Le Camping-car Du Bassin 33

Blog

  • N'acheter pas cet autocollant !

    • Par leo3
    • Le 26/02/2017

    Macaron pour vieux conducteurs :  coup de gueule !

    La chasse aux vieux est ouverte !

    Pour ceux qui ont 70 ans,  pour ceux qui les auront vers 2017, et pour tous les autres....à venir

    Bien que les plus de 70 ans représentent en France 16% des automobilistes et qu'ils ne soient mis en cause que dans 9% des accidents. Ils sont moins  dangereux que les jeunes.

    Attendez-vous-en septembre 2017, après les élections ...... à devoir apposer un macaron blanc avec la lettre S sur l'arrière de votre voiture ! Eh oui !

    L'idée de signaler les personnes âgées au volant est venue d'un certain Gilles Renard.

    Illustre inconnu, auto-entrepreneur en fabrication de merde en tout genre.

    Depuis quatre ans, il a monté son association (encore une assos) et a vendu près de 1 200 autocollants à 4 € euros

    (bizarre, le même prix que la vignette propre pour rouler dans Paris !!!)

    Pour lui, il ne s'agit pas de montrer du doigt les personnes âgées, mais de les aider (on ne t'a rien demandé, Ducon ! ).

    La Prévention routière s'est emparée de l'idée, l'a montée en épingle auprès de la Direction des Transports, qui elle-même a établi un rapport qui est sur le bureau du Ministre des Transports. En préconisant cette mesure au plan national, inscrite dans le Code de la Route, pour le bien et la sécurité de cette catégorie d'usagers... etc, etc.

    Et comme nous ne sommes pas avares "de bonnes idées..." revient également sur la place publique, le fameux débat sur le fait que La France est, avec l'Allemagne et la Pologne, l'un des seuls pays de l'Union Européenne où la validité du permis est permanente.

    Au Portugal et en Italie, les conducteurs doivent passer une visite médicale à partir de 50 ans.

    Aux Pays-Bas, au Danemark ou en Irlande, celle-ci est obligatoire à 70ans pour valider son permis

    Vous les voyez venir avec leurs gros sabots !

    Quant est-ce que tous ces connards vont arrêter de penser pour nous ? Et pour qu'on file du fric à des administratifs « pseudo médecins appréciateurs "

    Comment ça, je suis en colère ? mais non ... !

    La chasse aux vieux est ouverte toute l'année ! ! !.........

     

  • Ecologique

    • Par leo3
    • Le 17/01/2017

    Parlons un peu écologie et bilan carbone

    Je voudrais vous faire part d’une simple constatation. Etant stationnés en camping-car en un lieu interdit (illégalement) aux camping-cars (oh le vilain !), devant nous s’offraient deux parkings affublés des fameux perchoirs, oh pardon, portiques, l’un des parkings avait été dédié en partie aux camping-cars moyennant finances, mais sans aucun aménagement, mis à part les blocs de pierre délimitant la zone qui leur était réservée, et le panneau indiquant le tarif du stationnement... Attablés pour prendre un café dans notre véhicule, nous nous sommes amusés à compter les véhicules, pardon, les voitures accédant à ces parkings. Nous en avons comptabilisé jusqu’à une dizaine par minute, allant et revenant de ces parkings pouvant accueillir au total une centaine de véhicules. Nous sommes restés 4 heures : étant donnée l’irrégularité des flux, nous n'avons pas vérifié s'il y avait bien eu 600 par heure, soit 2400 pendant notre observation... Nous dirons donc que plusieurs centaines de véhicules, allez, on va dire un millier, sont venus, puis repartis !!! Un fourgon aménagé pour une personne handicapée n’a pu accéder à ces parkings : ces personnes subiraient-elles aussi ces discriminations au stationnement en plus de celles dont elles sont déjà victimes ? Mais revenons à l’écologie. Imaginez donc l’impact écologique de ces allées et venues tout au long de l’année sur ces deux parkings, sachant que nous sommes hors période touristique. Imaginez que l’un de ces parkings ait été destiné à une vingtaine de camping-cars : ceux-ci restent sur place une journée ou deux, sans bouger, sans polluer, les occupants allant faire des courses dans les commerces locaux : dommage, il n’y en a pas à proximité... De plus, les occupants étant en « balade », ils ne sont pas chez eux, ils n’y consomment donc pas d’énergie, ne rejettent aucun effluent puisqu’ils utilisent à peu près tous les trois jours les aires de services mises à leur disposition. N’importe qui approuvera le fait que le bilan écologique est nettement favorable à l’accueil des camping-cars : un rapport de 1 à plus de 400 sur 2 jours en faveur des camping-cars si seulement 30 voitures utilisent le parking chaque heure, et pendant 4 heures, à la place des camping-cars. Si une certaine raison écologique a fait que les camping-caristes aient été décrétés arbitrairement et sans fondement « pollueurs », les automobilistes ne sont donc pas en reste. Il est donc stupide d’invoquer des problèmes de pollution pour interdire le stationnement des camping-cars, et ceux qui se prétendent écologistes devraient observer un peu mieux la nature puisque telle est aussi leur mission.

