pas de panache.

Voilà quatre ans que la marque Tipi 4x4 propose aux inconditionnels du hors piste des cellules vraiment adaptées aux pick-up du marché, c’est à dire n’entravant nullement leurs capacités tout terrain, voire de franchissement. Les responsables de la marque connaissent leur sujet, tant d’un point de vue technique, Bruno Algarra est un ancien du nautisme qui connaît par coeur la technique comme la résistance du polyester, que pratique, les responsables de la marque "s’offrant" chaque année un raid au Maroc, autant pour le plaisir que pour tester leurs réalisations. Cette année, ce sont certains de leurs clients qu’ils leur ont demandés de les accompagner…

Quatre pick-ups sur les pistes

La réponse fut rapidement positive et un petit groupe aussitôt constitué, soit neuf participants répartis dans quatre véhicules avec cellule. Avec un cahier des charges: pas question de "simplifier" le parcours et d’éviter le sable. Le raid Tipi 4x4 avait bien vocation à donner des sensations à leurs participants et à leur prouver (mais certains le savaient déjà) qu’une cellule Tipi arrimée à un bon 4x4 ne bouge pas et ne limite en rien les prestations tout terrain du véhicule. Partis de Saint-Nazaire, dans les Pyrénées-Orientales, le 30 mars dernier, l’équipage se composait donc de deux pick-up Isuzu 2016 porteurs de cellules 140 LS et 180 LS, d’un Mitsubishi L200 de 2016 également avec cellule 140 LH et d’un bon vieux Toyota Hilux de 2003 (celui des responsables Tipi 4x4) équipé d’une des premières cellules maison. Débarqués à Ceuta depuis Algeciras, c’est vers le sud-est du Maroc qu’ils se sont dirigés, là où les pistes sont les plus belles et les habitants les plus chaleureux. Bruno étant un habitué de la destination, il a même réservé à ses acolytes une petite pause chez un ami à Merzouga, célèbre pour ses superbes dunes, histoire de goûter à l’excellente cuisine berbère et au repos d’un bon lit…

  Le raid pratique
5700 km dont 630 km de pistes en 17 jours
Zone d’évolution: Boubnib à Merzouga, Zagora, M’Hamid, Foum Zguid.
Prochaines dates:  avril 2018 (six véhicules maxi)
Contact: Bruno Algarra
Tél. 06 10 14 87 81
tipi4x4@gmail.com


Convertir sa voiture en  camping-car , avec un kit amovible

Campinambulle: kit pour convertir sa voiture en camping-car

Un kit amovible, qu'est-ce que c'est? Tout simplement un ensemble de modules, permettant de transformer en camping-car votre véhicule de tous les jours (de la citadine au fourgon, en passant par le ludospace et le SUV). En quelques minutes, vous chargez dans votre coffre le lit, la cuisine et les rangements qui vous permettront de bivouaquer où vous voulez, sans rien perdre de votre mobilité.

Les camping-cars sont trop chers pour votre budget, et surtout, ils ne passent pas sous les barres de hauteur des parkings? Vous ne voulez pas multiplier les véhicules, mais seulement convertir votre voiture de tous les jours pour de petites expéditions? Les kits amovibles sont faits pour vous. Pour un budget total compris entre 2000€ et 3500€, vous pouvez obtenir des modules comprenant kitchenette, couchage pour deux personnes, table d'extérieur et rangements. Des solutions d'aménagement occasionnelles, puisqu'après le voyage, votre ludospace, utilitaire ou SUV redevient votre véhicule du quotidien.

Pour plus d'information voici le lien du site : http://www.lemondeducampingcar.fr/equipement/amenagement/convertir-sa-voiture-en-camping-car-avec-un-kit-amovible.html


Vidéo de Wikicampers de mai 2017 - TVPI


Le salon des Séniors ouvre ses porte aujourd'hui

La 19e édition du salon des seniors se tiendra du jeudi 18 mai au dimanche 21 mai à Paris, à la porte de Versailles. Pendant ces quatre jours, plusieurs centaines d’exposants vous informeront sur différentes thématiques tels que les loisirs, les voyages, le logement, le marché du travail après 50 ans, l’alimentation… 70 conférences seront également données par des experts sur de nombreux sujets, dont vous pourrez retrouver la liste ici

Au cours du salon, des animations et des ateliers ponctueront les journées, ainsi que deux randonnées organisées avec le comité de la randonnée pédestre de Paris, et qui se dérouleront le dimanche matin à travers les rues emblématiques de la capitale.

Nouveauté pour cette édition de l’année 2017 : un « parcours prévention séniors ». Il sera dédié à « l’information, la prévention et le dépistage » et ainsi « prévenir des conséquences de l’avancée de l’âge ».

Si vous souhaitez assister à ce salon qui avait accueilli l’année dernière près de 50 000 personnes, vous pouvez télécharger gratuitement une invitation sur le site www.salondesseniors.com. Sinon, il est possible de prendre vos billets sur place au montant de 10 €/personne. Pour cela, rendez-vous à la porte de Versailles, aux pavillons 5.2 et 5.3, de 10 h à 18 h !


1.200€ de budget pour les camping-cariste en France

Campanda est une plateforme internationale de location de camping-cars et de caravanes. Avec une flotte de 26 000 véhicules, répartis sur 44 pays, le réseau d’agences s’est imposé comme l’un des leaders de la location par Internet. Sur l’année 2016, Campanda a analysé les données recueillies auprès de ses clients pour en faire une étude sur les vacanciers en France.

Pendant les vacances de printemps, les Français ont dépensé en moyenne 1208 € dans la location d’un camping-car, pour des séjours d'un semaine. Quant à la destination, les vacanciers ont préféré majoritairement le Portugal. S’ensuivent la Normandie, la Sardaigne, l’Irlande et l’Ecosse.

Pour ce qui est de la nationalité des camping-caristes visitant la France au Printemps, on retrouve à 37 % des Allemands et environs 18 % de Suisses et d’Espagnols.

Enfin, l’étude de Campanda révèle que c’est au mois de juillet que leurs clients allouent, pour leurs vacances, un budget plus conséquent. En effet, ils consacrent en moyenne, 1574 € à la location d’un véhicule de loisirs, pour une durée d’au moins 8 jours.

Etude Campanda


Les camping-cars préférés des Français , dans le monde du camping-car n°292

Le Monde du Camping-Car n°292

Votre magazine du mois de juin 2017 est en kiosque à partir du vendredi 12 mai. Un numéro de 180 pages comportant un dossier spécial sur les camping-cars préférés des français… et vos rubriques habituelles! En cadeau: un livret des villages étapes.

Enquête: les camping-cars préférés des Français

Les spécialistes du Monde du Camping-Car se sont penchés sur les grandes tendances du moment, avec une question en tête: quel est le portrait robot du camping-car préféré des Français? En auscultant les chiffres de ventes, en posant la question à divers professionnels, nous avons pu sélectionner 50 véhicules qui répondent aux exigences du moment. Implantation, déco, équipement, gabarit, voici les intégraux, fourgons et profilés qui remportent actuellement les suffrages!

Laika Kreos 3009: essai d'un profilé surprise

Ce camping-car n'est pas extravagant, mais il exprime sans complexe un fort caractère: sa déco extérieure, d'abord, gris argentée. Et son implantation aussi: avec des lits jumeaux sur une longueur totale de 6,99m, ce profilé fait figure d'exception. Le Monde du Camping-Car vous propose un test complet de ce véhicule, avecnotre avis en détail et des photos grand format.

Assurances: nos conseils pour bien choisir

Entre les propositions de votre assureur familial et les offres des spécialistes, des courtiers et des associations, on peut dire que les camping-caristes ont le choix. Le Monde du Camping-Car s'intéresse à cette question qui touche au quotidien de tous les camping-caristes. Tous nos conseils pour comparer les propositions et rester parfaitement couvert sans dépenser trop.

Les lacs d'Italie du Nord: des rivages de rêve

Reportage au cœur d'une région d'Europe aux paysages particulièrement somptueux. Notre carnet de route vous invite à découvrir les charmes du lac Majeur, des lacs de Côme et de Garde. Sans oublier nos conseils d'étape, dans une région où la nuit se passera plutôt au camping.

En cadeau: le livret des villages étapes

Les villages étapes, vous connaissez? Ce label regroupe des communes situées près des grands axes routiers, qui réunissent tous les critères de l'accueil des voyageurs. Et les infrastructures pour camping-cars ne manquent pas à l'appel. Ce beau livret de 64 pages vous offre toutes les informations précises sur ces étapes pour camping-cars dans des villages qui sont aussi sélectionnés pour leurs commerces et leurs restaurants.

  Infos
Les Monde du Camping-Car n°292
Juin 2017
180 pages, 4,90€
En vente chez les marchands de journaux


Porte-Vélos embarqué Easyin

Afin d'assurer un transporteur fiable et sécurisé de une à deux bicyclettes, Easyin sort un porte-vélos intérieur facile à installer grâce à deux fixations réglables sans outils.