  • Billet d'humour

    • Par leo3
    • Le 29/12/2016

    Allez, un petit coup de gueule pour vous faire réfléchir avant le réveillon !

    Tout camping-cariste est désormais confronté, lors de ses balades, à des réglementations pas toujours respectueuses du Droit élémentaire de stationner parfois mises en place dans les localités visitées, sans concertation aucune avec quelque représentant que ce soit du monde camping-cariste. De la discrimination à la tentative d'escroquerie, tout est souvent mis en œuvre sans aucun scrupule pour gâcher les balades des camping-caristes au mépris de l'égalité de tous devant la Loi : la discrimination est de rigueur et « légitimée », sa requalification en « différentiation réglementaire » lui donne le double avantage de lui retirer tout caractère illégal en lui permettant d'étouffer dans l’œuf toute tentative de contestation ! Il suffirait que cette discrimination soit reconnue juridiquement pour que les élus ayant mis en place ces arrêtés soient coupables d'escroquerie. C'est la réalité qu'affichent bien des arrêtés municipaux réglementant le stationnement des camping-cars en l'interdisant quasiment partout sauf sur les aires d'accueil payantes.

    Mais certains camping-caristes indélicats peuvent aussi générer une certaine hostilité de la part de riverains parfois irascibles et intolérants ou d'élus à l'écoute de plaintes de ces mêmes riverains.

    - Il est fort étonnant de constater que le stationnement des camping-cars n'est plus gênant dès lors qu'il devient payant !
    - Il est fort étonnant de constater que des panneaux de signalisation n'ayant aucune valeur légale soient mis en place pour signaler l'interdiction d'accès ou de stationnement des camping-cars !
    - Il est peu probable que ces camping-caristes peu scrupuleux se rendent compte de l'impact de leurs incivilités car ils sont responsables de notre rejet de la part des riverains et des élus.
    - Il est peu probable que les élus continuent à accepter ces camping-caristes indélicats qui vidangent n'importe où au mépris de la salubrité publique, ou squattent impunément le domaine public en étalant tables, chaises, stores, quand ce ne sont pas des installations d'auvents fixes !
    - Il est peu probable que les élus réglementant le stationnement des camping-cars se rendent comptent des déceptions, de la perte de temps, du dégoût, de la colère qu'ils génèrent chez les camping-caristes respectueux confrontés chaque jour de leurs balades à cette hostilité grandissante.
    - Il est peu probable que les élus réglementant le stationnement des camping-cars se rendent comptent du nombre de localités que nous avons évitées et que nous éviterons parce que nous n'avons pu et ne pouvons pas y stationner simplement juste le temps de faire une course.
    - Il est peu probable que, par ces réglementations anti-camping-caristes, ces élus se rendent compte de l'image négative qu'ils génèrent de la localité dont les habitants leur ont confié la gestion pour quelques années.
    - Il est peu probable que ces élus se rendent compte de l'image négative des camping-caristes qu'ils génèrent en parquant les camping-cars, parfois par centaines, parfois même dans des zones de regroupement éloignées de tout centre d'intérêt !
    - Il est peu probable que ces élus se rendent compte du manque à gagner des commerces que les camping-caristes fréquenteraient s'ils n'étaient pas rejetés ou relégués dans des aires payantes éloignées de tout centre d'intérêt.
    - Il est peu probable que les camping-caristes respectueux acceptent de payer pour les indélicats parfois responsables de ce refus du camping-car - du véhicule mais pas de l'argent de ses occupants !
    - Il est peu probable que les camping-caristes soucieux de la légalité continuent à se laisser intimider par des réglementations abusives et des signalisations n'ayant aucune valeur légale !

    Tout n'est plus qu'intolérance, intimidations, répressions, discriminations, finances extorquées à tort et à travers. Des arrêtés sont pris sous couvert de justifications et motivations qui ne sont parfois que pures inventions et cogitations intellectuelles n'ayant aucun rapport avec la réalité, mais ayant pour objectif de rassembler les camping-cars en un lieu qui leur est dédié moyennant finances. Leur simple lecture peut être source de gags qui seraient hilarants s'ils n'étaient susceptibles de permettre d'en sanctionner les contrevenants. Il est d'ailleurs stupéfiant de découvrir l'ingéniosité déployée par certains élus pour élaborer de telles réglementations. Toute action se rapporte désormais à l'argent : cette « financiarisation » est responsable de cette course à l'argent qui doit affluer à tout prix dans les caisses municipales ou autres, même au prix d'entorses à la Loi et à l'égalité devant celle-ci. Mais le camping-cariste n'est pas ignare !

    Bon réveillon et, avec un peu d'avance, Bonne Fin d'Année 2016 ! Pour la suite, on verra dimanche !

×