Développé par la marque suisse Easyin, ce porte-vélos embarqué se présente sous la forme d'un rail (en alu anodisé de qualité) à fixer directement dans la soute de votre camping-car (en position transversale) à l'aide de deux points d'encrages montés sur pas de vis (de 103 à 180 cm d'écartement possible).

Ce rail reçoit un système de fixation universelle ingénieux et rapide à mettre en place qui assure le maintien de tous types de vélos (route, ville, VTT, BMX), quelque soit la forme ou la dimension de leur fourche.

En option, il peut aussi recevoir des supports additionnels de fourche (axe de 20 mm) ou de roue (universel ou pour des axes de 12 voire 15 mm). Son poids n'excède pas 4 kg.

Notez que vous pouvez occasionnellement le démonter et l'utiliser aussi dans le coffre d'un break ou d'un monospace.

Prix conseillé : de 259 € (modèle Basic) à 359 € (modèle réglable)

Infos : www.porte-velo-easyin.com


Leaf for life : La voile d'ombrage , mieux qu'un parasol

Leaf for life: la voile d'ombrage, mieux qu'un parasol

La voile d’ombrage Leaf for life est une invention française brevetée qui constitue une innovation majeure dans le registre des parasols traditionnels de plage ou à caractère nomade. Elle protège, et elle ne s'envole pas.

Grâce à son design en forme de feuille et son pied excentré, la voile d’ombrage Leaf for life utilise le vent à son avantage et ne s’envole plus. Sa forme aérodynamique a été repensée pour supprimer les angles vifs au profit de bords arrondis sur tout le contour. Son principe de voile libre l’empêche d’être aspirée comme le sont les parasols traditionnels. La voile d’ombrage reste ancrée parfaitement même en cas de vent violent, elle ne constitue plus un danger, ni pour soi, ni pour les autres
Le pied excentré permet de disposer d’un espace d’ombrage optimum. Sous la voile, une protection anti-UV renforcée met petits et grands à l’abri des agressions du soleil. Terminé également, l’effet de cloche de chaleur puisque le design de la voile permet une libre circulation de l’air.

Par ailleurs, les concepteurs ont développé un panneau solaire puissant qui peut être utilisé de manière indifférente sur la voile ou sur le sac de transport, pour produire de l’électricité. Grâce à l’énergie produite, il est possible de recharger son téléphone ou d’utiliser tout autres appareils nomades (haut-parleur, mini ventilateur…).
Grâce à son système de pliage breveté et son sac de transport muni de poches de rangement la voile d’ombrage Leaf for life peut être emportée à vélo ou en randonnée et utilisée à de multiples occasions. Après utilisation elle se replie facilement en quelques secondes selon une cinématique assez simple.

  Tarif
Les voiles d’ombrage sont disponibles avec ou sans panneau solaire au tarif respectif de 165 ou 96 € et sont distribuées en exclusivité sur www.leaforlife.com


Le Bord de mer en été en camping-car , galère ou sans problème

http://www.lemondeducampingcar.fr/img/2-63457-480x9999-0/base-paul-riquet-a-palavas-les-flots.jpg

Peut-on encore passer l'été au bord de la mer en camping-car? Oui, c'est certain. Mais c'est évidemment un peu plus compliqué qu'en dehors des vacances scolaires. Beaucoup de camping-caristes français répondent à l'appel de la campagne, de la montagne, ou à la rigueur des littoraux étrangers.

On entend souvent dire par des camping-caristes que le bord de mer, ce n'est pas pour les camping-cars. Du moins pas en été. Il y a trop de monde, et beaucoup d'interdictions. Il faut bien reconnaître que l'accueil des camping-cars en juillet-août est un sujet particulièrement sensible pour les communes littorales. Evidemment, elles n'y répondent pas toutes de la même manière. Nous avons déjà eu l'occasion de rendre compte de décisions de Justice relatives au stationnement des camping-cars dans plusieurs villes et stations balnéaires.

Pour autant, une des raisons pour lesquelles les camping-caristes sont réticents à se rendre en bord de mer en été, c'est que… les camping-cars y sont trop nombreux. Les aires situées près de la mer sont très chargées pendant les deux mois d'été, les campings eux aussi reçoivent de nombreux camping-caristes. D'ailleurs les tarifs suivent: les aires et les campings des côtes atlantique et méditerranéenne n'ont pas été créés par hasard. Communes et opérateurs privés espèrent bien rentabiliser leurs installations…

Conclusion, il y aurait d'un côté des camping-caristes qui évitent le littoral, et d'autres qui ont leurs raisons de s'y rendre: soit ils font partie de tous ces Européens pour qui soleil rime avec plage (une rime pourtant contestable…), soit ils n'ont pas le choix (parce que travaillant, ils n'ont pas d'autre occasion de voir la mer hors-saison). Peut-être aussi que le monde ne les dérange pas tant que ça, ou que la situation n'est pas partout également insupportable.

Nous retrouvons ces tendances dans les témoignages de camping-caristes ci-dessous, recueillis sur notre page facebook. Premier constat: il y a une forte communauté de retraités parmi nos commentateurs. Ils se distinguent par leur sens du sacrifice: plusieurs déclarent laisser le bord de mer aux actifs… en été. Deuxième constat: nous avons reçu beaucoup de réponses d'internautes qui profiteront pendant l'été des autres charmes de la France. Campagne et montagne méritent aussi un séjour estival. Enfin, il reste un certain nombre de camping-caristes, qui se rendront qui en Bretagne, qui en Charente-Maritime, qui dans le Languedoc. D'autres profiteront des plages à l'étranger, Portugal ou Espagne, pour ne citer que ces deux pays.

Pour plus d'information voici le site web : http://www.lemondeducampingcar.fr/tourisme/pratique/le-bord-de-mer-en-ete-en-camping-car-galere-ou-sans-probleme.html


Nettoyage de carrosserien : un shampooing aux enzymes pour camping-cars , signé Matt Chem

Oie xtccurxivnme

Matt Chem, spécialiste des solutions d’entretien et de nettoyage pour les véhicules de loisirs, renforce ses propositions pour le nettoyage des carrosseries avec Enzy Wash, un shampooing concentré à base d’enzymes.

Enzy Wash est une solution biologique spécifique. Non caustique, enrichie et suractivée aux enzymes issues de la biologie. Elle remplace les produits à base de biocide pour un nettoyage de la carrosserie respectueux de l’environnement. Ce Shampooing concentré au fort pouvoir mouillant et dégraissant agit de manière rapide et efficace pour dégrader naturellement les salissures, grâce à l’effet biocatalyseur des enzymes.

Le pH de sa formulation étant pratiquement neutre, il n’y a donc pas de risque de corrosion des alliages légers et autres matériaux sensibles présents sur la carrosserie. Grâce à sa formulation concentrée, il suffit de diluer 150ml de produit pour 5 litres d’eau. Cette dilution s’applique sur la carrosserie à l’aide d’une éponge ou d’un balai à brosse souple. Il faut laisser agir 5 minutes avant de frotter et rincer pour obtenir une carrosserie débarrassée de ses salissures. L’Enzy Wash (réf.-0102L1) est en bidon de 1 l au tarif de 15,60 €.
  Renseignements www.mattchem.fr


Le monde du camping-car à écrit un article pour la circulation à Paris.

Paris Interdit aux véhicules diesel d'avant 2001 à partir du 1er Juillet 2017.

Camping-car dans Paris

Je vous laisse un lien vers le site le monde du camping-car pour que vous lisiez cet article qui vaut le coup car c'est un très bon sujet.

Le lien du site : http://www.lemondeducampingcar.fr/actualite/infos/paris-interdite-aux-vehicules-diesel-d-avant-2001-a-partir-du-1er-juillet-2017.html


Camping-car Magazine n°297 arrive en Kiosque !

Le nouveau Camping-Car Magazine n°297 daté de juin est en vente chez tous les bons marchands de journaux mais aussi dans la boutique en ligne de la rédaction !

Ce numéro vous guidera pour choisir votre camping-car, entre lit central et lits jumeaux. Nos journalistes ont choisi pour vous 32 modèles de véhicules proposant les deux modes de couchage. Et dans le Journal du Van, vous découvrirez les raisons du succès du Combi Volkswagen.

Dans nos pages ce mois-ci, nous vous proposons également une sélection de vélos à assistance électrique dès 379 €. Entre les petits modèles pliants pour vos promenades en ville ou les VTT pour vos sorties sportives, vous en avez pour tous les goûts.

Question tourisme, Camping-Car Magazine vous propose de découvrir la Loire-Atlantique. Des marais salants de Guérande au château de Nantes, suivez un itinéraire dans un département aux allures de Bretagne ! Et pour ceux qui préfèrent les destinations lointaines, nous vous suggérons une escapade au Danemark, le pays du bonheur.

Pour pratiquer le camping-car en toute sécurité, un professionnel de l’autoprotection vous livre ses conseils qui vous permettront de bien réagir en cas d’agression.

Enfin, la rédaction vous donne 10 bonnes façons de négocier, lors de l’achat d’un camping-car d’occasion. Ainsi, vous aurez toutes les clés en main pour gagner quelques centaines d’euros.

  • 1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×